χ
Dossier Cet article est issu du dossier «Entretiens avec M. Abdellatif Zaghnoun» Voir tout le sommaire

Le projet One CDG, dernier volet de la profonde transformation du groupe CDG (5/5)

ENTRETIEN (suite et fin). Après avoir lancé sa transformation opérationnelle en 2017 et assaini sa situation financière, la Caisse de dépôt et de gestion a fait évaluer sa gouvernance et son risk management. Pour compléter le tableau, elle a lancé son projet culturel One CDG.

Ph. MEDIAS24

Le projet One CDG, dernier volet de la profonde transformation du groupe CDG (5/5)

Le 17 mars 2022 à 11h00

Modifié 17 mars 2022 à 15h44

ENTRETIEN (suite et fin). Après avoir lancé sa transformation opérationnelle en 2017 et assaini sa situation financière, la Caisse de dépôt et de gestion a fait évaluer sa gouvernance et son risk management. Pour compléter le tableau, elle a lancé son projet culturel One CDG.

Après avoir entamé en 2017 la transformation opérationnelle, l’assainissement, la mise en place d’une organisation adaptée, la création des branches, la réduction du nombre de filiales et la mise en place des instances de gouvernance et de pilotage pour maîtriser les risques, la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) a constaté à quel point les cultures des filiales pouvaient être disparates. Pour reprendre l’expression de son directeur général, Abdellatif Zaghnoun, il manquait « ce quelque chose qui fait la différence » : la culture de groupe.

Ci-dessous, dans cette cinquième et dernière partie de notre entretien, Abdellatif Zaghnoun nous expose le lancement de l’initiative One CDG, dernier volet de la profonde transformation du groupe entre 2017 et 2022.

Médias24 : Comment a commencé la transformation culturelle du groupe CDG ?

Abdellatif Zaghnoun : Nous sommes un groupe multi-métiers, multi-cultures ; complexe. Cela crée des états d’esprit différents d’une filiale à l’autre.

C’est ainsi qu’a émergé l’idée d’un plan de transformation culturelle pour développer, chez l’ensemble de nos collaborateurs, un fort sentiment d’appartenance et forger une vision commune par rapport aux objectifs et orientations du groupe. Autrement dit, pour créer un cadre, un modèle de management et de leadership horizontal qui favorise les synergies et la confiance et inclue davantage l’intelligence collective.

Dans cet objectif, j’ai réuni en 2017 l’ensemble du top management du groupe dans un cadre approprié à la libération de la parole. Chaque top manager a été invité à exprimer ses sentiments, ses attentes, ses remarques par rapport à son entité, par rapport au fonctionnement du groupe et à ses mécanismes.

Ce fut la genèse de notre démarche de transformation culturelle One CDG.

A l’issue de deux journées d’échanges et de débats francs et sincères, nous avons élaboré le pacte One CDG avec dix engagements qui ont fait l’objet d’un consensus. Nous l’avons tous signé.

Nous l’avons ensuite porté à la connaissance de l’ensemble des collaborateurs, directeurs et cadres du groupe, et avons sollicité leurs avis et propositions sur les démarches à mener pour traduire ces engagements en actions concrètes.

– En quelques mots, quel est le contenu de ce pacte ?

– Nous avons ainsi obtenu une véritable feuille de route englobant l’ensemble des engagements du pacte One CDG. Elle est déclinée en six chantiers : capital humain ; synergies ; valeurs ; communication ; transformation digitale ; gouvernance.

Les membres, volontaires de chaque chantier, ont pu de ce fait élaborer un plan d’action clair et ambitieux avec des initiatives totalement alignées sur les objectifs stratégiques du groupe et qui contribuent fortement au renforcement de l’esprit du pacte One CDG.

A titre d’exemple, le chantier Capital humain comporte lui-même dix sous-chantiers en phase de déploiement au niveau du groupe : mobilité et évolution de carrière, formation, gestion des talents, évaluation, performance…

Nous veillons à questionner, régulièrement, les collaborateurs sur leurs attentes, leurs critiques, leurs propositions et ce, de façon anonyme, à travers ce que l’on appelle en interne notre baromètre social. Ces feedbacks sont recueillis, analysés et, lorsque c’est opportun, déclinés en politique sociale, qui est d’ailleurs l’un des chantiers phares du Capital humain.

5% de la masse salariale seront consacrés à la formation

– En matière de formation, vous êtes allés jusqu’à créer votre propre académie, avec des formations certifiantes et en partenariat avec des écoles réputées…

– Effectivement, dans le cadre de la démarche One CDG, le groupe a créé son Académie de formation. Nous avons multiplié les partenariats avec de grands groupes marocains et étrangers tels que l’Université internationale de Rabat (UIR), l’Université Al Akhawayn, l’Ecole des hautes études commerciales (HEC), l’Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC) ou encore l’Ecole Centrale afin de proposer des formations certifiantes et diplômantes aux collaborateurs du groupe.

Nous sommes ainsi passés de 0,1% à 2% de la masse salariale consacrés à la formation. Nous ambitionnons d’aller jusqu’à 5%.

A travers la formation et l’action de perfectionnement, chacun acquiert les connaissances et les enseignements nécessaires pour accomplir sa mission et s’adapter aux mutations profondes auxquelles nous assistons, à l’instar de celles liées à la transformation digitale. Nous accompagnons ainsi le changement et préparons la relève.

Il est essentiel de réaliser le maximum en faveur des collaborateurs, car ils constituent le véritable capital de notre groupe ; ces femmes et ces hommes qui se dévouent au quotidien, dans des contextes souvent compliqués, au service de leur institution, de leurs concitoyens, de leur pays. Je saisis aujourd’hui cette occasion pour leur rendre hommage et leur adresser mes sincères remerciements.

– On peut supposer que vous avez reformulé les valeurs qui sont à la base de toute culture d’entreprise…

– Notre projet d’entreprise One CDG poursuit son chemin au sein du groupe, contribuant à réinventer notre culture d’entreprise et à l’adapter à un contexte chaque jour plus volatil et incertain. Pour cela, nous devons attirer les meilleurs talents et donner du sens à leur démarche au sein de la CDG.

C’est dans cet état d’esprit que nous avons entrepris, dans le cadre du One CDG, un travail de re-questionnement de notre raison d’être et de notre vision, qui a abouti à la reformulation de nos valeurs. C’est ainsi qu’ont émergé, dans une démarche collective et inclusive, les trois valeurs d’Excellence, de Citoyenneté et de Responsabilité. Elles nous inspirent et libèrent nos énergies, nous permettant ainsi d’aligner nos actions en interne avec nos engagements en externe.

Elles nous guident pour assumer, au quotidien, notre statut de dépositaire d’une confiance profonde confiée par l’Etat et les citoyens en vue de contribuer à l’édification responsable et durable d’un Maroc prospère, dynamique et inclusif.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG Bank – indicateurs financiers trimestriels à fin juin 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.