Immorente : un dividende toujours attrayant cette année et l’an prochain

| Le 13/12/2022 à 15:33
Le groupe devrait voir un taux d'occupation en baisse cette année, avec la fin de certains baux dans les activités de bureaux. Les bénéfices sont attendus stables cette année et en baisse en 2023, du fait d'un scénario conservateur concernant la relation de ces bureaux. Cependant, la situation financière désendettée d'Immorente et la qualité de ses actifs laissent présager des rendements toujours alléchants dans les années à venir.

Depuis le début de l’année, la valeur Immorente Invest a surperformé par rapport au MASI. Elle affiche un léger retrait de moins de 4% à l’ouverture de la séance du mardi 13 décembre à 100,35 dirhams le titre, alors que l’indice casablancais lâchait plus de 15% sur la même période.

Malgré une conjoncture économique compliquée cette année, le groupe a pu préserver des fondamentaux stables. Au premier semestre, Immorente affichait une amélioration de 4% de son résultat de l’exercice analytique à 22 MDH par rapport à fin juin 2021.

A fin septembre, le groupe affichait un chiffre d’affaires stable par rapport à la même période l’an dernier à 50,4 MDH. Les loyers, quant à eux, atteignent 44,4 MDH, stables également par rapport à l’année précédente à 44,1 MDH.

Le groupe est connu pour afficher une forte résilience en bourse, et un rendement parmi les plus alléchants de la place. Dans la conjoncture actuelle, qui montre une stagnation du chiffre d’affaires, le rendement d’Immorente sera-t-il affecté ? Quid de l’attrait de la valeur l’an prochain, année encore fortement marquée par l’incertitude ?

Une baisse attendue du taux d’occupation cette année

A fin septembre, le chiffre d’affaires a affiché une stagnation, mais cette dernière était globalement attendue, nous explique une source du marché. "Cette stagnation a été engendrée par une sortie de locataires du fait de la fin de certains baux dans les activités de bureaux. Cela a contrebalancé l’effet positif du dernier actif ajouté en 2021, à savoir l’usine agropole de Meknès", explique notre source.

Cette baisse du taux d’occupation était donc attendue et devrait se poursuivre cette année, voire l’année prochaine. Notre source nous apprend "qu’actuellement, le marché de l’immobilier locatif de bureau fait face à une offre supérieure à la demande. Notamment avec de nouveaux quartiers comme CFC et la Marina, où une forte offre a émergé. Il y a donc un certain défi à relouer les actifs de bureau, mais il faut garder à l’esprit qu’Immorente détient une position privilégiée sur le marché pour pouvoir les relouer rapidement".

Ce potentiel délai de relocation devrait également impacter le chiffre d’affaires l’année prochaine, mais notre source rappelle que cette projection est très conservatrice. "Nous avons tablé sur une période de relocation dans les normes du marché, tout en gardant à l’esprit que le positionnement d’Immorente pourrait lui permettre de retrouver des locataires plus rapidement que la moyenne." Notre source table sur un résultat net ajusté de 44,6 MDH cette année, stable par rapport à l’année précédente, avant une baisse à 40,7 MDH en 2023, dans un scénario conservateur.

Une capacité toujours présente à conserver un dividende très compétitif

Malgré une stagnation du résultat net cette année et une baisse attendue en 2023, le groupe devrait pouvoir dégager un dividende avec un rendement intéressant, qui en a fait sa marque de fabrique.

"L’idée d’Immorente est de se rapprocher au maximum d’une optique de location dans la pierre. Au lieu d’acheter un bien immobilier et percevoir des loyers, vous achetez une action et percevez un dividende. Le groupe a mis en place une distribution trimestrielle des dividendes. Le groupe a une logique d’objectif de rendement et annonce ce qu’il va distribuer avant même le début de l’exercice, en général entre 5% et 6%", explique notre interlocuteur.

Cette année, le groupe a distribué un dividende de 5,5 dirhams par action, avec un dernier versement de 1 dirham par action qui sera opéré le 22 décembre prochain. Le groupe Immorente devrait être apte à maintenir un rendement similaire en 2023 du fait de la qualité de ses actifs, de sa situation financière totalement désendettée et de l’absence d’investissements annoncés en 2023.

Qui plus est, pour l’an prochain, "la baisse du résultat net anticipé est à peine de 4 ou 5 MDH, et ce n’est pas cela qui affectera l’aptitude du groupe à distribuer un dividende avec un rendement attrayant", conclut notre interlocuteur.

lire aussi
  • | Le 26/1/2023 à 16:21

    Sociétés de placement immobilier : des rendements résilients attendus cette année

    Le secteur des Sociétés de placement immobilier a bien résisté à la baisse du marché l’an dernier, principalement porté par Immorente Invest et Aradei Capital. Cette année encore, Immorente devrait assurer un bon rendement à ses actionnaires, malgré le climat économique dégradé.
  • | Le 25/1/2023 à 16:43

    Avec sa capacité à générer du cash et ses bonnes performances, HPS est à un bon point d’entrée (Alpha Mena)

    Le groupe HPS va profiter de l’essor de l’industrie des paiements électroniques, avec des résultats 2022 anticipés comme record. Le titre représente actuellement un bon point d’entrée pour les investisseurs, selon la société de recherche Alpha Mena.
  • | Le 24/1/2023 à 14:44

    La Bourse de Casablanca lance un nouvel indice regroupant les petites et moyennes capitalisations

    Un nouvel indice mettant en avant les mid cap et small cap a été lancé par la Bourse de Casablanca ce mardi 24 janvier, dans le but de renforcer la liquidité du secteur et d’accompagner le lancement du marché alternatif. Une harmonisation des noms des indices a également été opérée sous la signature Masi.
  • | Le 17/1/2023 à 16:06

    Auto Hall devrait bénéficier de plusieurs effets de bases favorables cette année

    Malgré la mauvaise conjoncture économique qui se profile, Auto Hall bénéficiera d'un bon effet de base grâce aux élargissements de son portefeuille, effectués en 2022. Les marques FCA-Stellantis ainsi que Maserati seront distribuées sur une année pleine. Le groupe pourra également compter sur la bonne contribution du marché de l'occasion avec sa plateforme Autocaz.
  • | Le 14/1/2023 à 9:26

    Label’Vie : une croissance présente bien qu'amoindrie est attendue en 2023

    Cette année, le groupe devrait toujours afficher de la croissance, malgré un contexte économique peu favorable. Une baisse des volumes de ventes est possible du fait d'un éventuel recul de la consommation engendré par la perte de pouvoir d’achat des ménages. Les charges financières devraient s’alourdir, mais seront compensées par les remontées des dividendes d’Aradei et de l’OPCI Terramis.
  • | Le 11/1/2023 à 15:13

    Aradei Capital : hausses du chiffre d’affaires et du périmètre attendues en 2023

    La foncière bénéficiera d’un bon effet de base et d’un agrandissement de son périmètre en 2023. Cela impliquera une amélioration de ses revenus cette année et donc un dividende plus conséquent.