Faïçal Mekouar en tête des élections du Conseil national de l'Ordre des experts-comptables

L’ancien vice-président général de la CGEM sera en principe le prochain président du Conseil national de l’Ordre des experts-comptables. Au cours d’un échange avec Médias24, le patron du cabinet Fidaroc Grant Thornton livre plusieurs axes prioritaires du prochain Conseil national qui sera composé de onze membres.

Faïçal Mekouar, président de Fidaroc Grant Thornton.

Faïçal Mekouar en tête des élections du Conseil national de l'Ordre des experts-comptables

Le 24 mai 2023 à 16h34

Modifié 25 mai 2023 à 9h10

L’ancien vice-président général de la CGEM sera en principe le prochain président du Conseil national de l’Ordre des experts-comptables. Au cours d’un échange avec Médias24, le patron du cabinet Fidaroc Grant Thornton livre plusieurs axes prioritaires du prochain Conseil national qui sera composé de onze membres.

Le fait que Faïçal Mekouar succède à Amine Baakili à la tête du Conseil national de l’Ordre des experts-comptables est un secret de polichinelle. Selon nos informations, le patron de Fidaroc Grant Thornton est arrivé en tête des élections tenues ce mardi 23 mai, et qui ont enregistré un fort taux de participation. Même si les résultats ne sont pas encore officiels et que le travail de dépouillement se poursuit, Médias24 a interrogé l’ancien vice-président général de la CGEM sur plusieurs axes relatifs au prochain mandat de 3 ans du Conseil national de l’OEC.

Le dossier du Conseil de la concurrence, priorité numéro 1

Au registre des chantiers prioritaires du futur Conseil national qui sera composé de 11 membres, Faïçal Mekouar qui salue le déroulement des élections dans un esprit de cohésion professionnelle, mentionne en premier le dossier du Conseil de la concurrence toujours d’actualité selon lui.

À ce sujet, il nous confie : "Nous respectons les institutions du pays. L’avènement d’Ahmed Rahhou, homme de dialogue, à la tête du Conseil de la concurrence est relativement récent. Concernant le dossier du Conseil national de l’Ordre des experts-comptables, le Conseil de la concurrence a peut-être fait preuve de beaucoup de rigueur. Nous nous attèlerons, avec le soutien des futurs membres du Conseil national à renouer le dialogue avec l’institution publique dirigée par Ahmed Rahhou afin de trouver un terrain d’entente et travailler pour l’intérêt général de notre pays."

Tout en prônant une approche participative et une démarche fondée sur l’écoute des membres du futur Conseil national pour l’identification d’autres priorités, notre interlocuteur assure que ses actions s’inscriront dans la continuité de celles du Conseil national sortant, notamment pour ce qui est de la convention-cadre conclue avec le ministère de l’Economie et des finances.

La digitalisation et la lutte contre le blanchissement ne seront pas en reste

"La digitalisation et la lutte contre le blanchissement sont deux sujets qui feront partie des axes prioritaires sur lesquels travaillera le prochain Conseil national, lequel sera en phase avec les priorités nationales dont font partie l’essor du numérique et la lutte contre le blanchiment d’argent", révèle l’homme des chiffres.

"Les activités d’expert-comptable et de commissaire aux comptes sont en train d’évoluer sous l’effet de l’accélération de la digitalisation et l’émergence de nouveaux outils digitaux." Notre source fait savoir que le Conseil national qui sera installé dans les jours suivants, avec la désignation officielle de son président, réfléchira à l’élaboration d’un plan stratégique relatif à la formation des experts-comptables et à la formation continue, en tenant compte de l’émergence de nouveaux outils digitaux (intelligence artificielle) et de l’évolution de la profession.

Notons que la sensibilisation des entreprises - à travers la CGEM, les fédérations sectorielles et les organisations professionnelles - est d’une importance capitale pour Faïçal Mekouar. Le patron de Fidaroc Grant Thornton, qui estime que l’expert-comptable et le commissaire aux comptes sont des partenaires de choix des secteurs privé et public, est convaincu que la prise de conscience du rôle de créateur de valeur de l’expertise-comptable ou du commissariat aux comptes, par les entreprises, n’est pas encore optimale auprès d’une large frange du tissu économique national.

"Nous ferons également le travail de sensibilisation auprès de certains ministères et à l’échelle régionale auprès des entreprises quels que soient leur taille et leur secteur d’activité", révèle l’ancien numéro 2 du patronat marocain. Mekouar compte donc, avec les futurs membres du Conseil national, contribuer activement à l’accroissement de la visibilité des métiers d’expertise-comptable et de commissariat aux comptes. Notons que 766 experts-comptables sont inscrits au tableau de l’OEC.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

STROC Industrie: Communiqué trimestriel Indicateurs au 31 mars 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.