L’ONEE lance les études de deux projets de dessalement à Guelmim et Essaouira

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) lance un marché pour la réalisation d’études spécifiques et détaillées de mise en place de deux projets de dessalement de l’eau de mer dans les zones de Guelmim et Essaouira.

L’ONEE lance les études de deux projets de dessalement à Guelmim et Essaouira

Le 18 mai 2023 à 12h24

Modifié 18 mai 2023 à 12h57

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) lance un marché pour la réalisation d’études spécifiques et détaillées de mise en place de deux projets de dessalement de l’eau de mer dans les zones de Guelmim et Essaouira.

Ce marché a pour objet la réalisation des études détaillées des projets de dessalement de l’eau de mer dans les zones d’Essaouira et Guelmim, y compris les études des adductions d’eau potable. Rappelons que ces deux stations étaient déjà programmées (cf. infographies ci-dessous).

L’estimation du coût du marché d’études s’élève à un peu plus de 23 millions de DH. Ces deux stations serviront à satisfaire les besoins en eau potable et en eau d’irrigation.

La capacité de la future station de dessalement d’Essaouira est d’environ 53 millions de m3 par an. Celle de la future station de Guelmim est de 35 Mm3/an. Ces débits sont donnés à titre indicatif et pourront être revus lors du déroulement des études, tenant compte de nouveaux besoins éventuels.

Les deux projets comportent la prise d’eau de mer, la station de dessalement, les réservoirs d’eau dessalée, les ouvrages de rejet des saumures et les adductions d’eau potable vers les villes concernées.

Les prestations relatives à ce marché seront menées en quatre composantes :

- Les études techniques relatives aux deux stations de dessalement. Celles-ci consistent en l’étude détaillée du dessalement de l’eau de mer, la modélisation 3D des rejets, ainsi que l’établissement des dossiers de consultation des entreprises (DCE) pour la réalisation des travaux.

Durant cette première phase, le titulaire du marché devra analyser de manière critique les besoins en eau potable et en eau d’irrigation dans les deux zones concernées, et éventuellement les revoir à la hausse ou à la baisse. Il devra également analyser les ressources actuellement mobilisées pour l’eau potable dans les deux zones, et identifier les sites potentiels des deux futures stations. Il devra par ailleurs vérifier la superficie nécessaire à l’implantation des stations de dessalement, en fonction des terrains disponibles.

- Les études techniques relatives aux adductions d’eau dessalée, qui consistent en l’étude détaillée du dessalement d’eau de mer.

- Les études complémentaires des stations de dessalement, qui comprennent la réalisation des études topographiques, bathymétriques, géophysiques, géotechniques ainsi que l’analyse de la qualité de l’eau de mer nécessaire à la réalisation des usines de dessalement.

Cette dernière mission sera réalisée en 12 compagnes, à raison d’une fois par mois, avec un suivi mensuel au niveau des points identifiés de la prise. L’emplacement exact de ces points sera défini ultérieurement, en concertation avec le maître d’ouvrage et en fonction des résultats des études techniques et des études complémentaires.

- Les études complémentaires d’adduction d’eau potable, qui comprennent la réalisation des études topographiques, géotechniques et celles d’agressivité du sol.

Rappelons que d’autres projets de dessalement sont en cours, ou programmés.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

TGCC: ÉMISSION OBLIGATAIRE ORDINAIRE PAR PLACEMENT PRIVÉ DE TGCC D’UN MONTANT DE 450 MILLIONS DE DIRHAMS

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.