χ

Prendre ses billets pour la coupe du monde 2022 au Qatar, mode d'emploi

Assister à une coupe du monde et y encourager son équipe nationale est un rêve que plusieurs fans de football aimeraient concrétiser, ne serait-ce qu’une fois dans leur vie. Voici tout ce qu’il faut savoir avant de prendre ses billets pour le mondial du Qatar.

Prendre ses billets pour la coupe du monde 2022 au Qatar, mode d'emploi

Le 5 avril 2022 à 17h47

Modifié 6 avril 2022 à 11h00

Assister à une coupe du monde et y encourager son équipe nationale est un rêve que plusieurs fans de football aimeraient concrétiser, ne serait-ce qu’une fois dans leur vie. Voici tout ce qu’il faut savoir avant de prendre ses billets pour le mondial du Qatar.

A peine la qualification de l’équipe nationale du Maroc pour la coupe du monde 2022 au Qatar actée, que les supporters marocains ont commencé à s’interroger sur la possibilité d’assister aux matchs des lions. Sur les réseaux sociaux, l’engouement est fort, les Marocains espèrent être aussi nombreux qu’ils l’étaient en Russie, mais ce souhait se confronte, pour le moment, à un sérieux problème de logement qui risque de rendre cette tâche difficile.

La coupe du monde de football, pour la première fois organisée dans un pays arabe, promet d’être exceptionnelle. Au total, ce petit et riche Emirat du Golfe aura alloué un budget de près de 220 milliards de dollars, rien que pour l’infrastructure. Le résultat est bluffant, tant les stades construits spécialement pour cet événement rivalisent de beauté.

Mais il se peut aussi que ce soit l’édition la plus chère pour les fans de football qui veulent y assister. Il est encore tôt pour le dire, mais plusieurs indices portent à croire que le logement sera le talon d’Achille du Qatar pour la réussite de cette coupe du monde. En effet, le manque de logements à un prix abordable se fait ressentir dès maintenant. Le Qatar promet des solutions, mais rien n’est encore clair pour le moment.

Pour le moment, la FIFA annonce avoir déjà vendu près de 800.000 billets lors de la première phase de vente. D’autres phases vont suivre dont celle qui commence ce mardi 5 avril. Médias24 vous détaille tout ce qu’il faut savoir pour préparer son voyage pour supporter les Lions de l’Atlas au Qatar en novembre prochain.

Le tirage au sort pour les billets s’ouvre ce mardi 

La nouvelle phase de vente des billets des matchs de la coupe du monde 2022 au Qatar s’est ouverte, ce mardi 5 avril à 9h (heure marocaine). Mais inutile de se presser, car lors de cette étape, les billets seront octroyés par tirage au sort, les supporters marocains ont jusqu’au 28 avril à 9h pour soumettre leurs demandes.

Trois catégories de prix sont proposées pour les non-résidents au Qatar. La catégorie 3, la moins chère (derrière les buts), coûte 250 riyals qataris pour chaque match des phases de groupe, soit près de 670 DH. La catégorie 2 coûte 600 riyals qataris pour chaque match des phases de groupe, soit près de 1.600 DH. 

La catégorie 1 (vue latérale sur le terrain), la plus chère, coûte 800 riyals qataris pour chaque match des phases de groupe, soit près de 2.150 DH. Les matchs à élimination directe, qui viennent après les phases de groupe sont progressivement plus chers, jusqu’à arriver à un billet de la finale, de la catégorie 1, qui coûte 5.850 riyals, soit plus de 15.600 DH.

Il est aussi possible de demander des billets CST (Conditional supporter tickets), pour les matchs à élimination directe qui viennent après la phase groupe. Leur prix est un peu plus cher, celui des huitièmes de finale en catégorie 3, coûte par exemple 385 riyals au lieu de 350, mais au cas où le Maroc se qualifie aux tours suivants, le supporter pourra récupérer son billet sur place. Au cas où le Maroc n’y arrive pas, un remboursement sera effectué plus tard moins des frais d’environ 40 riyals qataris.

Les supporters qui ont fait leur demande vont être notifiés du résultat du tirage au sort dès le 31 mai. Si le demandeur réussit à avoir les billets, il disposera d’un délai d’une dizaine de jours, pour procéder à leur paiement. 

Il vaut mieux procéder le plus tôt possible, car il se peut que la carte bancaire ne marche pas. Vu que le montant est généralement assez élevé et que le paiement se fait sans système 3D Secure, quelques banques peuvent interdire la transaction. En principe, la FIFA exige que la carte de paiement soit au nom de celui qui soumet la demande, mais en réalité, le paiement avec d’autres cartes est tout à fait possible.

D’autres étapes de vente vont suivre

Après l’octroi des billets, une autre étape s’ouvrira, vraisemblablement fin juin. Celle-ci sera sous le mode premier venu premier servi. Lors de cette étape, il faudra se préparer pour être parmi les premiers, car vu la forte demande, les billets peuvent partir dans les premiers instants de la vente. Un système de file d’attente est mis en place, il faudra se connecter de préférence 15 min à l’avance de l’horaire annoncé par la Fifa et prévoir plusieurs onglets connectés, au cas où l’un d’eux échoue.

Une fois que l’accès à la plateforme est permis et que le choix des billets est fait, selon la disponibilité, l’acheteur a une vingtaine de minutes pour remplir les données. Ainsi, si l’achat est fait pour plusieurs personnes, il faut disposer de leurs numéros de passeport et de leurs dates de naissance.

Le paiement se fait également tout de suite, il faut donc aussi prévoir plusieurs cartes de paiements, de banques différentes, pour éviter que le paiement soit refusé. Il nous est parvenu de quelques supporters qui ont acheté lors de la dernière phase (premier venu, premier servi), qu’ils ont dû changer de cartes deux fois avant que le paiement ne soit accepté. Par ailleurs, les banques sont appelées à jouer le jeu et à permettre les transactions avec la Fifa, même en l’absence du 3D Secure code.

Au cas où le voyage est annulé, pendant toute cette phase les supporters qui ont acquis des billets pourront revendre leur billets à travers la Fifa, c’est cette dernière qui s’en charge. Si la vente se concrétise, le montant sera retourné à l’acheteur, moins des frais qui correspondent à 40 riyals qataris, sauf que le remboursement peut tarder après le déroulement de la coupe du monde.

Une phase finale de vente sera lancée pour les retardataires quelques semaines avant le début de la compétition, celle-ci sera également en mode premier venu, premier servi. Mais les billets risquent d’y être rares et la compétition sera rude pour les avoir. Lors de cette phase, les billets des supporters qui ont annulé leurs voyages y sont remis à la vente continuellement, il faudra donc revenir chercher souvent sur la plateforme de vente pour les personnes intéressées.

La carte Hayya, le visa du supporter pour le Qatar

La carte Hayya fait office de visa, elle est l’équivalente de la Fan-ID pendant la coupe du monde 2018 en Russie. Aucune personne non résidente au Qatar, ne pourra y entrer à partir du 1er novembre sans être munie cette carte.

Pour la demander, il faut avoir déjà acquis au minimum un billet de match, il faut aussi disposer d’un passeport valide sur la date du tournoi et il faut fournir différentes informations dont la photo d’identité. Néanmoins, la carte ne pourra être validée qu’après avoir réservé un logement durant la période du tournoi.

L’hébergement, un casse-tête pour le Qatar

L’un des avantages de cette coupe du monde est que les supporters n’auront pas à se déplacer en dehors de Doha. En effet, à part le stade Al Bayt qui se trouve à une trentaine de kilomètres au nord de Doha, la totalité des 7 autres stades qui accueilleront les matchs se trouvent dans un rayon de 20 kilomètres du centre de la capitale qatarie.

Ainsi, le Qatar s’attend à près de 1,2 million de visiteurs des quatre coins du monde qui vont déferler sur Doha pour assister à cette fête mondiale du football. Ceci pose un sérieux défi pour loger tout ce monde. 

L’une des premières dispositions prises par les autorités qataries est d’interdire les touristes qui n’ont pas de billet de match d’entrer sur le sol qatari? lors de la période du mondial. Une autre est d’obliger les supporters à ne réserver que pendant la période pour laquelle ils disposent de billets de matchs qui y correspondent.

Dans des sites de réservation comme Booking et hotels.com aucune offre n’existe pour la période de la coupe du monde pour le moment. Sur Airbnb, en entrant les dates de la période sur laquelle joue le Maroc, 13 offres seulement apparaissent, la moins chère est à plus de 11.000 DH la nuit, pour deux personnes.

4 solutions de logement offertes

En contrepartie, une plateforme de réservation officielle a été mise en place par les organisateurs, elle devra inclure l’essentiel des offres prévues pour le tournoi. La réservation n’y est accessible que pour les personnes ayant déjà acheté les billets des matchs. On y trouve 4 offres de logement différentes, il s’agit en premier lieu des appartements et villas à louer, ensuite des hôtels, des navires de croisières et enfin du fan village. 

Pour l’instant, seules les offres des appartements, villas ainsi que deux bateaux de croisière, sont disponibles. L’offre la moins chère est de 102 dollars? par nuit? dans une résidence à une vingtaine de kilomètres au sud de Doha, alors que celle qui la suit directement est à 363 dollars.

Le Qatar promet également 16 bateaux de croisières pour répondre à la demande. Pour l’instant, il n’y en a que deux qui ont été mis en ligne sur la plateforme, pour une capacité totale de 4.0000 chambres. Ils prendront place sur le quai de Doha en face des gratte-ciel, ce qui promet une belle vue et une belle ambiance. Mais leurs prix commencent à partir de 180 dollars par nuit, mais elles ne sont presque plus disponibles. Celles qui le sont, affichent un prix de 2.590 dollars la nuit.

Plus de 100 nouveaux hôtels doivent ouvrir, plus tard cette année, en plus des hôtels déjà existants. Parmi eux, une soixantaine sont le fruit d’une convention entre le Qatar et le groupe Accor. Mais vu que la plateforme de réservation ne les a pas encore mis en ligne, il est difficile de prévoir leurs prix. Ce qui est sûr, c’est qu’un bon nombre d’entre eux sont des hôtels de luxe qui vont certainement être à des prix inaccessibles pour le commun de mortels.

Enfin, les autorités qataries promettent de déployer un « fan village », une sorte de camping avec des tentes dans le désert qui sera offert à des prix plus abordables. Cette offre sera la dernière à être proposée. Toutefois, aucune information n’est encore disponible sur sa capacité d’accueil ou son prix.

Des offres de vols pour Doha encore limitées

La hausse des prix des billets d’avion est l’autre problème auquel on peut s’attendre. Mais il est moins contraignant, puisqu’on peut imaginer qu’avec la grande demande qui existe, des lignes supplémentaires seront ajoutées au moment venu.

A ce jour, les billets les moins chers sont ceux d’EgyptAir via Le Caire, au prix de 12.600 DH pour un aller-retour. Ceux de Qatar Airways sont à partir de 16.600 DH, alors Royal Air Maroc n’a pas encore mis en ligne ses tarifs pour cette période.

Évidemment ces prix peuvent changer à la hausse comme à la baisse. D’autres compagnies peuvent également ajouter des lignes et on peut imaginer des offres spéciales de la RAM en partenariat avec la Fédération royale marocaine de football? comme c’est généralement le cas dans ce genre d’occasions.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

MAROC LEASING : Avis de Convocation à l'Assemblée Générale Ordinaire du 27 juin 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.