Comment l'Anapec compte s'ériger en nouvel acteur de l'entrepreneuriat

Le lancement officiel du plan "Génération entrepreneurs" porté par l'Anapec va faire de celle-ci l'un des acteurs phares de l'entrepreneuriat au Maroc. Dans ce sens, l'agence s'attelle à la construction d'un dispositif fondé sur six chantiers structurants.

Comment l'Anapec compte s'ériger en nouvel acteur de l'entrepreneuriat

Le 7 février 2023 à 18h33

Modifié 7 février 2023 à 19h18

Le lancement officiel du plan "Génération entrepreneurs" porté par l'Anapec va faire de celle-ci l'un des acteurs phares de l'entrepreneuriat au Maroc. Dans ce sens, l'agence s'attelle à la construction d'un dispositif fondé sur six chantiers structurants.

L’entrepreneuriat et l’auto-emploi forment désormais un métier à part entière pour l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (Anapec), a déclaré Younes Sekkouri, ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences, à l’occasion de sa participation à la 1re édition des Rencontres de l’entrepreneuriat et de la TPE, ce 6 février.

Cet événement a connu l’annonce officielle du plan "Génération entrepreneurs" qui prévoit l’accompagnement de 100.000 porteurs de projets, auto-entrepreneurs et très petites entreprises (TPE). Au menu également : un atelier de travail pour avancer sur la conception du dispositif d’accompagnement prévu par ce programme.

Contacté par Médias24, le ministère de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences nous précise que le plan "Génération entrepreneurs" se fonde sur six chantiers structurants dont :

  • un réseau de conseillers spécialisés ;
  • des espaces et agences dédiés ;
  • une offre de services nouvelles génération ;
  • un renforcement des capacités organisationnelles ;
  • des partenariats forts en région et au niveau national ;
  • un pilotage gouvernance et conduite du changement.

Les instructions de Sekkouri à l'Anapec

En ce qui concerne le financement, le ministre a annoncé lors de son allocution avoir donné ses instructions pour signer des conventions avec toutes les banques de la place. "L’Anapec doit s’imposer par la qualité de son accompagnement et la qualité de son sourcing", estime-t-il. Le but étant d’ériger cette agence publique en un acteur à même d’avoir un effet d’entraînement sur tout l’écosystème.

Il a souligné l’importance de s’appuyer sur des partenaires locaux et régionaux, qu’ils soient publics ou privés, dont les prestataires de services aux entreprises, les incubateurs, etc. Des cahiers des charges seront établis pour sélectionner ces partenaires sur des normes de qualité.

Dans un esprit de complémentarité et de synergie, Younes Sekkouri a appelé l’Anapec à dialoguer avec les autres secteurs gouvernementaux, afin d’insuffler une valeur ajoutée à l’offre de services déjà existante. Il a également souligné la nécessité de construire des canaux avec un autre secteur qu’il gère, celui de la formation professionnelle, qui peut représenter un vivier d’entrepreneurs en devenir.

D’un autre côté, il a appelé à promouvoir la culture de l’entrepreneuriat auprès du personnel de l’Anapec, les directeurs d’agence en premier, et à adopter une certaine agilité et empathie envers les entrepreneurs, étant donné la particularité de cette population. En effet, celle-ci peut être confrontée à des difficultés économiques et sociétales méconnues des personnes n’ayant pas expérimenté l’entrepreneuriat.

Les défis d’un dispositif en cours d’élaboration

Lors du lancement de l’atelier sur la construction de l’offre "Génération entrepreneurs", le directeur général par intérim de la l’Anapec, Noureddine Benkhalil, a rappelé que ce plan adoptait une approche inclusive, ciblant également les femmes actives, les personnes en situation d’handicap, les anciens détenus, les migrants régularisés, les Marocains du monde, le saisonniers qui travaillent à l’international, etc.

Il estime que le dispositif, qui comprendra des aspects en rapport avec le digital, l’espace physique, les ressources humaines, les partenariats et l’écosystème, devra être normalisé, mais sans être uniforme. L’idée est de garantir une certaine qualité, tout en laissant une marge de manœuvre pour adapter le dispositif au niveau des territoires.

L’offre de services comportera un accompagnement qui sera assuré par des conseillers spécialisés, dédiés à temps plein. Reste à définir leur profil et leurs compétences.

Le dispositif comprendra également des espaces physiques dédiés, appelés "Mouqawil Lab", en plus des agences d’accueil qui devront atteindre à terme le nombre de 300, notamment à travers les partenariats au niveau territorial.

Le directeur général par intérim de l’Anapec a aussi insisté sur l’importance de créer des partenariats, de participer à la construction de l’écosystème et de mobiliser les financements propres au territoire.

Le sourcing entrepreneurial, c’est-à-dire le recrutement des profils d’entrepreneurs à accompagner, requiert une attention particulière. Noureddine Benkhalil a précisé qu’il n’était pas facile de les cibler, ajoutant que l’expérience avait démontré que pousser quelqu’un à se lancer dans l’entrepreneuriat, à l’encontre de ses aspirations, ne donnait pas de bons résultats.

Enfin, il a souligné l’importance d’adapter la pédagogie d’accompagnement aux différents profils d’entrepreneurs. "L’accompagnement d’une personne qui lance une startup n’a rien à voir avec celui de quelqu’un qui a niveau scolaire très bas."

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

LafargeHolcim Maroc: Résultats annuels 2023

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.