Auto Hall : des résultats en ligne au T3 et de bons leviers attendus l’an prochain

| Le 4/12/2022 à 9:11
Le groupe fait face aux tensions sur la demande et l’approvisionnement cette année, en plus d’un effet de base défavorable après une année 2021 excellente. En 2023, le groupe devrait améliorer ses revenus et sa profitabilité en misant sur l’accroissement de son réseau, sa plateforme Autocaz et l’évolution structurelle du marché marocain, encore assez peu équipé en automobile.

Le groupe Auto Hall a affiché un chiffre d’affaires consolidé en recul de 12% à 3 664 MDH à fin septembre. Le secteur automobile évolue depuis le début de l’année dans un contexte complexe, fortement impacté par l’inflation et les perturbations logistiques impliquées par la guerre en Ukraine. De fait, il subit également une rétractation de la demande du fait de la dégradation du pouvoir d’achat des ménages.

Depuis le début de l’année, en bourse, le groupe affiche un recul de plus de 28% à l’ouverture de la séance du 2 décembre 2022 à un peu plus de 73 dirhams le titre. Pour une source du marché contactée, les résultats du groupe à fin septembre sont globalement en ligne avec les prévisions.

Source : medias24.com

Une baisse attendue du marché qui est à relativiser

Depuis le début de l’année, les ventes de véhicules particulier et véhicules utilitaires légers (VP/VUL) ont baissé de 8% en volume. Notre source précise que "nous nous attendons cette année à des baisses du marché VUL de 21% et de 5% pour les VP. De ce que nous voyons à fin octobre, nous sommes alignés avec les réalisations".

Le groupe a vu ses ventes en volumes baisser de 26% à fin septembre. Une baisse qui, selon notre interlocuteur, est à mettre en perspective. "Les réalisations d’Auto Hall sont aussi en ligne avec nos prévisions. Il y a une baisse des ventes qui s’explique aussi par un effet de base négatif du fait que 2021 a été une année exceptionnelle. Plusieurs livraisons censées être faites en 2020 l’ont été en 2021 et ont donc été comptabilisées en 2021", explique notre source.

D’ailleurs, en volume de ventes, par rapport à l’année 2019, le groupe affiche une hausse de 6% à fin septembre. Il en est de même pour le marché au global sur le segment des VP et VUL, qui affiche une amélioration de 3% de ses ventes à fin septembre par rapport à la même période en 2019.

Ces baisses de ventes et de chiffres d’affaires impacteront le groupe cette année, qui, de fait, verra fondre sa profitabilité. Néanmoins, Auto Hall dispose de bons arguments de croissance pour l’année 2023.

Le groupe dispose de plusieurs leviers de croissance pour l’an prochain

Dans un premier temps, le groupe pourra continuer de capitaliser sur son activité de ventes d’automobiles d’occasion. "L’activité Autocaz affiche de belles performances déjà cette année. A fin septembre, 1.500 unités ont été vendues sur la plateforme Autocaz, soit un chiffre d’affaires de 186 MDH. Pour un marché qui est assez empreint d’informel, c’est une preuve qu’un business model solide peut porter ses fruits. Il faut ajouter que l’offre Autocaz est diversifiée", ajoute notre source. En effet, le groupe Auto Hall permet d’acheter un véhicule d’occasion mais il permet également de faire la reprise de son ancien véhicule, ou encore d’y faire un dépôt dans les concessions du groupe ou bénéficier de service d’expertise.

Le groupe devrait également assurer un bon relais de croissance avec le partenariat noué cette année avec le groupe Stellantis. "Auto Hall va intégrer la marque Alfa Romeo, Fiat, Jeep et Abarth. Même si l’on ne connaît pas précisément les chiffres de vente de ses marques, mais elles rencontrent une certaine popularité au Maroc avec des gammes diversifiées. Il ne faut pas oublier pour la marque Fiat, sa gamme professionnelle, qui pour le coup a une forte présence", explique notre source. Le groupe pourra également tabler sur l’étouffement de son réseau de succursales pour améliorer son maillage territorial en passant de 67 showrooms actuellement à 100 à horizon 2025.

"L’un des grands piliers de développement est également l’intégration des marques Chery et Maserati. Concernant la marque chinoise, il faut savoir que c’est le premier exportateur chinois d’automobile depuis près de deux décennies, c’est une réussite presque assurée. Ce levier de croissance devrait être profitable l’année prochaine", explique notre source.

D’après le dernier Stock Guide de CFG Bank, les perspectives de croissances seront là en 2023 tant côtés revenus que bénéfices. Le groupe devrait afficher une hausse de 10% de ses revenus en 2023 à 5 484 MDH et une progression de 29% du résultat net à 203 MDH, sans toutefois revenir au niveau de 2021. Le groupe pourra également compter sur la croissance structurelle de son marché.

En effet, le Maroc dispose encore d’un taux d’équipement automobile relativement bas et dispose d’une marge de progression. "En moyenne, le Maroc dispose de 175 véhicules pour 1.000 habitants, alors que la moyenne européenne se situe autour de 600, donc le pays, au fur et à mesure de son développement, dispose d’une marge de progression", note notre interlocuteur.

lire aussi
  • | Le 26/1/2023 à 16:21

    Sociétés de placement immobilier : des rendements résilients attendus cette année

    Le secteur des Sociétés de placement immobilier a bien résisté à la baisse du marché l’an dernier, principalement porté par Immorente Invest et Aradei Capital. Cette année encore, Immorente devrait assurer un bon rendement à ses actionnaires, malgré le climat économique dégradé.
  • | Le 25/1/2023 à 16:43

    Avec sa capacité à générer du cash et ses bonnes performances, HPS est à un bon point d’entrée (Alpha Mena)

    Le groupe HPS va profiter de l’essor de l’industrie des paiements électroniques, avec des résultats 2022 anticipés comme record. Le titre représente actuellement un bon point d’entrée pour les investisseurs, selon la société de recherche Alpha Mena.
  • | Le 24/1/2023 à 14:44

    La Bourse de Casablanca lance un nouvel indice regroupant les petites et moyennes capitalisations

    Un nouvel indice mettant en avant les mid cap et small cap a été lancé par la Bourse de Casablanca ce mardi 24 janvier, dans le but de renforcer la liquidité du secteur et d’accompagner le lancement du marché alternatif. Une harmonisation des noms des indices a également été opérée sous la signature Masi.
  • | Le 17/1/2023 à 16:06

    Auto Hall devrait bénéficier de plusieurs effets de bases favorables cette année

    Malgré la mauvaise conjoncture économique qui se profile, Auto Hall bénéficiera d'un bon effet de base grâce aux élargissements de son portefeuille, effectués en 2022. Les marques FCA-Stellantis ainsi que Maserati seront distribuées sur une année pleine. Le groupe pourra également compter sur la bonne contribution du marché de l'occasion avec sa plateforme Autocaz.
  • | Le 14/1/2023 à 9:26

    Label’Vie : une croissance présente bien qu'amoindrie est attendue en 2023

    Cette année, le groupe devrait toujours afficher de la croissance, malgré un contexte économique peu favorable. Une baisse des volumes de ventes est possible du fait d'un éventuel recul de la consommation engendré par la perte de pouvoir d’achat des ménages. Les charges financières devraient s’alourdir, mais seront compensées par les remontées des dividendes d’Aradei et de l’OPCI Terramis.
  • | Le 11/1/2023 à 15:13

    Aradei Capital : hausses du chiffre d’affaires et du périmètre attendues en 2023

    La foncière bénéficiera d’un bon effet de base et d’un agrandissement de son périmètre en 2023. Cela impliquera une amélioration de ses revenus cette année et donc un dividende plus conséquent.