χ

Adoption du budget de Casablanca, malgré le report du vote de l’arrêté fiscal sur les taxes locales

Le budget de la ville de Casablanca au titre de l’année 2023 a été adopté à la majorité, le mercredi 19 octobre, tandis que le vote de l’arrêté fiscal révisant les taxes locales a été reporté.

Adoption du budget de Casablanca, malgré le report du vote de l’arrêté fiscal sur les taxes locales

Le 21 octobre 2022 à 13h39

Modifié 21 octobre 2022 à 17h18

Le budget de la ville de Casablanca au titre de l’année 2023 a été adopté à la majorité, le mercredi 19 octobre, tandis que le vote de l’arrêté fiscal révisant les taxes locales a été reporté.

Au total, 82 voix ont voté en faveur du projet de budget de Casablanca, contre 9 abstentions. Comme annoncé par Médias24, ce budget s’élève à près de 5,2 milliards de dirhams (MMDH), dont 4,23 MMDH de fonctionnement et 329 millions de dirhams (MDH) d’équipement.

La commune veut rajeunir ses effectifs

“Les dépenses pour les affaires sociales ont augmenté de 72 MDH en 2022 à 100 MDH en 2023, sur demande des membres du Conseil de la ville, et suite aux instructions royales appelant à plus d’implication des collectivités territoriales dans les affaires sociales”, a déclaré la maire de Casablanca.

“Les dépenses pour les affaires techniques, quant à elles, ont augmenté de 35%. Elles passent de 290 MDH en 2022 à plus de 400 MDH en 2023. Ces dépenses seront principalement dédiées au réaménagement des routes et des voiries et à la création d’espaces verts”, a ajouté Nabila Rmili.

Et de préciser : “29% des recettes de la ville seront allouées au personnel de la commune, contre 32% en 2022.” La maire de Casablanca a d'ailleurs déploré “la baisse du nombre de fonctionnaires à 10.141 personnes en 2023, suite aux nombreux départs à la retraite. 81% du personnel restant est âgé de 50 à 62 ans”. Une campagne de recrutement sera lancée par la commune de Casablanca pour recruter des médecins et des topographes, notamment.

Concernant les crédits, Nabila Rmili a indiqué que “276 MDH seront alloués cette année au remboursement des emprunts de la ville, notamment auprès du Fonds d’équipement communal, à hauteur de 244 MDH, 20 MDH auprès de l’Institut officiel du crédit espagnol (ICO) et 9 MDH auprès de la Banque mondiale”.

Report du vote de l’arrêté fiscal

Il a par ailleurs été décidé de reporter le vote de l’arrêté fiscal modifiant les taxes locales, ce dernier ayant été dénoncé par de nombreux élus. “En réalité, compte tenu des échanges que l’on a eus avec les élus sur ce point, de nombreuses choses doivent être revues dans cet arrêté afin de permettre à la ville d’augmenter ses revenus de 12%”, a poursuivi Nabila Rmili.

“À titre d’exemple, en ce qui concerne l’occupation du domaine public, le paiement s’effectue selon le principe du zoning. Dans la zone A, des cafés paient 50 DH/m² par trimestre, alors qu’une simple boisson peut y coûter plus cher.”

“Nous avons besoin d’étudier en profondeur les détails de ce document pour avoir un arrêté fiscal qui corresponde à la conjoncture actuelle de la commune”, a revendiqué la maire.

Or le budget de Casablanca au titre de l’année 2023 prend en considération les nouveautés dudit arrêté. S’il subit des changements, il risque d’impacter le budget de la métropole.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG Bank: Publication des taux d’intérêt – Emission d’obligations subordonnées perpétuelles de CFG Bank

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.