χ

Round-up. Transport par bus : chiffre d’affaires, répartition géographique et parts de marché

Le transport public urbain et interurbain par autobus est géré par 11 opérateurs, avec une flotte totale de 3.203 bus. Le secteur, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 1,5 milliard de DH en 2020, dessert une population de près de 18,8 millions d’habitants dans 343 collectivités territoriales.

Round-up. Transport par bus : chiffre d’affaires, répartition géographique et parts de marché

Le 16 juillet 2022 à 15h23

Modifié 16 juillet 2022 à 15h23

Le transport public urbain et interurbain par autobus est géré par 11 opérateurs, avec une flotte totale de 3.203 bus. Le secteur, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 1,5 milliard de DH en 2020, dessert une population de près de 18,8 millions d’habitants dans 343 collectivités territoriales.

Selon un avis rendu le 12 juillet par le Conseil de la concurrence sur le fonctionnement concurrentiel de la gestion déléguée du transport public urbain et interurbain par autobus au Maroc, six opérateurs gèrent plusieurs exploitations, tandis que cinq autres gèrent une seule exploitation.

Les sociétés qui gèrent plusieurs exploitations

Dans le détail, Automóviles Luarca SA (Alsa) gère une flotte totale de 1.737 bus au Maroc et emploie un effectif estimé à 6.631 personnes. La société dessert une population de près de 10,3 millions d’habitants, avec un nombre de voyageurs par an de 352,2 millions, au niveau de 139 collectivités territoriales couvrant six grandes zones du Royaume et leurs environs : Marrakech, Agadir, Tanger, Khouribga, Rabat-Salé-Tamara et Casablanca.

Alsa est l’un des opérateurs du secteur du transport de voyageurs en Espagne. La société est intégrée dans le groupe National Express, un opérateur de transport public international par autobus, autocars et chemins de fer. Au Maroc, elle est présente dans le transport urbain, touristique, de personnel et scolaire depuis 1999.

Quant à City Bus, elle gère une flotte totale de 855 bus, desservant une population de près de 4,6 millions d’habitants dans près de 96 collectivités territoriales. Cette entreprise, qui puise son origine dans la société Ahssan Bus, créée en 1989, a vu le jour en 2005. Elle gère aujourd’hui le transport dans sept villes marocaines : Meknès, Fès, Tétouan, Oujda, Fquih ben Saleh, El Jadida et la conurbation de Rabat-Salé-Témara.

Foughal Bus, pour sa part, est présente dans quatre villes marocaines : Guercif, Saïdia, Taza et Kénitra. La société gère une flotte totale de 124 bus et emploie un effectif estimé à 405 personnes. Elle dessert une population de près de 310.856 habitants dans près de 12 collectivités territoriales.

Foughal Bus est présente dans le transport urbain et interurbain depuis 1995. Elle a été désignée en juillet 2020 à la suite d’une négociation directe afin d’exploiter le réseau du transport urbain de la commune de Kénitra (la mise en circulation partielle a été entamée le 9 janvier 2022).

Lux Transport est une autre société qui gère plusieurs exploitations au Maroc. Elle détient six contrats qui concernent les villes de Benslimane, Tiznit, Errachidia, Ouarzazate, Settat et Sidi Ifni. La société est présente dans le transport urbain et interurbain et le transport de personnel et scolaire depuis 1986. Elle gère une flotte totale de 172 bus et dessert une population de près de 557.687 habitants, dans près de 24 collectivités territoriales.

La société Vectalia Mobilité Maroc est présente dans le transport urbain et interurbain et le transport de personnel. Elle est affiliée au groupe espagnol Vectalia. Elle gère une flotte totale de 128 bus et emploie un effectif estimé à 150 personnes. Elle dessert une population de près de 904.820 habitants dans près de 21 collectivités territoriales dans les deux villes de Nador et Safi. Le nombre de voyageurs par an est estimé à 29 millions.

Enfin, Karama Bus, présente dans le transport urbain et interurbain depuis 1990, gère une flotte totale de 162 bus et dessert une population de près de 1,4 million d’habitants au niveau de 44 collectivités territoriales. Elle est présente dans trois villes : Khénifra (urbain et intercommunal), Beni Mellal et Taroudant.

Les sociétés qui gèrent une seule exploitation

Les cinq autres sociétés qui gèrent une seule exploitation sont Lima Bus, Rokia Transport, Banis Bus, Trans Interurbain Laâyoune, Transport Urbain du Sud de Tan Tan. 

Lima Bus est une société à responsabilité limitée, présente dans le transport urbain et interurbain depuis 2005. Elle gère une seule concession de la ville d’Essaouira et dessert une population de près de 450.527 habitants au niveau de six collectivités territoriales. Elle possède une flotte totale de 25 bus. La société emploie un effectif estimé à 50 personnes.

Rokia Transport est également présente dans le transport urbain et interurbain. Elle gère une seule exploitation de la ville de Jerrada, desservant une population de près de 47.373 habitants au niveau de deux collectivités territoriales.

Les sociétés Bani Bus et Trans Interurbain Laâyoune gèrent également une seule exploitation, respectivement à Tata et Laâyoune. La société Trans Interurbain Laâyoune est un groupement d’intérêt économique présent dans le transport par autobus. Il dispose d’une flotte de 25 bus homologués Euro VI, et dessert une population de près de 217.732 habitants.

Enfin, la société Transport Urbain du Sud, présente dans le transport par autobus, gère une seule exploitation de la ville de Tan Tan. Elle dessert une population de près de 86.134 habitants.

Chiffres d’affaires et contrats des différents opérateurs

La majorité des contrats de gestion déléguée du transport urbain au Maroc sont à risques et périls, à l’exception de celui de Casablanca. En 2020, le secteur a réalisé un chiffre d’affaires de 1,5 milliard de DH, réparti comme suit :

  • 1.049,1 millions de DH pour l’Espagnol Alsa ;
  • 236,2 MDH pour City Bus ;
  • 52,2 MDH pour Karama Bus ;
  • 50 MDH pour Vectalia Mobilité Maroc ;
  • 29,6 MDH pour Foughal Bus ;
  • 23 MDH pour Lux Transport ;
  • 6 MDH pour Lima Bus ;
  • 1,4 MDH pour Rokia Bus.

Notons que pour le contrat de Casablanca (de la société Alsa), l’autorité délégante participe à l’effort d’investissement avec l’acquisition de 350 autobus. Elle supporte ainsi l’ensemble du risque industriel et partage le risque commercial.

Notons également que sur les quatre contrats de la société Foughal Bus, seul celui de Kenitra a été subventionné avec une participation à l’investissement.

Parts de marché et taux de croissance

Sur les six opérateurs qui gèrent plusieurs exploitations au Maroc, Alsa et City Bus sont ceux qui dominent le secteur, avec une part de marché cumulée qui se situe entre 80% et 90% durant la période 2018-2020.

Les entreprises restantes (Lux Transport, Foughal Bus, Karama Bus, Vectalia Maroc, Lima Bus et Rokia Bus) ont chacune une part de marché qui varie entre 0 et 6%.

D’après l’avis du Conseil de la concurrence, seules les sociétés Vectalia Maroc et Alsa ont réalisé une évolution positive durant la période 2018-2020. Elle est estimée respectivement à près de 22,5 points avec une part de marché de 72,5% en 2020 et 1,5 point avec une part de marché de 3,5% en 2020.

Ces évolutions positives sont dues à l’adjudication de nouvelles exploitations des villes de Casablanca (ECI Al Baida), de Rabat-Salé-Témara (ECI Al Assima) pour la société Alsa à la fin de 2019 et pour Vectalia Maroc, qui a remporté le marché de la ville de Safi.

Les opérateurs privés restants (Lux Transport, Foughal Bus, Karama Bus, Lima Bus et Rokia Bus) affichent, eux, des régressions de leurs parts de marché durant la période 2018-2020. La plus notable est celle de la société City Bus qui a perdu près de 16 points, avec une part de marché divisée par deux : 16,33% en 2020, contre 32,14% en 2018.

L’analyse du taux de croissance du chiffre d’affaires entre 2018 et 2020 confirme par ailleurs que seules les sociétés Alsa et Vectalia Maroc ont réalisé une croissance positive : +120% pour Vectalia Maroc et +86% pour Alsa.

Les autres opérateurs privés ont réalisé une régression de leurs chiffres d’affaires. Les baisses les plus notables sont celles de Lux Transport, avec une perte de 67% de son chiffre d’affaires, et de Lima bus et City Bus, avec des pertes respectives de 37% et 35%.

La répartition des opérateurs privés d’après la flotte de bus exploitée en 2020 conforte le constat de la dominance d’Alsa avec 53,2%, suivie par City Bus avec 26,2% de la flotte de bus totale, qui est au nombre de 3.203 autobus.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

INVOLYS : Comptes & Résultats au 31 Décembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.