χ

La banque de projets d’import-substitution accueille son quatrième lot de projets

Le ministre de l’Industrie et du commerce a présenté, ce mardi, un bilan positif de la banque de projets de substitution aux importations, lancée par son ministère en 2020. Une quatrième vague de projets a été lancée.

La banque de projets d’import-substitution accueille son quatrième lot de projets

Le 27 septembre 2022 à 18h25

Modifié 27 septembre 2022 à 18h42

Le ministre de l’Industrie et du commerce a présenté, ce mardi, un bilan positif de la banque de projets de substitution aux importations, lancée par son ministère en 2020. Une quatrième vague de projets a été lancée.

Deux ans après le lancement de la banque de projets d’import-substitution par le ministère de l’Industrie et du commerce, et face au succès de cette initiative, une quatrième vague composée de 96 projets va s’ajouter aux 275 déjà disponibles, a annoncé Ryad Mezzour, ministre de l’Industrie et du commerce, lors d’une cérémonie organisée pour l’occasion sur le thème de la souveraineté sanitaire, alimentaire et industrielle.

Ces projets concernent les secteurs des médicaments, des dispositifs médicaux, des intrants alimentaires, de la valorisation industrielle des ressources agricoles, des emballages, de la machinerie et de l’eau. Les fiches projets sont disponibles immédiatement pour les investisseurs intéressés, sur le site internet du ministère.

Représentant un investissement total de près de 16 milliards de dirhams, ces projets pourraient créer plus de 67.000 emplois, dont 27.000 emplois directs, et devraient générer près de 28 MMDH de chiffre d’affaires.

En clôture de la rencontre, 40 protocoles d’accord et conventions industrielles avec différents opérateurs industriels ont été signés, dans le cadre des projets identifiés par la banque de projets.

De nouveaux leviers pour accompagner les porteurs de projets

Ryad Mezzour a également présenté les nouveautés concernant les dispositifs d’accompagnement destinés aux porteurs de projets, notamment via la Charte de l’investissement qui devra améliorer l’offre existante.

Un nouveau décret des marchés publics devra renforcer la préférence nationale et apporter plus de protection aux entreprises marocaines. Le ministère travaille également sur la multiplication des contrats de sourcing local pour inciter les centrales d’achat nationales ou internationales à se fournir auprès des entreprises marocaines. Quant au programme Relance export, qui devrait être annoncé dans quelques semaines, il comprend 1.200 couples produit-marché à l’export.

Sur le front du foncier industriel, près de 1.400 hectares ont été lancés ou sont en cours de lancement, et autant sont en cours d’étude, selon le ministre. Ces lancements interviennent parallèlement à une nouvelle loi qui permettra de lutter contre la spéculation dans le domaine du foncier industriel.

Par ailleurs, afin d’encourager l’entrepreneuriat féminin, le ministère prépare une mesure consistant à accorder 5% de primes de soutien supplémentaires aux projets où l’actionnaire majoritaire est une femme. Quant aux Marocains résidant à l’étranger, il bénéficient d’un fast track dédié pour leur faciliter certaines démarches.

Un bilan satisfaisant

La Task Force Souveraineté, qui gère cette banque de projets au sein du ministère de l’Industrie et du commerce, a déjà identifié 1.179 projets, dont une quarantaine déjà achevés et opérationnels. Près de 200 ont atteint un niveau de réalisation de 60% à 80%.

Pour tous les autres, la Task Force accompagne les porteurs de projets en vue de dépasser les problématiques liées au financement et à l’accès au foncier, notamment. Au total, 500 projets vont être prochainement transformés en convention, sachant que 97% des projets qui font l’objet d’une convention sont réalisés.

Les 1.179 projets identifiés prévoient de créer, à terme, 106.000 emplois directs et 160.000 emplois indirects. Ils devraient également générer 68 MMDH de chiffre d’affaires en substitution aux importations, soit deux fois l’objectif initial, et 73 MMDH de potentiel à l’export, soit plus de quatre fois l’objectif initial. La somme donne un impact brut sur la balance commerciale qui peut atteindre 131 MMDH.

Autres données communiquées par le ministre : ces projets sont portés à 87% par du capital marocain, le foncier est déjà acquis pour 83% d’entre eux, et 60% concernent des projets d’extension.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Managem: Résultats annuels au 31 décembre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.