χ

L’OFPPT va entrer dans une nouvelle phase

Plus de trois décennies après le tournant des années 80, l’OFPPT va entrer dans une nouvelle phase sur les plans de la stratégie, de l’investissement et de la gouvernance. Des changements majeurs devraient être concrétisés en 2022.

Ph. Archives MAP. Younes Sekkouri au cours d'une rencontre tenue sur le Programme d'innovation entrepreneuriale (PIE) organisée par l'OFPPT.

L’OFPPT va entrer dans une nouvelle phase

Le 29 juin 2022 à 10h34

Modifié 29 juin 2022 à 12h52

Plus de trois décennies après le tournant des années 80, l’OFPPT va entrer dans une nouvelle phase sur les plans de la stratégie, de l’investissement et de la gouvernance. Des changements majeurs devraient être concrétisés en 2022.

L’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) a tenu, mardi 28 juillet à Rabat, un conseil d’administration consacré au bilan 2021, sous la présidence de Younes Sekkouri, ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences. Comme c’est de tradition, des représentants des salariés étaient présents, ainsi que de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et des départements ministériels membres.

Ce conseil est le troisième depuis la désignation du nouveau gouvernement, c’est dire. Le 18 mars dernier, un comité d’audit a été créé. Il a déjà entrepris son travail et challenge, comme il est d’usage, le patrimoine de l’office, ses états financiers… Ce mardi 28 juin, deux autres comités ont été annoncés par Younes Sekkouri :

– le comité de stratégie et des investissements, en vue de piloter des études stratégiques pour le compte du conseil d’administration et d’examiner des projets d’investissement et des plans pluriannuels ;

– un comité ad hoc chargé d’élaborer les chartes et règlements intérieurs du conseil d’administration et d’évaluer sa gouvernance.

Selon nos sources, l’OFPPT entre dans une nouvelle phase :

– les opérations de PPP (partenariat public privé) : la gestion et le développement de filiales ou d’établissements de formations pourrait être cédée au privé, moyennant des investissements effectués par celui-ci. Parmi les filiales, citons les Cités des métiers et des compétences (CMC) ou des établissements de formation très spécialisés ;

– la stratégie sera posée avec, notamment, un repositionnement de l’office dans des sujets phares, tels que les contrats spéciaux de formation, conformément aux recommandations du Nouveau Modèle de développement. On peut s’attendre à des filialisations qui confirmeront le CMC dans son statut d’acteur de la formation, parmi d’autres ;

– une gestion selon les meilleurs standards, grâce au travail attendu de la part du comité ad hoc de la gouvernance, qui va doter l’institution d’un certain nombre d’outils, tels qu’une charte et un règlement intérieur.

Au cours du conseil d’administration du mardi 28 juin, Younes Sekkouri a soulevé la nécessité de réformer le système de la formation continue, ainsi que le positionnement de l’OFPPT en tant qu’opérateur dans ce dispositif, en particulier à travers les Cités des métiers et des compétences.

Les chiffres clés de 2021

Loubna Tricha, directrice générale de l’office, a mis en exergue les faits saillants de l’année 2021 en matière de réalisation de la carte de formation, avec une stabilisation de la capacité d’accueil à 400.000 places pédagogiques et une réalisation à hauteur de 80%, soit plus de 321.700 stagiaires en formation, dont plus de 221.000 en formation diplômante.

Le focus a également été mis sur le renforcement du dispositif, grâce au démarrage de neuf nouveaux Instituts de formation relevant de l’OFPPT, garantissant 2.760 places pédagogiques en première année, en plus de l’installation de deux maisons de stagiaires. Sept autres établissements ont ouvert leurs portes en 2021/2022, dont six réalisés en partenariat avec la Fondation Mohammed V pour la solidarité et un avec la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus. Ces sept centres offrent une capacité de 696 places pédagogiques en première année.

Loubna Tricha a mis en avant les réalisations en termes de déploiement de la nouvelle feuille de route pour le développement de la formation professionnelle. Le projet de mise à niveau intégrée avance à pas sûrs, selon elle, avec l’extension, l’aménagement et la réhabilitation de 15 établissements dans les régions de Rabat-Salé-Kénitra, Casablanca-Settat, Fès-Meknès ainsi que les Provinces du Sud.

Concernant le programme des Cités des métiers et des compétences, l’année 2021 s’est caractérisée par l’achèvement des travaux de construction de trois d’entre elles, implantées dans les régions Souss-Massa, Oriental et Laâyoune-Sakia El Hamra. Leur ouverture est prévue pour la rentrée 2022/2023. Il faut ajouter à cela la poursuite des travaux de deux CMC de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et Béni Mellal-Khénifra.

D’autre part, l’OFPPT a entamé les chantiers de construction des CMC de Casablanca-Settat, Marrakech-Safi, Fès-Meknès, Drâa-Tafilalet, Rabat-Salé-Kénitra ainsi que Guelmim-Oued Noun.

Dans le cadre de la restructuration de l’offre de formation, un nouveau répertoire a été instauré. Il compte 164 nouvelles filières créées, 162 filières restructurées et 39 filières maintenues, soit un total de 365 filières.

A cela s’ajoute le renforcement des parcours de formation, via l’ajout d’un semestre complémentaire pour les secteurs Gestion et Commerce et Hôtellerie Tourisme, et la généralisation du niveau de qualification sur deux ans.

Dans le cadre du chantier de restructuration et de renforcement de son offre de formation pour une meilleure adéquation avec les besoins réels et évolutifs du marché de l’emploi, l’OFPPT a mis au point de nouveaux programmes d’excellence dans leurs phases pilotes. Il s’agit notamment du programme VET by EHL, conçu en partenariat avec l’Ecole hôtelière de Lausanne. Il vise à reproduire les meilleures pratiques et standards internationaux du secteur Tourisme/Hôtellerie.

L’OFPPT s’est également appuyé sur l’expertise du partenaire chinois Tianjin College of Commerce, pour l’implémentation d’un programme de formation en commerce électronique transfrontalier. Sa première promotion profite à 120 stagiaires.

Conscient de l’importance de l’entrepreneuriat en tant que voie d’avenir pour ses lauréats, l’OFPPT a lancé en 2021 le programme d’innovation entrepreneuriale, élaboré conjointement avec l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) dans trois régions du Royaume : Souss-Massa, Laâyoune-Sakia El Hamra et l’Oriental, en plus de la province de Benguerir. Le programme est déployé dans 55 établissements et bénéficie actuellement à plus de 18.800 stagiaires.

L’année 2021 a aussi connu le lancement du projet de mise en place d’une plateforme d’orientation. Elle vise à offrir aux jeunes un espace interactif et intuitif et des services d’accompagnement clés en main, tout au long du parcours de formation et après l’obtention de leur diplôme pour une insertion professionnelle réussie.

Une importance croissante a été accordée à la valorisation du capital humain et au perfectionnement des compétences managériales des collaborateurs, avec la réalisation de plus de 176 sessions de formation, soit 6.900 journées de formation.

La réalisation du plan d’action de l’exercice 2021 a nécessité un budget global de 4.770,3 MDH, contre 4.504,4 MDH par rapport à l’année passée, soit une augmentation de 6%.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Mutandis : Enregistrement de l’actualisation n°1 du document de référence relatif à l’exercice 2020 par l’AMMC

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.