χ

Affaire M’Fadel El Halaissi : BOA n’a pas porté plainte, sa défense espère la liberté provisoire

L’affaire de corruption impliquant trois banquiers en détention, dont M’Fadel El Halaissi, est toujours en cours d’instruction. La défense de l’ancien directeur délégué, chargé du recouvrement et des missions spéciales chez BOA, espère obtenir sa libération provisoire grâce à une lettre de la banque.

Affaire M’Fadel El Halaissi : BOA n’a pas porté plainte, sa défense espère la liberté provisoire

Le 14 juillet 2022 à 16h37

Modifié 14 juillet 2022 à 17h46

L’affaire de corruption impliquant trois banquiers en détention, dont M’Fadel El Halaissi, est toujours en cours d’instruction. La défense de l’ancien directeur délégué, chargé du recouvrement et des missions spéciales chez BOA, espère obtenir sa libération provisoire grâce à une lettre de la banque.

Toujours en détention préventive, M’Fadel El Halaissi, ancien directeur délégué, chargé du recouvrement et des missions spéciales chez Bank of Africa (BOA), espère bénéficier de la libération provisoire sur la base d’une lettre délivrée par son ancien employeur.

Contacté par Médias24, son avocat, Me Omar Tayeb, explique le contenu et l’intérêt de cette lettre. « Elle nous a été remise par mon confrère Me Azeddine Kettani, avocat de BOA, qui nous a autorisés à la soumettre à la juridiction compétente. Nous nous baserons sur cette lettre pour tenter de le libérer. »

Selon Me Tayeb, cette lettre « indique que la banque n’a pas déposé plainte contre M’Fadel El Halaissi, qu’elle ne lui réclame rien, pas même une compensation ».

De son côté, Me Azeddine Kettani, également joint par Médias24, souligne que l’instruction du dossier est toujours en cours. Il est donc interdit de le commenter. Néanmoins, Me Kettani confirme qu’actuellement, « BOA n’a pas porté plainte contre M’Fadel El Halaissi ». L’avocat représente Bank of Africa dans le cadre de l’affaire qui l’oppose à Babour Sghir.

Le parlementaire Babour Sghir (UC) est impliqué dans plusieurs affaires d’escroquerie auxquelles Médias24 a consacré des articles détaillés. Celle qui l’oppose à BOA a fait l’objet d’un premier procès au tribunal correctionnel de Aïn Sebaâ, avant que celui-ci ne se déclare incompétent, compte tenu de la nature criminelle des faits reprochés à Babour Sghir.

C’est le parlementaire lui-même qui a déclaré, lors d’une audience de ce procès en première instance, avoir corrompu un responsable bancaire, faisant référence à M’Fadel El Halaissi. Selon l’avocat de ce dernier, ce sont ces déclarations ainsi qu’une plainte déposée par Babour Sghir qui ont déclenché les poursuites contre son client.

El Halaissi est poursuivi en état d’arrestation depuis le 28 mars dernier, aux côtés de deux autres responsables bancaires, pour « corruption »« association de malfaiteurs » et « détournement de deniers publics ». Un notaire, également impliqué dans cette affaire, est quant à lui poursuivi pour « faux en écriture ».

Ces arrestations sont le corollaire de l’affaire Babour Sghir qui, outre la « corruption », devra répondre d’autres chefs d’inculpation : « escroquerie », « falsification de documents bancaires et leur utilisation » et « dissipation délibérée d’objets saisis ».

LIRE ÉGALEMENT : 

Corruption. L’affaire Babour Sghir conduit à la détention de trois banquiers et d’un notaire

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Microdata : principaux indicateurs du T2 exercice 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.