χ

Un nouveau schéma régional du littoral à Dakhla-Oued Eddahab et Guelmim-Oued Noun

Afin d’assurer la préservation des atouts économiques et écologiques des zones côtières de Dakhla-Oued Eddahab et Guelmim-Oued Noun, un appel d'offres a été lancé pour l’élaboration d’un nouveau schéma régional du littoral.

Un nouveau schéma régional du littoral à Dakhla-Oued Eddahab et Guelmim-Oued Noun

Le 13 septembre 2022 à 15h26

Modifié 13 septembre 2022 à 16h40

Afin d’assurer la préservation des atouts économiques et écologiques des zones côtières de Dakhla-Oued Eddahab et Guelmim-Oued Noun, un appel d'offres a été lancé pour l’élaboration d’un nouveau schéma régional du littoral.

Riche en biodiversité halieutique et paysagère, le littoral marocain concentre de nombreux enjeux économiques et sociaux. Il fournit des ressources pour diverses activités économiques (sylviculture, pêche, activités pastorales et forestières) et se caractérise par une importante densité démographique.

Ces particularités conduisent à l’accroissement des pressions anthropiques sur les côtes marocaines. Mais aussi à des effets extrêmes, conséquence du changement climatique et des conflits d’usage de ce territoire.

Entre les constructions sur les cordons dunaires, les pollutions en tout genre et la surexploitation des ressources, le littoral marocain subit en effet des pressions dues aux diverses activités qui s’y développent (tourisme, pêche, industrie…).

Or ces pressions sont souvent incompatibles avec la préservation d’un environnement fragile, notamment en l’absence de plans d’aménagement, de valorisation et de préservation adaptés.

Pour ces raisons, les littoraux des régions de Dakhla-Oued Eddahab et Guelmim-Oued Noun, font l’objet d’un appel d’offres en deux lots, pour l’élaboration de schémas régionaux du littoral (SRL).

Cet appel d’offres, dont les prestations sont estimées à 600.000 DH par lot, a été lancé par la Direction de l’observation, des études et de la planification du département du développement durable. Sa durée d’exécution a été fixée à six mois, pour remplir trois missions :

– le cadrage et le diagnostic (1 mois) ;

– l’élaboration du schéma régional du littoral (2 mois) ;

– la mise en place d’un dispositif de suivi, d’évaluation et de reporting pour l’application du schéma régional du littoral (3 mois).

Pour chaque lot, il s’agira de fixer les orientations fondamentales de l’aménagement, de la protection et de la mise en valeur du littoral, après avoir recueilli les données nécessaires pour définir la vocation générale des différentes zones, en l’occurrence celles affectées au développement industriel et portuaire, aux cultures marines et aux activités de loisir.

Le prestataire devra ensuite préciser les mesures de protection des écosystèmes du milieu marin et terrestre, à travers l’élaboration du schéma régional du littoral. Ce schéma aura une portée stratégique, déclinée en vision pour le littoral des deux régions, ainsi qu’une portée opérationnelle qui se traduira par des mesures et projets de protection, de conservation, d’aménagement et de mise en valeur.

La troisième mission servira à la réalisation d’un dispositif de suivi, d’évaluation et de reporting de la mise en œuvre du SRL. Cette mission passera par la proposition d’indicateurs de suivi de la mise en œuvre du SRL, pour une gestion intégrée des zones côtières (GIZC).

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Ciments du Maroc : Comptes sociaux et consolidés au 31 Décembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.