χ

Miraoui détaille les solutions pour les étudiants marocains d'Ukraine

Les étudiants marocains d'Ukraine en médecine, médecine dentaire et pharmacie seront intégrés dans les universités privées. Des stages, supervisés seront organisés pour les étudiants en médecine en cours de spécialisation. Pour les autres spécialités une décision est attendue vers fin septembre.

Miraoui détaille les solutions pour les étudiants marocains d'Ukraine

Le 25 août 2022 à 16h35

Modifié 25 août 2022 à 20h09

Les étudiants marocains d'Ukraine en médecine, médecine dentaire et pharmacie seront intégrés dans les universités privées. Des stages, supervisés seront organisés pour les étudiants en médecine en cours de spécialisation. Pour les autres spécialités une décision est attendue vers fin septembre.

Lors du point de presse organisé ce jeudi 25 août à l’issue de la réunion du Conseil du gouvernement, Abdellatif Miraoui, ministre de l’Enseignement supérieur, a détaillé les solutions mises en place pour les étudiants marocains d’Ukraine pour la prochaine rentrée universitaire, afin de leur permettre de terminer leurs formations au Maroc.

Sur les 3.000 étudiants marocains revenus d’Ukraine, 800 poursuivent des études de médecine, 645 des études de médecine dentaire, et 622 de pharmacie.

Intégration dans les universités privées, 13 concours le 24 septembre

Selon M. Miraoui, les étudiants en médecine sont scindés en deux groupes: ceux qui sont encore entre la 1ère et 5e année, et ceux qui ont déjà entamé leur spécialité.

« Les étudiants de la première catégorie, ainsi que ceux en médecine dentaire et en pharmacie, seront intégrés dans les universités privées. Les concours d’accès, au nombre de 13, auront lieu le même jour, le 24 septembre prochain ».

Abdellatif Miraoui explique que chaque niveau aura son propre concours: 5 niveaux en médecine générale (de la 1ère à la 5e année), 4 niveaux en pharmacie et 4 autres en médecine dentaire.

« Les épreuves de concours porteront sur le programme marocain, et correspondront à l’année d’avancement de la formation des étudiants en Ukraine ».

« Les concours de médecine auront lieu à Casablanca, à l’Université Mohammed VI des sciences de la santé. Ceux de pharmacie auront lieu à l’hôpital universitaire international Cheikh Khalifa Ibn Zaid, et ceux de médecine dentaire à l’Université internationale de Rabat », poursuit-il.

« Les résultats seront dévoilés le même jour, soit le 24 septembre, dans l’après-midi. Les inscriptions seront ouvertes du 27 au 30 septembre pour les élèves acceptés ».

Le ministre de l’Enseignement supérieur précise par ailleurs que ce sont les notes obtenues durant ces concours qui détermineront la ville d’intégration des étudiants (Casablanca, Rabat ou Fès).

« Les élèves qui seront inscrits au titre de l’année universitaire 2022-2023 bénéficieront d’un dispositif d’accompagnement. Ils ont fait la majorité de leurs études de médecine ou de pharmacie en langue étrangère. Il seront ainsi accompagnés durant 6 mois à une année, pour maitriser les terminologies scientifiques en langue française ».

« Nous avons demandé aux universités privées d’étudier les dossiers des étudiants lors des inscriptions, et notamment les revenus des parents, pour pouvoir notamment accorder des bourses aux personnes dans le besoin ».

« En ce qui concerne les étudiants ayant poursuivi leurs études à distance cette année (2021-2022) après être rentré au Maroc, le ministère de l’Enseignement supérieur a décidé de reconnaitre leurs diplômes. »

Les étudiants en cours de spécialisation passeront des stages de 6 mois au Maroc, renouvelables au besoin

« En ce qui concerne les étudiants en cours de spécialisation, nous avons réussi à trouver une solution validée par les ministères de l’Enseignement supérieur et de la Santé », a ajouté M. Miraoui.

« Nous avons décidé de leur faire des stages supervisés par les Facultés de médecine et les structures hospitalières publiques. Ce sont des stages de 6 mois, renouvelables au besoin, avec validation de la Faculté publique concernée ».

« Nous sommes actuellement en contact avec l’Ambassade d’Ukraine pour valider cette solution, puisque ces stages doivent être reconnus par les universités de médecines concernées en Ukraine, pour que les étudiants en question puissent obtenir leurs équivalences au Maroc ».

M. Miraoui a rappelé qu’en temps normal, les étudiants ayant effectué leurs études en Ukraine et en Roumanie sont obligés de passer deux années de stage à leur retour au Maroc dans des structures hospitalières, après évaluation de leurs dossiers, afin d’obtenir l’équivalence. « Les étudiants marocains d’Ukraine en cours de spécialisation pourront ainsi gagner jusqu’à une année, puisqu’ils effectueront des stages au Maroc. »

Pour les autres spécialités, une décision est attendue vers fin septembre

Pour le reste, il s’agit d’étudiants en topographie, en architecture, et en médecine vétérinaire. « Pour cette catégorie d’étudiants, une rencontre entre le ministère de l’Enseignement supérieur et les départements ministériels concernés est prévue dans les prochains jours ».

« Une décision est attendue vers la fin du mois de septembre », conclut-il.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Extrait du Prospectus visé par l’AMMC relatif à l’augmentation de capital d’Atlanta au titre de la fusion-absorption de Sanad.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Réunion de la commission en charge de la réforme des retraites