Dossier Cet article est issu du dossier «Projet de loi de finances 2023» Voir tout le sommaire

Le détail de la stratégie gouvernementale de la transformation digitale à l’horizon 2030

Le ministère de la Transition numérique et de la réforme de l’administration se prépare à lancer une stratégie de la transformation digitale d’ici 2030. Ses contours ont été présentés dans le rapport des ressources humaines qui accompagne le projet de loi de finances 2023.

Le détail de la stratégie gouvernementale de la transformation digitale à l’horizon 2030

Le 25 octobre 2022 à 17h42

Modifié 3 novembre 2022 à 15h47

Le ministère de la Transition numérique et de la réforme de l’administration se prépare à lancer une stratégie de la transformation digitale d’ici 2030. Ses contours ont été présentés dans le rapport des ressources humaines qui accompagne le projet de loi de finances 2023.

La stratégie de transformation digitale à l’horizon 2030 se fixe comme indicateurs et objectifs :

- la digitalisation de 100% des services publics ;

- la connexion de 100% des entités concernées par les parcours citoyens et entreprises au “One Stop Shop”  (interface unique des services publics) ;

- le recours au service cloud pour 70% des administrateurs ;

- l’utilisation généralisée (100%) de la signature électronique par les administrations et établissements publics.

Quatre axes ont été identifiés comme prioritaires

1. La construction d’un cadre adapté à l’administration digitale

- la mise à niveau du cadre réglementaire et législatif, notamment en matière de systèmes stratégiques intégrés ;

- l’adaptation de l’organisation des administrations au choix stratégique de digitalisation ;

- la conception de normes en phase avec l’écosystème de l’administration marocaine ;

- la mise en place d’une stratégie RH en mesure d’attirer les compétences du digital.

2. Le renforcement de l’infrastructure numérique

Deux projets sont ciblés :

- la normalisation des systèmes d’information des administrations publiques à travers l’accélération de la maturité digitale des administrations, et la mise en place d’un schéma directeur type des systèmes d’information ;

- la rationalisation des infrastructures et du parc applicatif (datacenter, cloud) et mise en commun des achats des équipements IT.

3. Le développement d’une stratégie data

Ce volet comprend essentiellement :

- la mise en place d’un cadre des données numériques administratives (référentiels des données, qualité des données…) ;

- le renforcement des mécanismes de sécurité et de confidentialité des données ;

- le développement de l’échange des données numériques ;

- le renforcement de la réutilisation des données en promouvant l’Open Data ;

- l’encadrement de l’utilisation de l’intelligence artificielle dans les administrations par un dispositif d’éthique.

4. La digitalisation des parcours usagers

Il s’agit particulièrement de :

- l’accompagnement et le re-engineering des parcours usagers ;

- le déploiement de mesures de re-engineering, notamment en matière de digitalisation des parcours et de conduite de changement ;

- le développement d’une stratégie d’utilisation de systèmes stratégiques intégrés (identité numérique, paiement électronique) ;

- le développement d’une interface unique des services public (One Stop Shop).

En vue d’agencer l’activité du digital et d’instaurer la confiance numérique, le gouvernement envisage l’élaboration d’un projet de loi sur l’e-administration, ainsi qu’un décret pris pour l’application des dispositions de la loi 05-20 relative à la cyber-sécurité.

Inclusion numérique

Le rapport considère que l’inclusion numérique occupe une place de prédilection dans l’e-administration et se traduit au niveau des axes suivants :

- L’accès aux services numériques, décliné en deux chantiers :

  • faciliter l’accès aux équipements ;
  • introduire des mécanismes renforçant l’accès aux services numériques.

- Faire bénéficier le citoyen de compétences numériques à travers :

  • le développement des compétences de base et avancées (plateformes e-learning...) ;
  • le développement d’une culture digitale chez l’usager ;
  • l’encouragement de la production du contenu digital.

- Instaurer une culture d’écoute des usagers et d’évaluation des services digitaux.

Implication des administrations publiques dans la transformation digitale

Le rapport indique que la digitalisation a été engagée dans bon nombre de départements dans leurs sphères d'activité respectives. Le secteur social a été marqué par le lancement, en 2022, de la plateforme “E-himaya”, fruit d'une collaboration entre l'Agence du développement digital et les départements ministériels et organismes concernés ; elle est dédiée à la sensibilisation à l'usage approprié et sécurisé des outils numériques par les enfants.

D'autres plateformes sont vouées à prendre de l'ampleur, notamment la plateforme CRI-Invest qui renseigne sur les procédures relatives à l'investissement, plus particulièrement sur le lancement et l'avancement des projets.

Le portail national des procédures et des formalités administratives “Idarati” et le guichet électronique de commande de documents administratifs “Watiqa” devraient également connaître un développement soutenu.

Il est prévu également un projet d'amélioration de l'exploitation du portail de transparence et d'accès à l'information “Chafafiya”. Quant au portail de l'état civil, il devra s'affirmer en tant que système intégré permettant une gestion optimale du service de l'état civil.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Upline Capital Management: SICAV“HORIZON EXPANSION” Rapport du commissaire aux comptes exercice du 1er Janvier 2023 au 31 Décembre 2023

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Akhannouch présente le bilan de mi-mandat au Parlement

 

“Parlons Développement”, par la Banque mondiale, le Policy Center for the New South et le PNUD