Weego, des lignes dynamiques de minibus pour mieux se déplacer en ville

STARTUPS. Weego, une startup sénégalo-marocaine de mobilité axée sur les trajets domicile-travail, est implantée dans des capitales africaines à divers degrés de maturité numérique. À Casablanca, l’application peut révolutionner le secteur du transport.

Weego, des lignes dynamiques de minibus pour mieux se déplacer en ville

Le 28 décembre 2021 à 15h26

Modifié 28 décembre 2021 à 16h14

STARTUPS. Weego, une startup sénégalo-marocaine de mobilité axée sur les trajets domicile-travail, est implantée dans des capitales africaines à divers degrés de maturité numérique. À Casablanca, l’application peut révolutionner le secteur du transport.

Weego est une startup de mobilité qui assure le transport au quotidien sur des distances courtes, ciblant principalement les trajets domicile-travail. Son credo : mieux se déplacer en ville et faciliter l’accès des usagers aux transports en commun.

La solution repose sur un algorithme mis au point par Saâd Jittou et ses cofondateurs sénégalais, qui permet de créer des lignes de transport collectif à deux minutes maximum de chez soi, pour des trajets domicile-travail en minibus. En clair, les usagers réservent un siège dans un minibus qui va les transporter chaque jour depuis leur domicile jusqu’à leur bureau.

Un système de localisation des lieux du travail et du domicile permet d’identifier les repères dans les environs, comme les cafés, restaurants ou stations-service, qui serviront de stations virtuelles pour l’usager et de points de ramassage pour le chauffeur de minibus. L’application devient capable de proposer des trajets dès qu’un minimum de passagers, allant dans la même direction ou vers le même quartier, est atteint.

« La solution s’assure qu’au moins une station virtuelle soit à deux minutes du domicile des usagers, leur assigne un bus et un chauffeur, et désigne à chacun une station d’où le minibus pourra le récupérer. Aucune intervention humaine n’est requise », indique Saâd Jittou, fondateur de la startup, lors d’un échange avec Médias24.

L’objectif est double : offrir une meilleure option de transport collectif et réduire le temps de trajet à moins de trente minutes.

À ce jour, « Weego Lines totalise plus de 200.000 trajets et compte une communauté de 10.000 usagers qui utilisent notre service chaque mois pour se déplacer vers leur travail au quotidien », précise notre interlocuteur. Et d’ajouter : « Ils peuvent payer par trajet à partir de 13 DH ou souscrire un abonnement mensuel à partir de 500 DH. Les personnes qui vont lire cet article peuvent utiliser le code promo : Medias24 et bénéficier de 3 trajets gratuits pour tester le service ».

La startup affiche une ambition claire :  desservir les axes où les transports publics sont moins denses, en créant des lignes de transport collectif complémentaires.

Déjà 45 lignes à Casablanca

En Afrique, Weego semble créer une voie de mobilité responsable dans les villes avec une densité conséquente, où la congestion est particulièrement forte, et qui affichent un besoin pressant en transport.

Née à Dakar en 2019, la startup installe son siège à Casablanca pour un démarrage effectif en 2020. Aujourd’hui, la capitale économique au plus de 3,5 millions d’habitants est desservie par 45 lignes dynamique Weego Lines. D’autres villes sont désormais en ligne de mire : Rabat, Fès et Tanger.

En août 2021, la jeune pousse développe une filiale dans le laboratoire africain de la Tech, et deuxième grande ville africaine avec 14,8 millions d’habitants, Lagos, où 22 lignes dynamiques Weego Lignes sont actives. La startup poursuit son offensive en Afrique subsaharienne en préparant une expansion au Ghana pour juin 2022, et en assurant le pilotage des activités nationales et internationales à partir de Casablanca.

« En Afrique, plus de 400 millions de personnes rencontrent des difficultés au quotidien pour se déplacer. Les transports en commun dans les pays émergents manquent de sécurité, de ponctualité et de bonne gouvernance », affirme Saâd Jittou.

Et de poursuivre : « Le but de Weego est d’exporter en Afrique une solution de transport intelligent Made in Morocco qui réponde à un problème global, accru dans les pays émergents où l’offre des transports en commun ne couvre pas toute la demande. »

D’ailleurs, avant de développer Weego, « l’idée initiale était de créer une application pour traquer les bus informels à Dakar et estimer le temps d’arrivée de ces derniers ».

Weego peut révolutionner le secteur du transport au Maroc

Saâd Jittou voit son rêve de mobilité intelligente et multimodale s’ériger en projet local, en s’alliant aux acteurs du transport casablancais. Aujourd’hui, Weego étend sa plateforme de mobilité à de nouveaux services complémentaires s’adressant directement aux différents transports en commun.

« Notre plateforme permettra de planifier, de réserver, de payer et d’afficher les heures d’arrivée des bus, des tramways et des grands taxis », annonce Saâd Jittou. Il nous confie par ailleurs être en négociation pour lever des fonds auprès d’acteurs régionaux, en vue d’accompagner la croissance de la startup qui compte aujourd’hui 16 collaborateurs.

Saâd Jittou n’en est pas à son coup d’essai dans le domaine de la mobilité responsable. En 2016, il a lancé avec Cantal Bakker Pikala Bikes à Marrakech, un concept qui trouve ses origines aux Pays-Bas, à travers la fondation Pikala Foundation. L’objectif est de promouvoir la mobilité douce en général et de démocratiser l’usage du vélo, en développant l’offre et l’usage du vélo pour l’écotourisme.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.