χ

Mohamed El Kettani : « Les banques renoncent aux actions de recouvrement dans le tourisme »

Intervenant lors la rencontre entre le chef du gouvernement et le patronat, avec sa casquette de vice-président du Groupement professionnel des banques marocaines, Mohamed El Kettani a communiqué d’importants chiffres sur l’apport du secteur bancaire pendant la pandémie.

Mohamed El Kettani : « Les banques renoncent aux actions de recouvrement dans le tourisme »

Le 2 février 2022 à 21h16

Modifié 3 février 2022 à 19h12

Intervenant lors la rencontre entre le chef du gouvernement et le patronat, avec sa casquette de vice-président du Groupement professionnel des banques marocaines, Mohamed El Kettani a communiqué d’importants chiffres sur l’apport du secteur bancaire pendant la pandémie.

« Je tiens à rassurer le chef du gouvernement et le gouvernement sur le fait qu’il n’y a pas une réunion mensuelle du conseil de l’association professionnelle où nous n’abordons pas les problématiques posées à tous les secteurs d’activité et dans toutes les régions du Royaume », avance Mohamed El Kettani en s’adressant à Aziz Akhannouch, lors de la réunion Akhannouch-CGEM qui s’est tenue mercredi 2 février.

Le vice-président du Groupement professionnel des banques marocaines (GPBM) affirme « la disponibilité totale du secteur bancaire pour accompagner l’ensemble des secteurs d’activité et tenir compte des difficultés là où elles sont pour trouver les remèdes nécessaires ».

Un taux d’emploi de 100% dans le secteur bancaire

« C’est historique. À fin décembre 2021, pour la première fois de l’histoire du secteur, on dépasse les 1.000 milliards de dirhams au niveau des dépôts et au niveau des crédits. Nous sommes à un taux d’emploi de 100% », commente Mohamed El Kettani.

« Chaque centime collecté auprès de la clientèle est placé en crédit à l’économie. Nous avons enregistré, en dépit des difficultés, une croissance des crédits à l’économie de 3%, et une hausse de la collecte des dépôts et des ressources de 6%, avec un élan de solidarité exceptionnel de la diaspora marocaine », indique-t-il.

« Nous avons aussi renoncé à encaisser 123 MMDH parce qu’on a accordé des moratoires à 515.000 crédits, soit l’équivalent de 11% du PIB. » À cela, s’ajoutent les crédits Damane Oxygène et Relance et le programme Intelaka, « dont 113.400 entreprises ont bénéficié, avec l’équivalent de 63 MMDH injectés, soit 6% du PIB », poursuit le vice-président du GPBM.

« Quand on additionne les deux, la facture équivaut à 17% du PIB qui ont été mis à la disposition de l’économie en l’espace de 18 mois. »

Les banques renoncent aux mesures de recouvrement contre les opérateurs touristiques

« Nous demeurons derrière nos entreprises et les ménages, car c’est notre raison d’être », avance encore le banquier.

« Aujourd’hui, toutes les entreprises en difficulté dialoguent avec leurs banquiers. Je rejoins M. Bentahar (président de la Confédération nationale du tourisme, ndlr) : s’il y a un secteur qui est fortement sinistré au niveau du secteur bancaire, c’est bien tout l’écosystème touristique », ajoute-t-il.

« Mais sachez que là aussi nous sommes derrière ce secteur. Nous avons renoncé à toutes les procédures et actions de recouvrement pour tous les acteurs qui ont été impactés par la crise Covid. Toutes les banques, sans exception, sont ouvertes à recevoir l’ensemble de la clientèle pour le reprofilage », rappelle Mohamed El Kettani. Le vice-président du GPBM salue au passage la décision du gouvernement d’accorder un nouveau moratoire au secteur touristique que les banques mettront en œuvre dans les jours à venir.

L’intervention de Mohamed El Kettani à partir de la 34e minute.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

IMMOLOG : Avis de convocation à l’Assemblée Générale des obligataires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.