Exclusif. La dette colossale de Sintram, poids lourd des BTP en redressement

Placée en redressement judiciaire, la société dirigée par El Miloud Benhammane traîne une ardoise de 3,4 milliards de dirhams, pour l'essentiel des dettes publiques et bancaires. À lui seul, l'Office des changes se positionne avec 1,3 MMDH.

Exclusif. La dette colossale de Sintram, poids lourd des BTP en redressement

Le 22 mars 2023 à 19h28

Modifié 22 mars 2023 à 19h32

Placée en redressement judiciaire, la société dirigée par El Miloud Benhammane traîne une ardoise de 3,4 milliards de dirhams, pour l'essentiel des dettes publiques et bancaires. À lui seul, l'Office des changes se positionne avec 1,3 MMDH.

3,4 milliards de dirhams ! C'est le montant des créances déclarées dans le dossier Sintram. En cessation de paiement, ce poids lourd des BTP est en redressement judiciaire depuis 2021.

A elle seule, la dette déclarée par les créanciers privilégiés s'élève à plus de 2,9 MMDH. On y retrouve essentiellement des banques et des entités publiques.

Dans la case "dette publique", l'Office des changes se positionne avec un montant colossal de 1,3 MMDH, très loin devant l'administration douanière qui réclame une soixantaine de millions de dirhams. Ces chiffres s'expliquent par l'activité de Sintram dans des pays africains autres que le Maroc.

Dans la même catégorie, on retrouve également l'ONCF et la CNSS qui ont respectivement déclaré 240 MDH et 46 MDH.

Le secteur bancaire n'est pas en reste. Entre Banque Centrale Populaire, Attijariwafa bank, Bank of Africa et Crédit du Maroc, l'opérateur des BTP traîne une ardoise estimée à 1,07 MMDH. Dans le détail, 685 MDH sont requis par BCP, 263 MDH par AWB et 111 MDH par BOA. CDM fait valoir une créance de 10 MDH.

Il s'agit des montants déclarés par les créanciers. Ces déclarations sont soumises à la vérification du syndic et du juge-commissaire chargés de la procédure.

Sur les 3,4 MMDH de dettes, Sintram ne reconnaît que 417 MDH. Son management invoque même des créances sur des clients pour près de 700 MDH, dont 407 dus par l'ONCF sur des marchés en lien avec la Ligne à grande vitesse (LGV) Tanger-Kénitra.

Mais comment Sintram, un des leaders des BTP au Maroc, en est-il arrivé là ? Affaire à suivre.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

MOROCCO REAL ESTATE MANAGEMENT: “OPCI IMMO SECURE FUND-SPI ” Valeur Liquidative exceptionnelle au 10/07/2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.