Bourse. SBM devrait afficher des performances en hausse malgré un contexte tendu

| Le 11/10/2022 à 15:06
L’excellente saison estivale boostera les volumes de ventes et le chiffre d’affaires au second semestre. Un effet prix est attendu avec la répercussion partielle de la hausse de la TIC. Le contexte demeure compliqué avec une détérioration économique palpable et la fin des barrières tarifaires sur la bière importée.

En 2020 et 2021, le groupe a été fortement impacté par la crise sanitaire ayant engendré la fermeture des CHR (cafés, hôtels et restaurants) et par le confinement des ménages. En 2020, les volumes de ventes de bières avaient reculé de 15,3% avant de reprendre timidement en 2021 avec une hausse de 3,2%. Une croissance qui a été limitée par la poursuite des restrictions sanitaires et la hausse des taxes sur la bière, passant de 1.000 dirhams l’hectolitre à 1.200 dirhams l’hectolitre.

Au premier semestre 2022, le groupe a affiché un chiffre d’affaires à 1.106 MDH, en hausse de 9,8%, “marqué par la levée progressive de l’ensemble des restrictions sanitaires, la reprise du secteur touristique, ainsi que l’ouverture totale des bars, restaurants et la reprise de l’activité hôtelière”. Côté bénéfices, le groupe a affiché un RNPG consolidé de 110,2 MDH, stable par rapport à la même période en 2021.

Le second semestre s’annonce plus prometteur pour le groupe qui bénéficiera d’un effet de base favorable côté prix et volume.

La reprise du tourisme et l’effet de base favorable pousseront les ventes à la hausse au S2

Au premier semestre, SBM a affiché des indicateurs dans le vert. Cependant, sur cette même période, le groupe a connu des effets indésirables. “Au cours des premières semaines de l’année, les frontières étaient fermées, le tourisme et la consommation d’alcool étaient limités. Le période de ramadan est également tombée au cours de ce même semestre. Malgré cela, le groupe a réussi à afficher une croissance du chiffre d’affaires et des bénéfices stables”, nous explique une source du marché.

Durant le second semestre, le groupe devrait afficher des indicateurs encore plus performants du fait de l’excellente reprise touristique. En effet, les recettes touristiques à fin août 2022 ont atteint leurs niveaux pré-crise de 2019. D’ailleurs, dans son dernier Stock Guide, CFG Bank anticipe une hausse de 3% des volumes de vente sur le marché local et une progression de 4,5% des volumes de vente à l’export.

Au-delà de l’effet de base favorable par rapport à 2021, le groupe devrait bénéficier également d’un bon effet prix. Pour notre source, “cet effet devrait résulter de la répercussion progressive de la hausse de la taxe intérieure de consommation (TIC) et de la répercussion partielle de la hausse des matières premières causée par l’inflation”.

Une profitabilité en hausse mais ralentie par le contexte global

Le contexte légal cette année est assez défavorable à SBM et cela pour différentes raisons. Premièrement, du fait du démantèlement intégral des barrières tarifaires sur la bière importée. Ces dernières ont connu une baisse progressive depuis 2015, passant de 34% à 0% cette année. Cela veut dire qu’en 2022, le groupe fera face à une compétition plus rude sur le segment de la bière. A moyen terme, cela devrait engendrer une progression modérée des volumes de ventes de SBM sur ce produit.

In fine, un impact sur le redressement des marges à moyen terme sera observé. D’après le Stock Guide de la société de recherche, la marge nette du groupe devrait s’établir à 13,6% cette année, identique à celle de l’an dernier avant de timidement progresser à 14% en 2024. Cette année, le RNPG consolidé devrait progresser de 5,8% à 382 MDH.

Cette reprise timide des marges sera également causée par la hausse des prix des matières premières durant la seconde partie de l’année et l’incapacité du groupe à en répercuter l’intégralité sur les prix de vente du fait d’un marché plus compétitif.

Néanmoins, il faut souligner que le groupe dispose d’une position très privilégiée sur le marché marocain avec 90% de part de marché. En plus de cela, le groupe dispose d’une très grande force de vente et d’une capacité à générer plus d’économie d’échelles avec la hausse à venir des volumes de ventes. L’EBIT devrait progresser de 5,6% et SBM dispose également d’une trésorerie très excédentaire lui permettant d’envisager des investissements internes ou externes pour assurer sa croissance. La valeur demeure l’une des plus attrayantes de la place en termes de rendement avec un yield de 4,6% attendu cette année, contre 4,3% l’an dernier.

lire aussi
  • | Le 29/11/2022 à 15:04

    IAM : une légère amélioration des revenus et de la profitabilité attendue en 2023

    Le cours de bourse de Maroc Telecom chute de plus de 25% en YTD. Le contexte global du marché et les différentes amendes de l’ANRT font craindre une baisse du rendement. Les fondamentaux sont pourtant bons. Une légère amélioration des revenus et des bénéfices est attendue l’an prochain, portée par les filiales internationales.
  • | Le 25/11/2022 à 15:07

    BKGR recommande de souscrire à l'IPO d'Akdital et valorise le titre à 340 dirhams

    Premier entrant en bourse sur le secteur de la santé, Akdital représente une opportunité de diversification du portefeuille des investisseurs. Son maillage territorial et la faible offre médicale à l'échelle nationale offrent un bon potentiel de croissance.
  • | Le 17/11/2022 à 16:58

    La prime de risque actions d'AGR progresse de 50 points de base à 8%

    En retenant la méthode de calcul de la prime de risque par sondage, la société de recherche note une hausse de la prime de risque actions de 50 points de base à 8% par rapport à l'édition du mois de mai 2022. Cette méthode vise à déterminer la rentabilité annuelle exigée par les investisseurs en bourse, et ce, sur un placement supérieur à 5 ans.
  • | Le 16/11/2022 à 16:08

    Taqa Morocco : BKGR recommande d’accumuler le titre dans les portefeuilles

    Cette année, la hausse des cours du charbon et les bonnes performances industrielles vont fortement faire progresser les revenus et la profitabilité. Le groupe, en cette période de crise, fait figure de refuge pour les investisseurs, avec une visibilité sur ses cash flows et un rendement attendu de 3,7% cette année, d’après les projections de la société de recherche BKGR.
  • | Le 14/11/2022 à 16:00

    LafargeHolcim Maroc : M.S.IN s’attend à un TCAM des bénéfices de 6,5% sur la période 2022-2026

    Le groupe devrait connaître une baisse de près de 19% de son résultat net cette année du fait de la baisse de la demande et de la hausse des intrants. Mais, dès l’année prochaine, le RNPG et le dividende devraient progresser. Les bénéfices devraient atteindre 2.101 MDH en 2026, après une croissance annuelle moyenne de 6,5%.
  • | Le 13/11/2022 à 16:10

    CIH Bank : les hausses de fonds propres devraient booster la dynamique de croissance

    La croissance était au rendez-vous au premier semestre 2022 pour CIH Bank, mais elle a ralenti par rapport aux années précédentes, notamment en termes de collecte. Les deux augmentations de capital devraient aider à renforcer les ratios de solvabilité et la dynamique de crédits. Le coût du risque devrait poursuivre sa baisse. Alpha Mena et BKGR recommandent d’accumuler le titre.