Nouvelle sanction de l'ANRT à l'encontre d'IAM d'un montant de 2,45 MMDH

| Le 25/7/2022 à 20:17
Une nouvelle sanction a été notifiée à IAM par le régulateur des télécommunications. Il s'agit d'une "liquidation d'astreinte" en lien avec des injonctions adressées à l'opérateur historique dans le cadre du dossier d'abus de position dominante, pour lequel il avait déjà été condamné en 2020.

Maroc Telecom doit de nouveau puiser dans ses caisses. L’opérateur historique vient de se faire notifier une deuxième sanction de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications, apprend Médias24 de source sûre.

Il s’agit précisément d’une « liquidation d’astreinte », en lien avec le dossier déjà jugé en 2020 par le régulateur. Rappelez-vous : le 17 janvier 2020, IAM avait subi une amende de 3 MMDH pour abus de position dominante. Mais la sanction pécuniaire n’était qu’un volet de la décision. L’ANRT lui avait soumis une série « d’injonctions » sous « astreinte » pour le contraindre, entre autres, à accélérer le processus de dégroupage de la boucle locale.

Parmi ces injonctions déjà publiées par médias24, le non-respect de certaines d'entre elles était assorti d’astreinte atteignant « les « 4 millions de dirhams » par jour de retard.

Maroc Telecom a réagi ce 25 juillet, tard dans la soirée, via un communiqué où il dit "prendre acte de la décision du Comité de gestion de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications relative à la liquidation de l’astreinte qui lui a été imposée dans le cadre de la décision du 17 janvier 2020 portant sur le dégroupage".

Le montant de l’astreinte est fixé à 2,45 milliards de dirhams et a été intégralement provisionné dans les comptes au 30 juin 2022, précise l'opérateur. Maroc Telecom dispose d’un délai de 30 jours pour former un recours devant la cour d’appel de Rabat.

A ce stade, nous n’avons pas pu établir les griefs précis pour lesquels elles ont été rendues.

Nos sources affirment que la décision a été notifiée le 22 juillet à IAM. L’ANRT publiera également sa décision.

Parallèlement à cette procédure, un litige concernant les mêmes faits se tient actuellement devant le tribunal de commerce de Rabat. Ce volet judiciaire a été enclenché par Wana Corporate, la même qui avait initié la saisine contentieuse ayant conduit à la sanction rendue en 2020 par l’ANRT.

La propriétaire de la marque Inwi reproche d’ailleurs à son concurrent IAM de ne pas avoir respecté les engagements listés par l’ANRT. Elle réclame plus de 6 MMDH à titre de dédommagements. Une audience aura lieu en septembre 2022.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
lire aussi
  • | Le 12/7/2024 à 13:16

    Megaflex dans le giron de Dislog Group : montant du deal et ambitions de Moncef Belkhyate

    Dislog Group a fait l'acquisition de 75% du capital de Megaflex SARL, entreprise du secteur de la santé, spécialisée dans la distribution d'automates et de réactifs. Ambitions, prix du deal... Moncef Belkhyate, PDG de Dislog Group nous livre les premiers détails sur sa dernière acquisition.
  • | Le 11/7/2024 à 8:22

    Après la confirmation de l'amende contre IAM, un communiqué acerbe d'Etisalat, son actionnaire majoritaire

    L'actionnaire majoritaire du groupe Maroc Telecom a annoncé que l'environnement règlementaire entourant les activités de Maroc Telecom affectait négativement les perspectives d'investissement au Maroc.
  • | Le 10/7/2024 à 16:20

    Maroc Telecom : CFG Bank valorise le titre à 105 dirhams malgré l'amende et le recommande à l'achat

    Tout en conservant une approche prudente, la société de recherche anticipe une hausse du cours de 14% à 105 dirhams. L'activité en Afrique joue un rôle fort dans la croissance des revenus du groupe, notamment grâce à l'essor de la data mobile. L'opérateur affiche des indicateurs de rentabilité opérationnelle très élevés, avec une marge d'EBITDA qui se stabilisera autour de 52%.
  • | Le 9/7/2024 à 15:41

    La baisse des taux se formalise sur le court terme (AGR)

    La baisse du taux directeur de Bank Al-Maghrib a eu des répercussions immédiates sur la courbe des taux. Cette dernière affiche des baisses notables, en particulier sur le court terme. Sur le marché obligataire secondaire, des retraits de 30 pbs sont observés, notamment à maturité un an. En revanche, en variation hebdomadaire, les taux sur toutes les maturités sont en recul.
  • | Le 8/7/2024 à 17:39

    Villes sans bidonvilles : un programme ambitieux aux fortes contraintes opérationnelles ?

    Le nombre restant de logements en bidonvilles a été estimé à environ 120.000 unités réparties à travers le Royaume. Un nouveau programme a été présenté pour y remédier. D'un point de vue opérationnel, les professionnels de l'immobilier estiment qu'il est difficile à réaliser et peu rentable au regard des critères.
  • | Le 8/7/2024 à 10:49

    Le spécialiste du thé de luxe Imperium Holding ouvre son capital à IFU et Proparco

    Le groupe Imperium Holding, spécialiste du thé de luxe, propriété de la famille Baroudi effectue une levée en deux tranches auprès du fonds danois IFU et de Proparco. Le dossier a été déposé le 5 juillet au conseil de la concurrence.