Appel aux innovateurs africains de la santé pour la 2e cohorte du programme I3

Le programme HeathTech "Investing in Innovation Africa (i3)", qui veut dénicher des pépites dans le domaine de la santé numérique, lance un appel à candidature pour sa seconde cohorte. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 26 juin 2023, et les startups sélectionnées seront annoncées le 14 septembre prochain.

Appel aux innovateurs africains de la santé pour la 2e cohorte du programme I3

Le 18 mai 2023 à 16h13

Modifié 18 mai 2023 à 16h13

Le programme HeathTech "Investing in Innovation Africa (i3)", qui veut dénicher des pépites dans le domaine de la santé numérique, lance un appel à candidature pour sa seconde cohorte. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 26 juin 2023, et les startups sélectionnées seront annoncées le 14 septembre prochain.

Pour sa deuxième édition, Investing in Innovation Africa (i3) est ouvert à toutes startups apportant des initiatives innovantes en phase avec les enjeux de la santé numérique. Financée par la Fondation Bill & Melinda Gates, ce programme vise à soutenir les startups qui travaillent spécifiquement à l’optimisation des chaînes d’approvisionnement en produits de santé en Afrique dans ses divers aspects, tels que la digitalisation des flux dans la chaîne de distribution, la traçabilité et le contrôle de la qualité, l’accès aux produits de santé dans les zones difficiles d’accès et les modèles prédictifs de planification des stocks.

"L’utilisation efficace des technologies émergentes, telles que l’intelligence artificielle, la blockchain et l’Internet des objets, permet aux innovateurs de proposer des solutions innovantes qui rendent accessibles des produits de santé de qualité à un large éventail de populations", affirme Salma Kabbaj, co-fondatrice de l’accélérateur Impact Lab, à Médias24.

Les startups qui ont besoin d’un accompagnement sur-mesure pour booster leur croissance en Afrique bénéficieront de mises en relation ciblées avec les acteurs clés du secteur de la santé en Afrique, que ce soit des partenaires industriels, des organisations internationales, des représentants gouvernementaux locaux ou des investisseurs. Ils auront aussi accès à un programme intensif de préparation à la levée de fonds.

Le programme est conçu et lancé par Southbridge A&I, un cabinet de conseil en stratégie spécialisé dans le développement économique et social au Maroc et en Afrique ; Salient Advisory, un cabinet de conseil canadien spécialisé dans les soins de santé ; et Solina Centre for International Development and Research (SCIDaR), une ONG qui œuvre à accélérer les réformes positives dans les domaines de la santé, de la société et de l’économie, grâce à la conception et à la mise en œuvre de programmes d’accompagnement, au renforcement des capacités, à la recherche scientifique et à la production de connaissances.

Accompagnement, réseau et financement

Investing in Innovation Africa met en relation les startups africaines avec un réseau de bailleurs de fonds, de partenaires industriels et gouvernementaux afin de stimuler leur impact et leur croissance. Les innovateurs sélectionnés sont introduits à des clients potentiels et bénéficient d’un accompagnement ciblé pour accéder à des opportunités de marché. Ils perçoivent en outre une subvention de 50.000 dollars.

La première cohorte, sélectionnée en septembre 2022, comprenait 31 jeunes pépites qui ont permis d’améliorer l’accès aux produits de santé dans plus de 24.000 hôpitaux, cliniques et pharmacies de 26 pays africains, touchant ainsi plus de 2,4 millions de personnes.

Parmi les startups marocaines de la première cohorte, Sobrus, DeepEcho et Medevice se sont démarquées en proposant respectivement des solutions cloud, des dispositifs connectés et de l’intelligence artificielle pour faciliter les relations entre les parties prenantes clés du secteur de la santé et élargir l’accès au diagnostic et aux médicaments. "Ces startups ont également su identifier des opportunités d’expansion de leur présence géographique, validant ainsi la pertinence de leurs solutions sur plusieurs pays d’Afrique. Ces opportunités témoignent de leur capacité à s’adapter aux différents contextes régionaux et à répondre aux besoins spécifiques de chaque marché", confirme Salma Kabbaj.

Le programme I3 s’est associé à quatre accélérateurs régionaux réputés pour identifier, sélectionner et soutenir les startups HealthTech les plus prometteuses en Afrique. Ces accélérateurs jouent un rôle clé dans la mise en œuvre du programme en mettant en avant leur expertise et leur réseau local. Voici les quatre accélérateurs partenaires du programme :

1. Impact Lab : basé au Maroc, l’accélérateur d’innovation IMPACT Lab est chargé d’identifier et de soutenir les startups HealthTech en Afrique du Nord et en Afrique francophone. Son expertise régionale et la force de ses réseaux lui permettent de fournir un accompagnement adapté aux startups opérant dans les pays de cette zone géographique.

2. Startupbootcamp AfriTech : situé en Afrique du Sud, Startupbootcamp AfriTech se concentre sur la sélection et l’accompagnement des startups HealthTech d’Afrique australe. Il offre aux startups sélectionnées un environnement propice à la croissance et les connecte à un réseau de mentors, d’investisseurs et de partenaires stratégiques.

3. Villgro Africa : basé au Kenya, Villgro Africa se concentre sur l’identification et le soutien des startups HealthTech d’Afrique de l’Est. L’accélérateur offre un soutien holistique aux entrepreneurs, en mettant l’accent sur le développement des modèles commerciaux, l’accès au financement et le renforcement des capacités.

4. Co-creation Hub : situé au Nigéria, Co-creation Hub se consacre à la sélection et à l’accompagnement des startups HealthTech de l’Afrique de l’Ouest. Cet accélérateur offre aux startups un accès à un vaste réseau de mentors, d’experts et d’investisseurs, ainsi que des opportunités de collaboration avec d’autres entrepreneurs du secteur.

Les chaînes d’approvisionnement au cœur des enjeux de la HealthTech

Le programme souhaite répondre aux enjeux de la chaîne d’approvisionnement, qui représente une niche nettement problématique sur le continent africain. En effet, le nombre de startups qui exploitent les nouvelles technologies pour améliorer et faciliter l’acheminement des produits de santé à travers le continent est en perpétuelle croissance. Selon une étude réalisée par Salient Advisory, le nombre de ces entreprises a plus que doublé, passant de 28 en 2018 à au moins 60 en 2023. Qui plus est, environ 90% sont basées dans trois pays : le Kenya, le Ghana et le Nigéria.

"Ces pays ont été des acteurs majeurs dans le développement de l’écosystème des startups en Afrique, et leur activité a été stimulée par la pandémie de Covid-19 et la digitalisation accélérée qui en a découlé", commente Salma Kabbaj.

Et de conclure : "L’émergence de ces startups innovantes dans le domaine de la santé en Afrique offre un grand potentiel pour améliorer l’accès aux soins de santé et transformer le paysage médical du continent. Grâce à leur utilisation intelligente des technologies, ces jeunes pépites contribuent à relever des défis persistants et à construire un avenir plus inclusif et plus résilient pour tous les Africains."

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

AKDITAL: COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.