Dossier Cet article est issu du dossier «Projet de loi de finances 2023» Voir tout le sommaire

Voici les grandes lignes du PLF 2023

Le projet de loi de finances, adopté le mercredi 19 octobre en Conseil de gouvernement, sera présenté ce jeudi 20 au Parlement, lors d'une séance plénière. En voici les grandes lignes.

Dans sa présentation au parlement vendredi dernier, Nadia Fettah, ministre de l'Economie et des finances, a estimé la croissance de 2023 à 3,4%. Le HCP prévoit 2,6%. Quoi qu'il en soit, le Maroc est en dessous des objectifs de l'actuel gouvernement et de ceux du NMD.

Voici les grandes lignes du PLF 2023

Le 20 octobre 2022 à 14h02

Modifié 20 octobre 2022 à 15h56

Le projet de loi de finances, adopté le mercredi 19 octobre en Conseil de gouvernement, sera présenté ce jeudi 20 au Parlement, lors d'une séance plénière. En voici les grandes lignes.

Le gouvernement Akhannouch doit défendre un projet de budget présenté dans un contexte toujours marqué par la crise et la hausse des prix.

Contrairement au précédent, ce projet de loi de finances est marqué de l'empreinte de l'exécutif qui boucle sa première année à la tête du gouvernement.

Les priorités pour l'année 2023 sont :

- le renforcement des fondements de l'Etat social :  à travers la généralisation des allocations familiales, la mise en œuvre du RNP, la refonte du système national de santé, le soutien de l'activité des femmes, la réforme des régimes de retraite...

- la relance de l'économie nationale : à travers la Charte de l'investissement, la réforme fiscale, la facilitation de l'accès au foncier, la consolidation de l'investissement public...

- la consécration de l'équité régionale : à travers la poursuite de la mise en œuvre de la régionalisation avancée, la réforme de l'administration...

- le rétablissement des marges budgétaires pour assurer la pérennité des réformes.

Les hypothèses retenues pour ce PLF :

- une production céréalière de 75 millions de quintaux ;

- un cours moyen du gaz butane à 800 dollars/tonne ;

- un taux de croissance de 4% ;

- un déficit budgétaire de 4,5%.

Voici les chiffres importants du budget à retenir :

- les charges : 600,4 MMDH ( + 15,42%) ;

- les ressources :  536,4 MMDH ( + 16,32%) ;

- le solde du budget de l'Etat : 114, MMDH ;

- l'investissement global du secteur public : 300 MMDH.

Les affectations pour les grands projets en 2023 :

- la généralisation de l'AMO mobilisera 9,5 MMDH ;

- le ministère de la Santé sera doté de 28 MMDH ;

- l'éducation disposera d'un budget de 69 MMDH ;

- la compensation bénéficiera de 26 MMDH.

Les postes budgétaires proposés pour 2023:

- Il est proposé de 28.212 postes budgétaires au total dont 550 postes au profit du Chef du gouvernement dont 200 réservés au profit des personnes en situation de handicap.

- 4450 postes budgétaires au profit du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire.

- 20.000 postes au profit des AFEFs.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Groupe Addoha :Résultats annuels 2023

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.