CIH va augmenter son capital et se lancer dans la gestion d’actifs

| Le 31/10/2022 à 15:33
Gestion d’actifs, innovation des offres, recrutement massif des clients… Voici les axes sur lesquels repose le programme de développement de CIH Bank, d’après le prospectus publié à l’occasion du visa de l’AMMC pour une augmentation de capital de la banque.

CIH Bank va procéder à une augmentation de capital en numéraire pour un montant maximum de 200 millions de DH, prime d’émission incluse, à travers l’émission de 645.073 actions nouvelles d’une valeur nominale de 100 dirhams par action, avec une prime d’émission de 210 dirhams par action, soit un prix d’émission qui s’élève à 310 dirhams par action.

L’Autorité marocaine des marchés des capitaux (AMMC) a visé le prospectus relatif à cette opération en date du 28 octobre 2022.

L’augmentation de capital, qui s’inscrit dans la lignée du plan de développement de la banque, vise le renforcement des fonds propres réglementaires actuels pour répondre aux exigences en matière de solvabilité, ainsi que le financement du plan de développement et l’accompagnement de la dynamique de croissance des crédits distribués.

CIH compte se lancer dans la gestion d’actifs

CIH Bank indique, dans le prospectus publié à l’occasion de l’opération d’augmentation de capital, qu’un projet de mise en place d’une société de gestion d’actifs a démarré courant 2022. Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’enrichissement et le développement des offres proposés par CIH Bank via ses filiales. Ainsi, l’objectif de la société de gestion est de fournir une gamme diversifiée d’offres aux tiers pour le placement et l’épargne.

Par ailleurs, l’orientation stratégique de la banque repose sur la poursuite du recrutement massif de clients et l’innovation des offres axées sur le digital, à même de développer l’activité et d’améliorer ainsi le PNB.

Voici les grandes lignes du plan de développement moyen terme de la banque pour la période 2021-2025 :

> Conquête et développement du portefeuille client à travers le recrutement en masse, avec une offre centrée client et en anticipant l’évolution des modes de consommation des banques avec un modèle original de tarification.

> Modèle de distribution axé sur la proximité technologique et le développement :

- des réseaux alternatifs de traitement de cash ;

- des solutions et fonctionnalités du réseau digital (CIH Mobile, CIH Corporate, CIHNet, We Pay) adressant chaque segment de marché ;

- du centre de relation clientèle et permettre une efficacité dans les contacts avec les clients.

> Maîtrise des coûts et de la productivité en capitalisant sur l’infrastructure technologique afin d’augmenter le volume des clients et des transactions, et développer l’activité avec des coûts marginaux de plus en plus faible.

> Ouverture de nouvelles agences portant le réseau à environ 350 agences.

> Investissement dans une plateforme technologique capable de gérer plus de client et le développement des transactions via les canaux digitaux.

> Développement du réseau GAB pour le traitement du cash out et du réseau alternatif à travers l’établissement de paiement.

> Développement du Data LAB pour explorer les potentialités du Big Data et du deep learning.

> Renforcement des synergies avec les filiales et avec le groupe CDG.

> Poursuite du programme SMQ avec la certification d’autres process et la généralisation des engagements de service SLA destinés à améliorer la qualité de service aux clients.

> Poursuite de la politique de communication innovante et différenciée.

> Développement endogène de l’activité leasing du groupe CIH Bank.

La banque vise l’amélioration de sa liquidité

Le plan de développement prévoit des actions afin d’améliorer durablement la situation de liquidité de la banque, dont notamment :

> L’émission des Certificats de dépôt de façon dynamique et souple en ajustement avec les besoins.

> L’allongement des ressources par des Emprunts obligataires et des OSH (Obligation sécurisée hypothécaire, ndlr) avec deux options : privilégier l’amélioration du profil de liquidité et celle du PNB en renforçant l’activité commerciale.

> La poursuite de la politique de collecte des ressources sur la clientèle des particuliers (Comptes chèques et comptes d’épargne), considérée plus stable.

> Le maintien du matelas des actifs réalisables avec un encours moyen dépassant 5 MMDH.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
lire aussi
  • | Le 24/7/2024 à 14:16

    Imane Belmejdoub nommée directrice du développement stratégique à Lesieur Cristal

    Lesieur Cristal a annoncé le retour d'Imane Belmejdoub au sein du groupe en qualité de directrice du développement stratégique, des fusions-acquisitions et d'autres initiatives de développement business.
  • | Le 24/7/2024 à 9:43

    Maroc Telecom : en prenant en compte l'amende, le RNPG du groupe passe dans le rouge

    Le groupe a pu capitaliser sur la croissance de ses filiales africaines pour tirer son chiffre d'affaires à la hausse. Les revenus de l'activité nationale reculent de 1,6% mais les marges s'améliorent. Les dotations nettes aux provisions et dépréciations comprennent l’impact de la provision complémentaire du litige opposant Maroc Telecom à l’opérateur Wana Corporate pour un montant de 5,9 milliards de dirhams au 30 juin 2024.
  • | Le 23/7/2024 à 16:14

    Malgré des performances notables, voici pourquoi le secteur bancaire décolle peu en bourse

    Le secteur bancaire affiche des niveaux assez bas de valorisation. Attijari Global Research l'évoque dans une récente note. Le MASI traite à 19,1x ses bénéfices alors que l'indice Banques traite à 15x ses bénéfices, au plus bas depuis quinze ans. Malgré des performances notables en 2023 et au T1-24, les bancaires bougent peu en bourse. Du cash frais des institutionnels pourrait changer la donne. Les OPCVM, eux, sont limités.
  • | Le 23/7/2024 à 13:40

    Le groupe Hayan boucle une émission obligataire de 110 MDH

    Le groupe Hayan annonce, ce mardi 27 juillet, la finalisation d'une émission obligataire de 110 millions de dirhams pour sa filiale éducative, le groupe scolaire Jacques Chirac.
  • | Le 22/7/2024 à 17:02

    Placements. Les investisseurs se positionnent sur le moyen, long terme au détriment du court terme

    Les chiffres de l’ASFIM à fin juin montrent que l’encours sous gestion des OPCVM a progressé de 7,3% au premier semestre, en franchissant les 600 MMDH. Une décollecte de l’obligataire court terme est observée, de l’ordre de 5,5 MMDH. D’un mois sur l’autre, l’encours a baissé de 11,2% traduisant une volonté des investisseurs de se positionner sur de l’OMLT plus risqué, mais plus rémunérateur.
  • | Le 18/7/2024 à 16:39

    Marsa Maroc veut se positionner comme un acteur majeur en Méditerranée occidentale

    Après plusieurs annonces marquantes qui impacteront positivement la dynamique de développement du groupe à Agadir, à Nador West Med ou encore à Cotonou au Bénin, Marsa Maroc nous explique ses choix.