χ

Le point sur l’avancement de l’écocité de Zenata avec Mohammed Amine El Hajhouj

Le directeur de la société d’aménagement de Zenata en charge de l’écocité est revenu sur les avancées du projet. Il annonce également le lancement d’une alliance de pays africains pour assurer les transferts de compétences entre les aménageurs des pays membres de l’alliance.

Le point sur l’avancement de l’écocité de Zenata avec Mohammed Amine El Hajhouj

Le 20 octobre 2022 à 17h59

Modifié 20 octobre 2022 à 18h27

Le directeur de la société d’aménagement de Zenata en charge de l’écocité est revenu sur les avancées du projet. Il annonce également le lancement d’une alliance de pays africains pour assurer les transferts de compétences entre les aménageurs des pays membres de l’alliance.

Dans le cadre du Choiseul Africa Business Forum, tenu à Casablanca ce jeudi 20 octobre, Médias24 est allé à la rencontre de différents acteurs et décisionnaires économiques. Parmi eux, Mohammed Amine El Hajhouj, directeur général de la société d’aménagement de Zenata en charge de l’écocité de la ville. L’occasion de faire le point sur l’avancement du projet et les perspectives découlant de ce savoir-faire et de l’expertise nationale, mais aussi d’évoquer l’impact de la situation pandémique sur le déroulement de ce chantier d’envergure.

Les premiers habitants sont arrivés en 2021. Plus de 200 appartements sont désormais occupés par des familles

Médias24 : Ces deux années de pandémie et la crise inflationniste ont-elles impacté le projet de développement de l’écocité de Zenata ?

Mohammed Amine El Hajhouj : Écoutez, depuis 2020, nous avons très bien avancé selon le planning arrêté dès le départ. Nos travaux n’ont pas cessé pendant la pandémie car nous avions instauré des mesures sanitaires pour pouvoir maintenir l’activité. Ces deux années nous ont permis d’avancer davantage. 2021 a été une année extraordinaire.

Nous avons en effet des contrats avec plus de 15 promoteurs sur le terrain. Nous avons continué d’avancer sur les locomotives du projet que sont les pôles santé, éducation et commerce. Ils suivent le planning initial. En 2025, le pôle santé sera ouvert avec plus de 300 lits prévus. Il y a certes eu un ralentissement sur ces pôles locomotifs, mais il a été rattrapé pour qu’ils puissent ouvrir dans les délais initialement impartis.

Concernant le résidentiel, nous avons planifié aujourd’hui 4.000 logements avec 15 promoteurs sur le site. Les premiers habitants sont arrivés en 2021. Plus de 200 appartements sont désormais occupés par des familles sur les premiers logements.

- Choiseul est un événement panafricain, donc dans cette même vision, ce projet d’envergure mené au Maroc a-t-il pu servir d’exemple et de possibilité de transfert de compétences vers d’autres pays africains ?

- Ce forum va nous permettre de parler de l’Afrique et de l’état d’avancement de son urbanisme. A l’occasion de la COP22, Zenata a été labellisée en tant qu’écocité. C’est un projet qui peut servir d’exemple car, à partir de ce projet là, nous avons mis en place un référentiel qui peut être dupliqué du nord vers le sud ou au niveau africain, tout en prenant en compte le contexte de chaque pays.

Nous avons d’ailleurs lancé une alliance entre quatre pays africains, le Bénin, le Gabon, le Sénégal et le Maroc. Elle permettra de profiter et de créer un espace de communication entre les aménageurs africains, ainsi que l’entraide entre chaque membre de l’alliance. L’invitation est ouverte à d’autres pays afin qu’ils profitent de ce club d’aménageurs.

L’infrastructure, pour la première phase du projet, qui est de 800 hectares, est complètement terminée.

- Pouvez-vous avancer un pourcentage de finalisation du projet de l’écocité de Zenata ?

- Non, nous ne pouvons pas parler de pourcentage d’avancement. Ce qu’il faut savoir, c’est que c’est une écocité qui prône l’emploi avant le résidentiel, qui est un induit de l’activité. Les locomotives du projet sont en marche. L’infrastructure, pour la première phase du projet, qui est de 800 hectares, est complètement terminée.

Il est question de voirie primaire, de réseau d’eau potable, d’électrification et de fibre optique. Le premier quartier, dit quartier de La Ferme, de 70 hectares, est réalisé. Les 15 promoteurs sont nichés dans ce quartier. Notre projet répond aux besoins du marché. L’objectif est de rééquilibrer l’ouest de Casablanca et de s’orienter d’abord vers la classe moyenne, qui ne trouve pas chaussure à son pied en termes de logement.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Winéo Gestion: Visa de la Note d’information du FCP WINEO SECUR RENDEMENT

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Bank Of Africa inaugure le nouvel espace d'incubation Blue Space à la FSJESAC