χ

Football/ Coupe arabe: le Maroc a raté sa préparation mentale

Au terme d’un match complètement fou et plein de rebondissements, l’Algérie s’est qualifiée, samedi dernier, pour les demi-finales de la Coupe arabe Qatar 2021, en battant le Maroc (2-2, 5 tab à 3).

La sélection marocaine A' s’incline face à son homologue algérienne et quitte la compétition Ph. MAP

Football/ Coupe arabe: le Maroc a raté sa préparation mentale

Le 13 décembre 2021 à 11h23

Modifié 13 décembre 2021 à 20h25

Au terme d’un match complètement fou et plein de rebondissements, l’Algérie s’est qualifiée, samedi dernier, pour les demi-finales de la Coupe arabe Qatar 2021, en battant le Maroc (2-2, 5 tab à 3).

Après les avoir privés de prendre part au Championnat d’Afrique des nations 2020 (CHAN), les Fennecs ont pris donc leur revanche sur les Lions de l’Atlas, qui par la même occasion, ont été déchus de leur titre de champion arabe, qu’ils avaient remporté en 2012 sur les terres saoudiennes.

Un match qu’il ne fallait absolument pas perdre

Compte tenu des moyens exceptionnels mis en place par la Fédération royale marocaine de football (FRMF), la troupe de Lhoussaine Ammouta aurait dû au moins terminer finaliste. Même l’équipe première algérienne, championne d’Afrique en titre, et l’Égypte de Mohammed Salah, ne bénéficient pas des mêmes conditions de préparation que la sélection locale marocaine.

En outre, le Maroc est la première équipe nord-africaine qui a commencé très tôt à se préparer pour cette coupe. Le coach Ammouta a gardé la même ossature qui a remporté le dernier CHAN, et l’a renforcé avec les meilleurs joueurs évoluant dans le championnat égyptien et les championnats du Golfe, à l’image de Badr Banoun, Walid Azarou et Soufiane Rahimi. Et tout cela, contrairement au sélectionneur de l’Algérie, Madjid Bougherra, qui malgré le fait qu’il soit en poste depuis juillet 2020, s’est fait fustiger de toutes parts pour sa liste de joueurs retenus pour cet évènement. En fait, il n’a pas fait appel à plusieurs éléments qui avaient l’habitude d’être présents dans la plupart des stages.

Les joueurs de l’équipe nationale première de l’Algérie sont ceux qui ont fait la différence

Un derby explosif comme celui-là se joue sur des petits détails, mais aussi sur l’expérience qui compte beaucoup dans ce genre de rendez-vous. Alors que des joueurs marocains soi-disant ‘‘chevronnés’’ comme Walid El Karti, Walid Azarou et Abdelillah Hafidi sont passés à côté de leur match. Du côté algérien, Yacine Brahimi et Youcef Belaïli, qui sont des internationaux A, ont su faire la différence. Ce dernier a d’ailleurs inscrit jusqu’à présent le plus beau but du tournoi.

Les Lions de l’Atlas n’étaient pas bien préparés mentalement

Les équipiers d’Anas Zniti n’ont pas répondu présents mentalement. Beaucoup d’entre eux ont fait des erreurs de placement, de mauvais contrôles, mais aussi des passes maladroites. Il y avait aussi beaucoup de pertes de balle.

Lhoussaine Ammouta a mal lu le match

Plusieurs interrogations se posent sur le schéma tactique sur lequel s’est appuyé Lhoussaine Ammouta (4-3-3). Le milieu de terrain n’a pas existé dans ce match et a été largement dominé par les Algériens. On peut aussi se poser des questions sur la titularisation d’Achraf Bencharki, qui n’a pas du tout donné satisfaction lors des trois précédentes rencontres de la phase de groupes.

Le capitaine Badr Banoun a contredit son sélectionneur à l’issue de la rencontre

Alors que le sélectionneur Lhoussaine Ammouta a déclaré après le match que le mental avait joué beaucoup et que c’était la raison principale de l’élimination de ses protégés, le capitaine Badr Banoun n’est pas du tout du même avis que lui. Il a pour sa part déclaré : ‘’On a perdu à cause de nous et de personne d’autres. On mérite cette élimination.’’

Des médias algériens ont tout fait pour déstabiliser le camp marocain

Dès l’annonce des affiches des quarts de finale, ce match est rapidement sorti de son cadre sportif au vu de la manière avec laquelle plusieurs médias algériens l’ont abordé. Ils n’ont pas hésité à divulguer de fausses informations, notamment sur la désignation par la FIFA d’un arbitre de nationalité israélienne pour officier ce choc, mais aussi sur l’historique des rencontres entre les deux sélections, en faisant de l’Algérie, l’équipe qui a le plus battu le Maroc.

Au terme de la partie, ils n’ont pas hésité également à lancer des moqueries aux supporters marocains, en leur prévenant, entre autres, que la team de Vahid Halilhodzic subira une correction, si jamais elle croise le fer avec les coéquipiers de Ryad Mahrez en Coupe d’Afrique des nations 2021 (CAN), qui se déroulera du 9 janvier au 6 février 2022 au Cameroun.

Le déplacement de Fouzi Lekjaa au Qatar, un soutien à double-tranchant

Si le président de la FRMF, Fouzi Lekjaa, n’hésite pas à soutenir toutes les équipes nationales dans les éliminatoires et compétitions auxquelles elles participent, certains supporters marocains ont vu du mauvais œil son déplacement au Qatar. Cela a mis, selon une eux, une pression supplémentaire sur les joueurs et même sur le staff technique. La presse algérienne en a aussi profité de ce détail pour répandre une rumeur selon laquelle l’homme fort du football marocain aurait promis une prime individuelle exceptionnelle de 300.000 DH au Onze national pour vaincre les Verts.

Les félicitations de Abdelmadjid Tebboune et Saïd Chengriha aux Fennecs

Quelques dizaines de minutes seulement après le coup de sifflet final de ce derby, le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, et le chef d’État-Major de l’Armée algérienne, Saïd Chengriha, se sont vite empressés à féliciter les poulains de Madjid Bougherra pour leur victoire aux dépens des Lions de l’Atlas. Nul doute que le pouvoir algérien avait fait de ce match une affaire d’État.

CHAN 2022, prochaine échéance pour le Onze national

L’équipe nationale locale devra tourner la page et se focaliser désormais sur le CHAN 2022 qui se jouera en Algérie en janvier 2023. Elle ira là-bas pour défendre son titre, et pourquoi pas, être sacrée pour la troisième fois de suite, chose qu’aucune sélection africaine n’a faite depuis la création de cette compétition en 2009.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Sanlam: Comptes semestriels au 30 juin 022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Conférence Fondation Abderrahim Bouabid : Repenser les liens Maroc-France