Marché obligataire : les taux augmentent mais une stabilisation est anticipée au 1er semestre

| Le 24/1/2022 à 18:23
Les taux obligataires ont connu une hausse en ce début d’année. Joint par LeBoursier, un directeur d’une salle des marchés explique la hausse observée et livre se prévisions pour le 1er semestre 2022.

En 2021, la courbe des taux obligataires a maintenu sa tendance baissière. Cette baisse s’est située en moyenne à 8 points sur le moyen et long terme. Sur le court terme, la courbe affiche une quasi-stabilité.

En ce début d’année, une hausse des taux obligataires est observée.

Joint par LeBoursier, un directeur d’une salle des marchés de la place explique : « Le Trésor a fortement eu recours au marché primaire au cours de ce premier mois de l’année. Il a eu des besoins exceptionnels qu’il n’a pas pu combler ce qui explique son recours massif au marché. Il a levé 16 milliards de DH sur le marché primaire, ce qui a entraîné une légère hausse de la courbe ».

A noter que le Trésor avait annoncé un besoin prévisionnel pour le mois de janvier 2022 se situant entre entre 12,5 et 13 milliards de DH.

Sur le même registre, BMCE Capital Global Research (BKGR) souligne, dans son dernier point hebdomadaire, la forte levée du Trésor qui a été observée au cours de la dernière séance d’adjudication, d’un montant de 4,3 milliards de DH. Cette levée s’est exclusivement effectuée sur la ligne 2 ans, induisant un bond de 6 pbs du taux primaire de cette maturité à 1,8207%.

« Avec un montant cumulé sur le mois de janvier de 16,2 milliards de DH, les levées du Trésor représentent d’ores et déjà 125% du budget mensuel maximal annoncé de 13 milliards de DH », d’après la même source.

Sur le marché secondaires, le volume global drainé sur a augmenté de 17% à 12,3 milliards de DH.

« En terme de structure, le flux transactionnel a été polarisé à hauteur de 40% par les maturités long terme. Pour ce qui est des taux, les lignes 2 ans et 5 ans affichent des hausses marquées de +6,9 pbs à 1,81% et de +12 pbs à 2,11% respectivement », indique la société de recherche.

« Le dépassement du budget annoncé des levées de près de 3 milliards de DH à date pourrait laisser présager une intensification des pressions sur les finances publiques. Si ces dernières se confirment, la courbe primaire pourrait afficher dans les semaines à venir une translation à la hausse », anticipe BKGR.

Notre interlocuteur reste « confiant » par rapport à l’évolution de la courbe des taux.

« Nous tablons sur une stabilisation de la courbe pour le premier semestre de l’année, à moins que les frontières restent fermées et s’il y a un nouveau variant Covid. Du coup, l’évolution du marché dépendra dans ce cas de l’évolution des besoins du Trésor avec les aides qu’apporterait l’Etat marocain aux secteurs en crise, principalement le secteur touristique », prévoit-il.

lire aussi
  • | Le 25/7/2022 à 16:36

    Marché obligataire : affaiblissement de la demande et effet vendeur

    Les rachats de fin de semestre et la dynamisation du marché privé pèsent sur le marché obligataire. Cela a provoqué un effet vendeur sur la dette souveraine, d’après un gérant de fonds de la place, joint par LeBoursier.
  • | Le 4/7/2022 à 16:01

    Marché obligataire : faible levée et baisse de la volumétrie à cause de l’attentisme des investisseurs

    Le marché obligataire connaît une faible levée du Trésor sur le marché primaire et une baisse de la volumétrie sur le marché secondaire, d’après le dernier point hebdomadaire diffusé par BMCE Capital Global Research. Un gestionnaire de fonds de la place, joint par LeBoursier, apporte des explications.
  • | Le 8/6/2022 à 17:31

    Taux : le Trésor augmente le poids de ses souscriptions sur le compartiment moyen terme

    Pression sur le marché domestique, hausse des taux, orientation vers le compartiment moyen terme… Voici les principales observations tirées de l’évolution du marché des taux au cours du premier trimestre par Attijari Global Research.
  • | Le 25/5/2022 à 17:51

    OPCVM : un mouvement de rachat est observé face à l’incertitude

    Les investisseurs en OPCVM qui étaient en phase d’attentisme ont décidé de réagir en effectuant des rachats, d’après un gérant de fonds de la place qui table sur une poursuite de la tendance actuelle. Par ailleurs, une réallocation vers les Obligations court terme est observée.
  • | Le 16/5/2022 à 18:17

    Creusement du déficit de liquidité bancaire et hausse des taux obligataires

    Le marché monétaire connait un creusement de la liquidité bancaire. Cette tendance contribue à la poursuite de la hausse des taux sur le marché obligataire. Un expert du marché, joint par LeBoursier, apporte des explications et livre ses prévisions.
  • | Le 2/12/2021 à 17:52

    Bons du Trésor : voici l’évolution des levées du Trésor et de la demande en 2021

    Le directeur d’une salle des marchés de la place fait le point sur l’évolution du marché des bons du Trésor en cette fin d’année au cours de ces dernières semaines et nous livre ses anticipations pour 2022.