χ

Production locale de vaccins : nouveaux détails sur les 3 phases du projet

Jeudi 27 janvier, le Roi Mohammed VI a donné le coup d’envoi de l’ambitieux projet de production de vaccins au Maroc, en présidant le lancement des travaux de construction du complexe industriel qui sera basé à Benslimane. Un projet structurant, en droite ligne avec la stratégie de souveraineté sanitaire du Royaume. 

Capture d'écran SNRT News

Production locale de vaccins : nouveaux détails sur les 3 phases du projet

Le 30 janvier 2022 à 12h30

Modifié 22 février 2022 à 10h14

Jeudi 27 janvier, le Roi Mohammed VI a donné le coup d’envoi de l’ambitieux projet de production de vaccins au Maroc, en présidant le lancement des travaux de construction du complexe industriel qui sera basé à Benslimane. Un projet structurant, en droite ligne avec la stratégie de souveraineté sanitaire du Royaume. 

Les conventions dessinant les contours de la stratégie pour doter le Maroc de capacités industrielles et biotechnologiques complètes et intégrées, dédiées à la fabrication de vaccins, avaient été signées devant le Roi Mohammed VI en juillet dernier.

La stratégie marocaine ambitionne, dans un horizon de cinq ans, de positionner le Royaume comme un champion continental du vaccin et des biothérapies, et cela en trois phases :

> La phase 1 : assurer la capacité de remplissage en flacons en salle blanche pour le vaccin anti-Covid 19 répondant à l’impératif sanitaire immédiat. Ce projet est porté par Sothema en partenariat avec Sinopharm.

>> La phase 2 : consiste en la création d’un nouveau centre de production de vaccins et de biothérapies (substances actives et produits finis).

>>> La phase 3 : ambitionne de développer une production de biothérapies, ingrédients actifs mRNA et biosimilaires.

En sept mois, il y a eu des avancées importantes sur les trois phases. Voici ce que l’on sait à ce stade.

Phase 1 : Projet Atlas (2022)

Cette première phase, réalisée sur le court terme, consiste à assurer la disponibilité immédiate du vaccin anti-Covid, en utilisant et en mobilisant les capacités de remplissage aseptique disponibles localement au Maroc pour produire 5 millions de doses de vaccins anti-Covid-19 par mois. Cette phase est actuellement assurée par le laboratoire pharmaceutique Sothema en partenariat avec Sinopharm.

Dans une précédente déclaration à Médias24, le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, nous a expliqué que cette phase est ouverte à d’autres opérateurs pharmaceutiques marocains, dès lors qu’ils disposent des prérequis nécessaires et remplissent les exigences des procédés de remplissage aseptique.

Pour l’heure, le projet réalisé en partenariat avec Sothema est opérationnel. Un transfert de technologie accéléré a été opéré, permettant le « transfert de remplissage de flacons en salle blanche du vaccin anti-Covid de Sinopharm vers le Maroc en trois mois ». La Direction du médicament et de la pharmacie (DMP), ainsi que l’ambassade du Maroc en Chine, ont joué un rôle important afin d’accélérer l’enregistrement et la mise à disposition du vaccin au Maroc.

Concernant la capacité de production locale de vaccins anti-Covid, elle est aujourd’hui de plus de 3 millions de doses. Elle augmentera à environ 5 millions de doses à partir de février 2022, et plus de 20 millions de doses par mois à fin 2022.

Phase 2 : Projets Lion 1 et 2 (2022-2025) 

La phase 2 du projet marocain consiste à établir une capacité de production de Fill & Finish et de fabrication de substance active, afin d’assurer la souveraineté sanitaire du Royaume et du continent sur le long terme.

Elle a démarré en 2021, concomitamment à la phase 1 pour la production de vaccin anti-Covid. L’objectif est de produire tout type de vaccins et de substances actives. Cette phase se fera en deux étapes/projets baptisés Lion 1 et Lion 2.

Cette phase est portée par Sensyo Pharmatech, une entreprise pharmaceutique créée en partenariat avec Recipharm, et avec le concours et l’appui du consortium des banques et du fonds Mohammed VI pour l’investissement.

L’ambition affichée est d’en faire la plus grande plateforme (par capacité) de Fill & Finish de vaccins en Afrique. À terme, Sensyo Pharmatech ambitionne de devenir l’une des cinq premières au monde.

Les travaux de cette unité industrielle, Lion 1, ont été lancés jeudi 27 janvier 2022. La première partie de ce complexe produira plus de 300 millions de doses par an d’ici fin 2023, et plus de 2 milliards de doses par an d’ici fin 2025.

La deuxième étape, quant à elle, démarrera en 2023. Il s’agit de l’unité industrielle Lion 2. Elle consiste en la construction d’une capacité de 50.000 litres à Benslimane pour la fabrication de substances actives, afin d’approvisionner Lion 1 et, à terme, les besoins du continent.

Cette phase comprend également un transfert de technologie massif et accéléré, prévu ou en cours. Il consiste en un transfert du remplissage aseptique et de la fabrication de substance active de plus de 20 vaccins et produits biothérapeutiques, incluant 3 vaccins anti-Covid, en moins de trois ans au Maroc. Cela permettra de couvrir plus de 70% des besoins du Royaume et plus de 60% de ceux du continent.

Il est également question du transfert, vers le Maroc, de plateformes biotechnologiques avancées, incluant la recherche clinique, le développement et la production de thérapies cellulaires et géniques, de cellules souches et de technologies de pointe de diagnostic in vitro.

Voici les étapes clés du projet Sensyo Pharmatech telles qu’elles ont été présentées : 

– 21 septembre 2021 : signature du contrat entre Recipharm et les parties prenantes.

– 08 octobre 2021 : signature des équipements en Chine.

– Décembre 2021 : études et préparation du chantier de Benslimane.

– 31 janvier 2022 : signature du premier produit commercial.

– 14 avril 2022 : expédition de deux lignes et trois modules (95% des SAT/FAT réalisés auparavant en Chine).

– 3 mai 2022 : disponibilité des sources d’énergie.

– 28 mai 2022 : dernière unité livrée à Benslimane Tofflon et MM sur site, toutes les équipes opérationnelles formées, toutes les activités de qualification réalisées en Chine.

– 21 juillet 2022 : IQ/OQ, qualification de l’entrepôt.

– 30 juillet 2022 : inauguration lot d’ingénierie, utilitaires propres et salle blanches qualifiées.

Phase 3 : Projet Dakhla (2023-2030)

La dernière phase de ce projet consiste en la création d’un pôle africain d’innovation biopharmaceutique et vaccinale au Maroc, reconnu mondialement.

L’objectif est d’assurer un transfert de technologie massif et en continu pour positionner le Royaume, dans les cinq années à venir, en tant que locomotive du continent en matière de recherche et développement, et de production de produits biopharmaceutiques de pointe.

Plusieurs transferts de technologies sont actés ou en cours avec divers acteurs, dont Sinopharm, VMIC, Innovax, Stelis Biopharma, Innovent, Walvax Biotechnology, Astrazeneca, Clover Biopharmaceuticals, BMES Biomedical, Korea University, CEPI.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Immorente Invest : Indicateurs d’activités du 2éme trimestre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

SMART CITY CASABLANCA SYMPOSIUM