χ

Davos : les trois principaux défis pour une transition verte équitable en Afrique (Abdelmalek Alaoui)

Au Forum de Davos, Abdelmalek Alaoui, PDG de Guepard Group, s’est prononcé sur les principaux défis des pays du Sud pour intégrer des économies plus vertes.

Abdelmalek Alaoui, PDG de Guepard Group.

Davos : les trois principaux défis pour une transition verte équitable en Afrique (Abdelmalek Alaoui)

Le 20 janvier 2023 à 15h39

Modifié 20 janvier 2023 à 16h04

Au Forum de Davos, Abdelmalek Alaoui, PDG de Guepard Group, s’est prononcé sur les principaux défis des pays du Sud pour intégrer des économies plus vertes.

Lors d’un panel qui s’est tenu le jeudi 19 janvier sur l’intégration de l’équité et de la justice dans la transition vers des économies plus vertes, Abdelmalek Alaoui a expliqué qu’une transition équitable ne pouvait se faire sans trois éléments : l’opportunité, la connaissance et le savoir-faire.

Les pays africains "font face actuellement à trois gros écarts, dont nous ne sommes pas responsables, mais que nous devons dépasser pour pouvoir avancer", a-t-il déclaré.

Le premier écart est l’inégalité dans la production des connaissances et du savoir. "Les Africains sont des géants en termes de démographie, mais ne produisent pas de connaissances", a-t-il déclaré. "Concernant leur avenir, ce savoir émane généralement d’autres pays."

Le deuxième écart est la divergence structurelle entre la stratégie et l’exécution, provoquée principalement par la fuite générale des cerveaux.

Sur la réduction de cet écart dans les pays du Sud, Abdelmalek Alaoui a cité l’exemple des réalisations de l’équipe nationale marocaine de football lors de la Coupe du monde 2022 "qui, grâce à un coach marocain, à une stratégie marocaine, à une vision marocaine, à une infrastructure d’entraînement mise en place par le Roi Mohammed VI en 2010, à un multiculturalisme, est une diversité tirée par des talents locaux et des footballeurs concentrés sur l’exécution". Un exemple qui illustre l’idée que les solutions aux défis de ces pays doivent émaner localement.

La troisième problématique, la plus importante selon Abdelmalek Alaoui, est l’écart entre l’engagement financier et les décaissements réels des organisations multilatérales.

Enfin, l’expert a mis l’accent sur l’importance et la nécessité de l’équité sociale pour le développement des pays du Sud, à l’instar de la généralisation de l’Assurance maladie obligatoire (AMO) au Maroc.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Jaida : Communication financière 2ème trimestre 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.