χ

Albares : la crise avec le Maroc est derrière nous, il faut construire une relation du XXIe siècle

José Manuel Albares, ministre espagnol des Affaires étrangères, a été auditionné, jeudi 16 décembre, par le Sénat espagnol sur la politique de son département. Une audition en commission des Affaires étrangères, au cours de laquelle les relations avec le Maroc ont occupé une place importante.

Albares : la crise avec le Maroc est derrière nous, il faut construire une relation du XXIe siècle

Le 17 décembre 2021 à 9h10

Modifié 17 décembre 2021 à 19h37

José Manuel Albares, ministre espagnol des Affaires étrangères, a été auditionné, jeudi 16 décembre, par le Sénat espagnol sur la politique de son département. Une audition en commission des Affaires étrangères, au cours de laquelle les relations avec le Maroc ont occupé une place importante.

La crise [avec le Maroc] est mise de côté. Elle est derrière nous. Il faut écouter le discours du Roi en août dernier pour s’en convaincre. Nous souhaitons toutefois reconstruire une relation digne du XXIe siècle, et cela se fera petit à petit.

Tels sont, en substance, les principaux messages de José Manuel Albares, ministre espagnol des Affaires étrangères, lors de son audition jeudi 16 décembre en commission au Sénat espagnol.

Le ministre a laissé entendre que, malgré l’absence de crise, ni lui ni le chef du gouvernement n’étaient satisfaits, et qu’ils voulaient tous deux hisser les relations à un niveau supérieur. Il a assuré que les relations étaient redevenues fluides, qu’il avait des échanges fréquents avec Nasser Bourita, mais que la crise du Covid-19 avait rendu les choses plus difficiles, notamment les visites. Comme exemple illustrant la fin de la crise, il a annoncé que l’ambassade d’Espagne était de nouveau invitée aux cérémonies officielles.

« La crise est passée. Nous devons désormais construire une relation de voisinage, qui est complexe », a encore commenté José Manuel Albares. Dans ce contexte, il a expliqué que l’intention de l’exécutif de Pedro Sánchez était de prendre davantage de « mesures » pour « construire une relation plus renforcée », une « relation du XXIe siècle », selon ses propres termes.

« Nous voulons tous converger vers une relation de voisinage idéale, et le Maroc le veut aussi », a-t-il également déclaré. Et de rappeler : « Il n’y a pas de déclarations enflammées du Maroc […] la crise est passée, le moment du choc est passé. »

Désormais, l’objectif est de « construire une nouvelle relation » ; un objectif qui « va prendre du temps, qui n’est ni le temps médiatique ni le temps de cette commission », puisque c’est une nouvelle relation « que l’on va construire petit à petit », a-t-il précisé.

Albares a assuré qu’il y avait une forte implication marocaine dans la lutte contre l’immigration illégale, notamment à proximité de Sebta et Melilla. Le seul problème en ce moment, ce sont les fermes piscicoles marocaines à proximité des îles Jaâffarias (Chaffarinas en espagnol), qui ont fait l’objet d’une note verbale de protestation de la part de l’Espagne.

« Les eaux marocaines »

Et les forages offshore marocains dans les eaux canariennes ? « Non, j’ai demandé à l’institut hydrographique, il s’agit de forages dans les eaux marocaines », a répondu Albares. Sa réponse sera certainement commentée, analysée, relayée. En effet, les eaux qu’il désigne ainsi sont situées au large du Sahara marocain. S’agit-il d’une référence au statut juridique ? Ou d’une reconnaissance implicite de la marocanité de ces eaux ? Un ministre des Affaires étrangères n’est pas censé commettre de lapsus.

Enfin, Albares a exprimé sa préoccupation concernant la migration illégale vers les Canaries, souhaitant une plus forte implication marocaine dans la lutte contre cette migration.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Ciments du Maroc : Assemblée Générale Ordinaire Annuelle du 28 Mai 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

5ème Ministérielle de l’Union pour la Méditerranée Emploi et Travail