Concentrations clandestines : l’ultimatum d’Ahmed Rahhou

Le Conseil de la concurrence a ouvert la voie à la régularisation amiable des concentrations non notifiées. Les opérateurs concernés ont jusqu’au 31 décembre pour se manifester. Au-delà, le régulateur reprendra la main pour des conséquences potentiellement lourdes.