χ

Décarbonation : lancement d’un Centre de veille énergétique dédié à l’industrie du textile

Le Centre technique du textile et de l’habillement a annoncé, lors de la 18e édition du salon Maroc in Mode, la mise en place d’un Centre de veille énergétique pour la décarbonation de l’industrie textile.

Décarbonation : lancement d’un Centre de veille énergétique dédié à l’industrie du textile

Le 4 avril 2022 à 16h13

Modifié 4 avril 2022 à 16h13

Le Centre technique du textile et de l’habillement a annoncé, lors de la 18e édition du salon Maroc in Mode, la mise en place d’un Centre de veille énergétique pour la décarbonation de l’industrie textile.

Le Centre de veille énergétique pour la décarbonation de l’industrie textile (CVE) a été créé pour accompagner le secteur du textile à la suite de la décision de l’Union européenne (UE) d’imposer une taxe carbone à partir de 2023 et qui sera payée à partir de 2026. C’est ce qu’a expliqué Saïd Guemra, expert en management de l’énergie au sein de la société GemTech MoniToring Maroc.

Ce dernier indique qu’en 2023, l’UE ne fera que rassembler les bilans carbone et les plans d’action des entreprises en se basant sur le scope 1. Ce dernier comptabilise les émissions de gaz à effet de serre directes dans le périmètre de l’entreprise. Il devrait être intégré dans le bilan carbone des industriels à partir de 2023.

Le scope 2 regroupe les émissions de gaz à effet de serre liées aux consommations d’énergie nécessaires à la fabrication du produit, c’est-à-dire l’électricité pour le secteur textile. Enfin, le scope 3 englobe toutes les autres émissions de gaz à effet de serre qui ne sont pas liées directement à la fabrication du produit (matières premières, utilisation...)

"L’UE va commencer par intégrer le scope 1, ce qui nous rassure et nous permet de gagner du temps. L’Europe a toutefois prévenu qu’elle pourrait activer le scope 2 à tout moment", explique Saïd Guemra.

Les industriels du textile ont donc décidé de travailler sur le scope 1, le scope 2 et le bilan carbone, en attendant plus de précisions du côté européen.

"Le but de l’Union européenne est d’orienter l’achat vers des produits moins polluants. Il faut donc améliorer la productivité, ce qui permettra de réduire les coûts", ajoute l’expert.

Un Centre de veille énergétique pour accompagner les industriels

Le CVE a été mis en place par le Centre technique du textile et de l’habillement (CTTH), en partenariat avec le Cluster Solaire et la société GemTech MoniToring Maroc.

En se basant sur l’industrie 4.0 et l’énergie 4.0, ce centre vise à agir sur la productivité des usines de l’industrie textile et leur efficacité et efficience énergétiques, à travers la mise en place de sources d’énergies renouvelables. Il sera le premier centre de données énergétique du secteur du textile.

Il permettra également d’accompagner les entreprises à travers des formations en management de l’énergie et la réalisation de bilans carbone.

L’un des projets phares du CVE est de créer une usine dont l’objectif est d’alimenter les usines de textile en biomasse. Ce projet est en cours d’étude.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

IMMOLOG : Avis de convocation à l'Assemblée Générale des obligataires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.