ONCF : première émission obligataire « Green » dans le secteur national de l’infrastructure

| Le 28/7/2022 à 9:59
L’Office national des chemins de fer a lancé un emprunt obligataire en green bonds pour un montant de 1 milliard de dirhams.

Cette première émission, certifiée « Green » dans le secteur de l’infrastructure au Maroc, s’inscrit dans le cadre du chantier stratégique de réforme du secteur ferroviaire, objet du protocole d’accord conclu entre l’Etat et l’ONCF en juillet 2019.

A travers cette opération, l’ONCF poursuit sa stratégie de reprofilage de la dette visant l’adéquation des maturités de son endettement avec le profil des actifs d’infrastructures financés.

En recourant aux marchés des capitaux en green bonds, qui limitent l’usage des fonds au financement exclusif des projets à impact environnemental positif, l’ONCF conforte ses choix stratégiques et affirme ses engagements RSE et de développement durable, affirme-t-il dans un communiqué.

Cette opération est adossée au projet Al Boraq, ayant permis des gains considérables pour la collectivité en termes de connectivité, de temps de parcours et de fréquence, tout en réduisant les émissions en gaz à effet de serre.

Dans ce cadre, l’Office a franchi un nouveau pas dans sa transition énergétique, en faisant rouler depuis le 1er janvier 2022 la totalité de ses trains Al Boraq à l’énergie éolienne propre. Ainsi, l’Office opère sa transformation verte de manière progressive, en faisant passer 25% de sa consommation énergétique globale à l’énergie verte pour en atteindre 50% en 2023, avant de la porter à la totalité à moyen terme. Pour rappel, l’ONCF s’est engagé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 17% à l’horizon 2030 (en comparaison au volume de ces émissions en 2015).

Pour cette opération, l’ONCF a été accompagné par CDG Capital dans le conseil stratégique, la structuration, le placement, la centralisation ainsi que la coordination des travaux de labélisation verte auprès de ses partenaires FSD Africa et Morning Star Sustainalytics.

L’ONCF et CDG Capital ont réussi, grâce à cette structuration, à attirer des investisseurs nationaux, mais aussi et pour la première fois un investisseur international, en l’occurrence la Banque européenne de reconstruction et de développement (BERD). Cette opération a bénéficié également du nouveau mécanisme de garantie porté par Tamwilcom.

lire aussi
  • | Le 3/8/2022 à 10:11

    Managem : le chiffre d’affaires en forte hausse de 81% à fin juin 2022

    Le groupe a bien profité de la contribution aurifère dans le chiffre d'affaires. Durant le second trimestre, l'Or de la mine de Tri-K comptait pour le tiers des revenus du groupe. La consolidation e la production et l'appréciation de la parité USD/MAD ont également poussé le chiffre d'affaires à la hausse.
  • | Le 1/8/2022 à 9:38

    Mutandis : chiffre d’affaires en hausse de 48% à fin juin 2022

    La hausse des prix de vente suite à l'augmentation des prix des intrants a été généralement bien acceptée. Les volumes de ventes progressent et le chiffre d'affaires dépasse le milliard de dirhams. Season a généré 235 MDH de revenus à fin juin. La dette bancaire recule de 18% par rapport à fin décembre 2021.
  • | Le 1/8/2022 à 9:05

    CDM : hausse de 17% du RNPG à fin juin 2022

    Le groupe a connu une bonne dynamique concernant les crédits à fin juin, en hausse de 4,7% par rapport au S1-2021. Le coût du risque a fortement baissé de 84% par rapport à la même période en 2021. Le RNPG ressort à 325 MDH, tiré par l'amélioration des marges et la baisse du coût du risque.
  • | Le 31/7/2022 à 19:10

    ODM lève 80 MDH sur le marché obligataire, une première dans le secteur de la santé au Maroc

    Le Groupe Oncologie et Diagnostic du Maroc (ODM) clôture avec succès une émission obligataire de 80 millions de dirhams auprès d'investisseurs privés, apprend Médias24.
  • | Le 31/7/2022 à 9:59

    L’encours des crédits bancaires dépasse les 1.000 MMDH à fin juin, les impayés reculent (BAM)

    D’un mois sur l’autre, l’encours du crédit bancaire progressé de 43 MMDH. Les créances en souffrance affichent un léger retrait de 688 MDH d’un mois sur l’autre à 86,7 MMDH. Elles augmentent cependant concernant les ménages. Sur 12 mois glissants, elles progressent de 4,8%.
  • | Le 29/7/2022 à 17:18

    En juin, le cash en circulation repart à la hausse et progresse de 8% sur une année glissante

    Le cash en circulation reprend une tendance haussière en juin 2022. Il progresse de 4,5 MMDH d’un mois sur l’autre. Parallèlement, les dépôts bancaires progressent de 2,2% par rapport au mois précédent, soit 23 MMDH en valeur.