Cannabis légalisé : la saison de culture a démarré en février, la production prévue à partir de septembre

La saison de culture du cannabis légalisé a démarré en février, et les semis sont prévus fin mars ou début avril. Quant à la production, elle aura lieu vers septembre ou octobre.

Cannabis légalisé : la saison de culture a démarré en février, la production prévue à partir de septembre

Le 8 mars 2023 à 17h50

Modifié 8 mars 2023 à 18h23

La saison de culture du cannabis légalisé a démarré en février, et les semis sont prévus fin mars ou début avril. Quant à la production, elle aura lieu vers septembre ou octobre.

  • Les semis sont prévus fin mars début avril.
  • A Chefchaouen, la coopérative Biocannat a lancé la construction de son usine de transformation. D'autres suivront.
  • Les graines seront importées par les opérateurs autorisés par l'ANRAC.

Un atelier de suivi de la saison de culture du cannabis s’est tenu le lundi 6 janvier au siège de la province de Chefchaouen, en vue d’examiner les modalités concrètes de soutien aux coopératives spécialisées dans la production et la valorisation du cannabis, autorisées par l'Agence nationale de réglementation des activités relatives au cannabis (ANRAC).

Les semis prévus fin mars ou début avril

Sur le terrain, le travail va bon train, nous assure une source informée. La saison de culture au titre de l’année est déjà en cours. Elle a démarré en février. Les semis sont prévus vers la fin du mois de mars ou début avril.

A cet effet, les rencontres se multiplient avec les agriculteurs et coopératives autorisés, ainsi que les investisseurs, pour les accompagner dans leurs démarches.

La rencontre tenue lundi a été couronnée par des recommandations et des mesures concrètes visant à accorder la priorité et l'attention nécessaires aux agriculteurs, afin de les intégrer dans la dynamique et la perception de l'ANRAC, ainsi que dans un tissu socio-économique qui leur assure une vie décente.

Les agriculteurs autorisés pensaient jusque-là que la transformation, l’importation et la commercialisation du cannabis légalisé étaient principalement du ressort des grandes entreprises. Lors des différentes rencontres organisées, ils ont appris qu’ils pouvaient se réunir dans une coopération productive, et qu’ils avaient également le droit de créer une coopérative de transformation et d'exportation notamment, nous expliquent nos sources. Cela signifie que ces agriculteurs sont à même de réaliser et la production et la transformation.

Une première coopérative autorisée par l'ANRAC a d'ailleurs lancé la construction d’une première usine de transformation de cannabis légalisé à Chefchaouen, et deux autres verront le jour dans la province. Les coopératives ont encore le temps d'installer leurs usines, estiment nos sources, puisque la production n'aura lieu que vers les mois de septembre ou octobre.

Les graines seront importées sous plusieurs conditions

En ce qui concerne les graines pour la production du cannabis légalisé, elles seront importées par les opérateurs autorisés par l’ANRAC ; et un grand nombre l’ont déjà été, selon nos informations.

Ces opérateurs doivent aussi répondre à d'autres conditions. Ils doivent, entre autres, disposer de l’autorisation de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA). Deux dossiers devront être présentés :  un premier technique relatif à l’importation, et un autre pour détailler l’identité des opérateurs qui vont ramener la semence. Selon nos sources, la loi en vigueur ne permet pas la commercialisation des graines, mais seulement leur importation pour la production du cannabis légalisé.

Tout comme les agriculteurs qui utiliseront ces graines pour la production, les coopératives de transformation et de commercialisation doivent aussi être autorisées. Car la production du cannabis légalisé ne peut se faire sans s'assurer de sa destinée.

En résumé, les semences importées par les opérateurs autorisés serviront à la production du cannabis légalisé, lequel sera vendu ultérieurement aux coopératives et sociétés pour sa transformation, sa commercialisation, son transport et son exportation, sous le contrôle de l’ANRAC et des autres administrations concernées.

L’agence travaille ainsi à faire respecter les dispositions réglementaires d'un côté, et accompagne les agriculteurs et les coopératives de l'autre.

Biocannat démarre la construction de son usine

Autorisée par l’ANRAC en octobre dernier, Biocannat est la première coopérative à avoir adhéré au processus de légalisation du cannabis. Elle a d'ores et déjà lancé la construction de son usine, dont les travaux sont réalisés par la société SGTI Maroc.

Contactée par nos soins, la coopérative nous apprend que "la capacité de production installée est aux alentours de 30 tonnes d’extraction par an", sans préciser la déclinaison des produits qui seront développés à terme. "Nous sommes toujours en contact avec les départements concernés pour valider les produits", nous explique-t-on.

"Cette usine sera spécialisée dans l’extraction de CBD et de l’isolat de CBD", ajoute notre interlocuteur.

Sur sa page Facebook officielle, la coopérative indique par ailleurs que ces produits peuvent intervenir dans la production de compléments alimentaires et produits industriels, nutritionnels et cosmétiques, en raison de leurs nombreux avantages, scientifiquement prouvés.

L'unité, qui sera prête vers la fin de l’année, est située à Bab Berred, dans la province de Chefchaouen.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

CFG Marchés: Publication des comptes au titre de l’exercice 2023

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.