χ

Premières précisions sur le pass vaccinal exigé à l’entrée du Maroc

Tous les pass vaccinaux délivrés par les autres pays, à condition qu’ils soient valides dans le pays d’émission, seront acceptés par les autorités marocaines à l’entrée du territoire national.

Premières précisions sur le pass vaccinal exigé à l’entrée du Maroc

Le 2 février 2022 à 11h55

Modifié 3 février 2022 à 16h51

Tous les pass vaccinaux délivrés par les autres pays, à condition qu’ils soient valides dans le pays d’émission, seront acceptés par les autorités marocaines à l’entrée du territoire national.

Les conditions d’entrée au Maroc à partir du 7 février, annoncées par un communiqué officiel le 1er février, exigent l’obligation d’un pass vaccinal.

Un pass vaccinal à deux doses ou trois doses ? « Nous acceptons tous les pass vaccinaux délivrés par les autres pays à condition qu’ils soient valides dans le pays d’émission », annonce à Médias24 une source autorisée.

Cela signifie qu’un pass voyageur muni d’un pass vaccinal français, par exemple, est dans l’obligation, lors de son entrée au Maroc, de respecter le schéma vaccinal en France.

Le Maroc et l’Union européenne sont liés par une convention d’interopérabilité des pass sanitaires et vaccinaux. L’équivalence des attestations de part et d’autre facilite la vérification de la validité des pass que présentent, à leur arrivée, les voyageurs en provenance d’Europe.

En plus d’un pass vaccinal valide, tous les voyageurs sont tenus de présenter un test PCR négatif de moins de 48 heures au moment de l’embarquement.

À l’arrivée dans les aéroports marocains, des tests antigéniques rapides seront effectués sur tous les voyageurs, précise notre source autorisée.

En plus de cela, des tests PCR seront effectués sur un échantillon aléatoire de touristes. Ces derniers recevront leurs résultats ultérieurement.

Notre source nous précise par ailleurs « qu’un poste de vaccination sera installé dans tous les grands aéroports du Maroc ». Nous n’avons pas encore de précisions quant aux personnes éligibles à la vaccination dans ces postes. Il n’est pas exclu que les Marocains bloqués à l’étranger avec un schéma vaccinal incomplet puissent se faire vacciner dès leur arrivée sur le territoire national.

Les Marocains souhaitant quitter le Maroc doivent, eux, présenter un pass vaccinal valide. Le ministère de la Santé a précisé ce jeudi 3 février dans un tweet que « la dose booster (D3) est obligatoire, si la deuxième dose vaccinale (ou celle de la dose unique du vaccin J&J) remonte à plus de quatre mois ».

Le cas des enfants, celui des personnes ayant eu le Covid-19

Intervenant à la CGEM ce mercredi 2 février 2022, le ministre de la Santé publique a apporté des précisions sur deux sujets complémentaires relatifs à l’ouverture des frontières:

-les enfants :

*à la sortie du Maroc: de 0 à 12 ans, rien n’est demandé.

*à la sortie du Maroc: de 12 à 18 ans: un pass vaccinal est exigé. Au-delà de 18 ans, c’est le protocole adultes.

Ce jeudi 3 février, le ministère a précisé dans un tweet que:

*à l’entrée au Maroc: de 0 à 6 ans: rien n’est exigé, ni PCR ni vaccination.

*à l’entrée au Maroc: de 6 à 18 ans, un PCR négatif de moins de 48 H à l’embarquement est demandé, en plus d’un test antigénique rapide à l’arrivée.

-les personnes qui ont eu un Covid: à l’entrée comme à la sortie, un Covid donne 4 semaines « de grâce » en matière de délais de vaccinations.

A ce titre, le ministère de la Santé a publié ceci sur sa page Facebook:

« La 3e dose ne peut être administrée qu’après 4 semaines (28 jours) après la date de l’infection aux personnes n’ayant pas reçu la 3e dose et qui sont récemment guéries du Covid. Ces personnes peuvent quitter le territoire avec leur ancien pass vaccinal accompagné d’une attestation de guérison et d’un test PCR négatif en plus du résultat de la PCR ou du TAR documentant la dernière infection ».

Le gouvernement est conscient de l’importance économique et sociale de la réouverture ; c’est la raison pour laquelle il a réalisé d’importants efforts et compte déployer un dispositif d’une ampleur inédite pour faciliter l’entrée au Maroc dès le 7 février. Des moyens inédits, mais également une certaine souplesse.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

LafargeHolcim Maroc : Communication trimestrielle T4 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.