Harcèlement sexuel : ce qu’encourent les accusés

Au cœur de scandales à répétition, le phénomène des « notes contre faveurs sexuelles » relève du harcèlement sexuel. Un acte pénalement répréhensible pour lequel la personne qui s’en rend coupable risque jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et 50.000 dirhams d’amende.