ChatGPT, le super robot à l’intelligence artificielle qui secoue le web 

Depuis deux semaines, la sortie de la nouvelle version de ChatGPT, développée par l'entreprise américaine OpenAI, passionne les amateurs de nouvelles technologies dans le monde et les créateurs de contenu. Nous avons demandé à deux expertes marocaines de renom de nous expliquer le fonctionnement de ce super robot.

ChatGPT, le super robot à l’intelligence artificielle qui secoue le web 

Le 15 décembre 2022 à 13h26

Modifié 15 décembre 2022 à 15h30

Depuis deux semaines, la sortie de la nouvelle version de ChatGPT, développée par l'entreprise américaine OpenAI, passionne les amateurs de nouvelles technologies dans le monde et les créateurs de contenu. Nous avons demandé à deux expertes marocaines de renom de nous expliquer le fonctionnement de ce super robot.

Depuis sa publication fin novembre 2022, GPT le chatbot de l’entreprise américaine OpenAI est devenu un phénomène mondial. Cette solution est présentée comme une percée dans le monde de l’intelligence artificielle.

Concrètement, il fonctionne comme un assistant auquel on peut demander toutes sortes de choses, rédiger un article, une poésie, des lignes de code, inventer une blague, décrire une histoire dans un style donné (à la manière de Voltaire par exemple), etc. La solution est mise à la disposition du public gratuitement dans un but de recherche et d’amélioration des résultats.

« Aujourd’hui, GPT fait du bruit parce qu’il a sorti des textes très performants. Le langage est châtié, les structures de phrases sont très bien faites, mais c’est juste une nouvelle version de GPT-3 », indique à Médias24 Amal El Fallah Seghrouchni, professeure à l’Université de la Sorbonne et présidente exécutive de AI Movement à l’UM6P.

« Cette nouvelle version de GPT est capable de générer du contenu et la génération de textes. Elle peut aussi générer des tableaux, de la poésie, et même synthétiser de l’information à partir de la big data. Au point qu’aujourd’hui, on peut créer une revue ou un magazine complètement fait par des robots. Ils vont chercher l’information sur le web, la synthétiser et écrire des articles », ajoute-t-elle.

« GPT est pour toutes les langues. Ce sont des réseaux de neurones qui sont très grands et qui manipulent 175 milliards de paramètres. C’est-à-dire que le réseau de neurones, quand il cherche la réponse, va faire travailler des milliards de paramètres, d’où son efficacité », souligne-t-elle.

Le NLP, la technologie à la base de ChatGPT

ChatGPT se base sur la technologie du Natural Language Processing (NLP). « C’est une branche de l’intelligence artificielle, qui concerne le traitement du langage naturel. Cela inclut la traduction, la classification de texte, le traitement de paragraphes, la sémantique, etc. », décrit Maha Gmira, professeure à l’Ecole d’ingénierie digitale et d’intelligence artificielle à l’Université Euromed de Fès, jointe par Médias24.

« Par exemple, pour traiter la sémantique, l’algorithme part d’un paragraphe pour identifier le personnage, puis le retrouver plusieurs pages après, etc. Pour la classification de texte, il se base sur une bibliothèque à plusieurs livres ou modèles de traitement de langage naturel et il arrive à classer les livres qu’ils soient livres d’histoire, romantiques, etc. »

Selon Maha Gmira, la particularité de GPT 3.5, la version actuelle qui devra évoluer vers GPT 4, tient au fait qu’il est entraîné sur énormément de données, à peu près 8 millions de textes, ce qui le rend particulièrement performant.

« Entraîner une intelligence artificielle consiste à alimenter un algorithme par des données d’entrée, et qu’il commence à apprendre et à extraire des corrélations et des inférences à partir des données entraînées. Et en sortie, il y a toujours une réponse, soit une classification, soit un traitement, etc. », explique-t-elle.

« Plus on entraîne un algorithme d’intelligence artificielle, meilleure sera la réponse. Mais en même temps, quand on entraîne un algorithme sur des choses très spécifiques, il manque de généralisation ; c’est un grand principe en intelligence artificielle. Donc pour revenir au modèle de GPT, sa force depuis 2018 est d’être entraîné sur une grande base de données diversifiées. C’est-à-dire qu’on peut faire une demande à GPT du style : 'Donne-moi un exercice de mathématiques de niveau 1 au Maroc', il va le donner ; comme on peut poser une question plus philosophique, il trouvera la réponse. C’est la force de ce modèle-là », ajoute-t-elle.

OpenAI, l’entreprise à l’origine de ce chatbot, a été créée en tant qu’organisation à but non lucratif afin de démocratiser l’intelligence artificielle au profit de l’humanité. Elle entre dans une branche appelée AI for social good. « Il s’agit de s’intéresser à l’intelligence artificielle sous un aspect humanitaire : on la démocratise et on la rend abordable, explicable et interprétable pour le commun des citoyens ; et non d'une technologie dans les mains des grandes entreprises pour générer de l’argent », souligne Maha Gmira.

Le NLP, selon ChatGPT

Médias24 a testé ChatGPT. Nous lui avons demandé d'expliquer ce qu'était le PLN. Voici sa réponse :

"Le traitement du langage naturel (PLN) est l'application de l'intelligence artificielle (IA) pour comprendre et manipuler le langage humain. Cela permet aux machines de "lire" et de "comprendre" du texte ou de la parole dans leur forme naturelle, comme le ferait un être humain. Le PLN est un domaine en constante évolution et il a connu de nombreuses avancées ces dernières années, grâce à l'utilisation croissante de l'apprentissage profond.

"Le PLN a de nombreuses applications pratiques comme les assistants vocaux, les chatbots et les systèmes de traduction automatique. Il est également utilisé dans les domaines de la recherche, de la santé, de la finance et de la sécurité. Par exemple, il peut être utilisé pour analyser des données médicales, pour détecter les fraudes financières ou pour surveiller les communications en ligne à des fins de sécurité.

"Le PLN présente également des défis, en particulier en ce qui concerne la compréhension des nuances et des sous-entendus du langage humain. De plus, il doit prendre en compte les différences de langues, de dialectes et de styles d'écriture. Cependant, grâce à des avancées continues dans le domaine de l'IA, le PLN devient de plus en plus précis et fiable.

"En résumé, le traitement du langage naturel est un domaine en constante évolution de l'IA qui permet aux machines de comprendre et de manipuler le langage humain. Il a de nombreuses applications pratiques et il continue de se développer pour devenir de plus en plus précis et fiable."

À quel point peut-il être créatif ?

Nous lui avons ensuite demandé d'écrire un poème sur l'équipe nationale en Coupe du monde. Voici ce que ça donne :

"Les Lions du Maroc ont fait vibrer le cœur

En se qualifiant pour les demi-finales

Dans cette compétition mondiale

Où la meilleure équipe l'emportera.

Leur talent, leur détermination

Ont impressionné les fans du monde entier

Et maintenant, ils sont prêts

Pour relever ce nouveau défi.

Que leur histoire continue

Et qu'ils nous montrent leur bravoure

Car pour le Maroc, c'est une grande fierté

D'avoir une équipe aussi forte et passionnée."

Le résultat n'est pas époustouflant mais on peut saluer l'essai.

Nous lui avons ensuite demandé d'inventer une blague sur la Coupe du monde. Voici sa réponse :

"Pourquoi la Coupe du Monde de football est-elle comme un livre de mathématiques ? Parce que ça finit toujours par des Allemands."

Pas mal essayé, même si cette fois les Allemands sont sortis au premier tour.

Selon Maha Gmira, ce manque de créativité est tout à fait normal. Elle estime que les robots ne pourront pas être aussi créatifs et toucher les sens autant que les humains. Les métiers créatifs ont encore de beaux jours devant eux, mais les robots tels que ChatGPT peuvent avoir un rôle d'assistant pour améliorer la productivité.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

SRM: ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 21 JUIN 2024 AVIS DE CONVOCATION

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.