L’encours du crédit bancaire progresse de 64,6 MMDH sur un an

| Le 1/12/2022 à 10:01
En octobre, les crédits bancaires progressent de 6,7% sur 12 mois glissants. Sur la même période, les impayés augmentent de 4,9% ou 4,2 MMDH. L’encours des crédits ralentit cependant par rapport à septembre, particulièrement pour les sociétés financières.

La dernière publication des statistiques monétaires de Bank Al-Maghrib montre une légère baisse des crédits bancaires en octobre 2022 par rapport au mois précédent. Par objet économique, tous les encours progressent légèrement par rapport au mois précédent.

Sur une année glissante, l’encours des comptes débiteurs et crédits de trésorerie s’affiche à 268,2 MMDH, en hausse de près de 17,7%. A noter que cet encours n’est pas assujetti à une saisonnalité particulière au mois de septembre. Il traduit donc une détérioration de la santé et de la trésorerie des entreprises, causée par l’atonie économique et l’inflation. L’encours est d’ailleurs en constante hausse depuis le mois de mars 2022, où il atteignait 226,8 MMDH.

 

Medias24
Medias24

Concernant les différentes catégories d’emprunteurs, les encours progressent légèrement, mais un recul est notable concernant les crédits aux sociétés financières. D’un mois sur l’autre, l’encours baisse de 10 MMDH à 130,3 MMDH, soit un retrait de 7,2%.

Par rapport à septembre, les impayés ont légèrement augmenté en octobre, tant pour les entreprises que pour les ménages. Sur 12 mois glissants, on voit que les créances en souffrance ont bien plus fortement augmenté chez les entreprises, avec une hausse de 9% ou 4,2 MMDH par rapport à octobre 2021.

lire aussi
  • | Le 7/2/2023 à 16:02

    Taux directeur : la transmission de la hausse au marché se fera plus rapidement qu’à l’accoutumée

    La clé du succès de cette politique est une transmission rapide de la hausse aux taux débiteurs. Etant donné l’ampleur de la hausse du taux directeur, cette transmission sera plus rapide qu’à l’accoutumée, assure une source bancaire. Ce que l’on sait sur l’efficacité de la hausse du taux directeur pour lutter contre l’inflation
  • | Le 6/2/2023 à 15:46

    Marché actions : les recommandations d’AGR pour des placements à moyen terme en 2023

    Dans un contexte de hausse des taux au Maroc, le marché actions est devenu moins attractif qu’auparavant. Les niveaux de valorisation historiques sont en baisse en raison de la hausse des exigences de rentabilité des investisseurs. AGR nous livre ses conseils sur la manière d’aborder le marché cette année pour des placements à moyen terme.
  • | Le 2/2/2023 à 17:07

    IPO : de hauts cadres relatent leur expérience face aux défis de la communication

    Dans le cadre d’une conférence sur la réputation financière, organisée par l’agence Bonzaï, plusieurs cadres de sociétés cotées ont fait part des challenges qu’ils ont dû relever dans leur communication. Le PDG de Cosmos Electro, Fahd Bennani, revient notamment sur l'IPO avortée de l'entreprise, à la suite d'un litige juridique concernant l'un de ses points de vente.
  • | Le 1/2/2023 à 14:01

    Pourquoi les crédits de trésorerie ont-ils connu une forte hausse en 2022 ?

    En 2022, l’encours des comptes débiteurs et crédits de trésorerie a augmenté de 16% à 262 MMDH. Une hausse notable et multifactorielle, selon une source du secteur bancaire.
  • | Le 31/1/2023 à 17:15

    Les raisons de la hausse du cash en circulation en 2022

    L'année dernière, le cash en circulation a atteint 355 MMDH. La monnaie fiduciaire représente désormais près de quatre fois la taille du déficit de liquidité bancaire, estimé à 89,1 MMDH fin 2022. Selon Bank Al-Maghrib, différents facteurs comme l'inflation ou encore la forte hausse des transferts des MRE sont en cause.
  • | Le 31/1/2023 à 9:38

    Le crédit bancaire progresse de 75 MMDH en 2022, les créances en souffrance augmentent

    En 2022, l’encours des crédits bancaires a progressé de 7,6% par rapport à l’année précédente.