χ

L’usine Renault de Tanger produira son premier modèle électrique en 2023

En 2023, l’usine Renault Tanger accueillera un nouveau modèle sur ses chaînes de production. Il s’agit d’un véhicule urbain et électrique, appartenant à Mobilize, jeune marque de Renault Group dédiée aux nouvelles mobilités.

L’usine Renault de Tanger produira son premier modèle électrique en 2023

Le 13 septembre 2022 à 17h09

Modifié 13 septembre 2022 à 18h02

En 2023, l’usine Renault Tanger accueillera un nouveau modèle sur ses chaînes de production. Il s’agit d’un véhicule urbain et électrique, appartenant à Mobilize, jeune marque de Renault Group dédiée aux nouvelles mobilités.

  • Un modèle inédit 100% électrique.
  • Le choix du site marocain a été motivé par sa compétitivité, mais aussi pour ses performances en matière de qualité.
  • Capacité de production prévisionnelle : 17.000 véhicules en vitesse de croisière.
  • Un véhicule produit à 50% avec des matériaux recyclés.

Entrée en service en 2012, l’usine Renault de Tanger souffle cette année sa dixième bougie. Et pour l’occasion, le constructeur français lui offre un joli cadeau d’anniversaire : le site marocain a été choisi pour accueillir la production d’un modèle inédit, 100% électrique qui plus est. Il s’agit du Duo, un quadricycle électrique biplace qui fait partie de la gamme naissante de Mobilize, marque récemment créée au sein de Renault Group et dédiée aux “nouvelles solutions de mobilité”.

Après Dacia et Renault, c’est donc une troisième marque du groupe français qui fera son entrée dans l’usine marocaine.

Tanger, usine compétitive et “verte”

Le choix du site marocain a été motivé par sa compétitivité, mais aussi pour ses performances en matière de qualité. “Depuis son démarrage il y a dix ans, des investissements conséquents ont été réalisés au sein de l’usine de Tanger. La production des nouveaux modèles Dacia et Renault a prouvé sa capacité à produire des véhicules de qualité, et au meilleur coût. Et c’est une donnée clé pour notre modèle Duo, prévu d’abord pour les professionnels de la mobilité et de l’autopartage”, a déclaré Clotilde Delbos, directrice générale de la marque Mobilize.

Sa neutralité en matière d’émissions de CO2 a également joué en faveur du site tangérois : elle s’aligne parfaitement avec la vocation de ce petit véhicule électrique qui vise à démocratiser une mobilité vertueuse.

Le démarrage de la production du Mobilize Duo est prévu pour le dernier trimestre de l’année 2023, avec une capacité annuelle prévisionnelle de 17.000 exemplaires en rythme de croisière, dont la quasi-totalité sera destinée au marché européen. Pour l’instant, aucune indication n’a été donnée sur le taux d’intégration locale attendu, mais il est pratiquement acquis qu’une certaine partie des composants sera produite au Maroc, notamment les emboutis de carrosserie.

Un modèle urbain et disruptif

Préfiguré par le concept EZ-1 présenté il y a dix-huit mois, le Mobilize Duo prend de facto le relais du Renault Twizy, lancé il y a une décennie, et qui a connu un relatif succès commercial avec 20.000 exemplaires vendus. Le nouveau venu reprend peu ou prou la même recette : une petite auto abordable et électrique, destinée à un usage purement urbain et pouvant être conduite sans permis (en Europe). Mais avec l’électrification galopante et le développement des nouveaux modes de mobilité dans le Vieux Continent, ses chances de succès sont aujourd’hui plus probantes. Pour preuve, la Citroën Ami, rivale désignée du Duo, s’est écoulée (avec sa jumelle Opel Rocks-e) à près de 25.000 exemplaires… en seulement deux ans de carrière.

Le style du Duo rappelle d’ailleurs celui de la petite Citroën, avec ses dimensions lilliputiennes (environ 2,30 m de long) et ses imposants boucliers avant et arrière similaires. Du Twizzy, il conserve en revanche des portes en élytre, moins encombrantes à l’ouverture, ainsi que ses deux places en tandem qui réduisent l’empreinte au sol.

L’intérieur n’a pas encore été révélé, mais il faudra s’attendre à un poste de conduite assez dépouillé et conçu pour interagir avec un smartphone. Seul détail à avoir fuité : des sièges habillés de housses amovibles et lavables, astuce déjà présente sur certains modèles Renault et qui sera très pratique sur un engin destiné à l’autopartage. Décidément dans l’air du temps, le Duo sera construit à hauteur de 50% à base de matériaux recyclés, et sera lui-même recyclable à 95%.

Un système de batteries amovibles

Une version utilitaire, baptisée Bento, sera ensuite dérivée du Duo, et également produite sur les chaînes tangéroises. Dotée d’un compartiment de chargement en “sac à dos” offrant près d’un mètre cube de volume et une capacité d’une centaine de kilos, elle sera taillée pour les services de livraison.

La fiche technique du Mobilize Duo n’a pas encore été communiquée. Mais selon toute vraisemblance, il pourrait reprendre les électromoteurs du Twizzy, avec des puissances respectives de 5 et 17 chevaux, pour une vitesse maximale plafonnant à 80 km/h. Pour rappel, la Citroën Ami affiche 8 chevaux, et une vitesse de pointe de 45 km/h. Pour ce qui est de l’autonomie et des temps de recharge, donnée fondamentale sur un véhicule électrique, le Duo devrait opter pour une solution originale en se dotant d’un système de batteries amovibles aisées à échanger, lui permettant d’être toujours opérationnel pour les usagers. Pour le détail sur les caractéristiques définitives du Mobilize Duo, il faudra donc attendre sa première sortie publique, qui aura lieu au Mondial de Paris 2022, du 17 au 23 octobre.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

LafargeHolcim Maroc : comptes et résultats semestriels 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Réunion de la commission en charge de la réforme des retraites