χ

Pêche maritime : l’activité tient la barre et performe à l’export

À fin octobre dernier, le volume global des débarquements du poisson s’est établi à 1,02 million de tonnes contre 1,03 million, accusant ainsi un léger repli de 1%. En revanche, la valeur correspondante a enregistré une forte hausse de 29% à 7,4 milliards de DH.

Pêche maritime : l’activité tient la barre et performe à l’export

Le 6 décembre 2021 à 13h19

Modifié 6 décembre 2021 à 16h57

À fin octobre dernier, le volume global des débarquements du poisson s’est établi à 1,02 million de tonnes contre 1,03 million, accusant ainsi un léger repli de 1%. En revanche, la valeur correspondante a enregistré une forte hausse de 29% à 7,4 milliards de DH.

Selon les données de l’Office national des pêches (ONP), le léger repli des volumes résulte principalement de la baisse des petits pélagiques qui représentent près de 85% du total des débarquements. Les prises de ce segment ont ainsi baissé de 3% à près de 870.000 tonnes sur les dix premiers mois de l’année, contre près de 900.000 à la même période de 2020.

Cependant, les recettes de ce segment se sont appréciées de 2% à 2,5 milliards de DH, au lieu de 2,4 milliards sur la même période de 2020.

À noter que les données de l’ONP se basent uniquement sur les volumes débarqués et commercialisés dans les ports, sans englober ceux livrés directement aux conserveries par les patrons pêcheurs. De plus, certaines entreprises opérant dans la transformation du poisson pélagique disposent de leur propre flotte de pêche.

En revanche, la campagne des céphalopodes s’est caractérisée par des résultats particulièrement performants, aussi bien en ce qui concerne les quantités pêchées que les valeurs marchandes réalisées. Ces dernières ayant totalisé un chiffre d’affaires de plus de 3,5 milliards de DH, en forte hausse de 65%, alors que les volumes ont bondi de 18% à 58.000 tonnes. L’augmentation des quotas, notamment du poulpe après la reconstitution des stocks, explique cette performance mais aussi le bon comportement de la demande, en particulier à l’export.

La même tendance haussière est également observée pour le poisson blanc. Au total, les débarquements de ce segment se sont établis à 70.500 tonnes contre 62.000 tonnes à fin octobre 2020, soit une hausse de 14% selon les données de l’ONP. Parallèlement, les recettes des ventes ont enregistré un bond de 15% à 1,1 milliard de DH, selon la même source.

De même, la forte hausse de plus de 29% des valeurs intervient après une chute de 10,1% un an auparavant.

Quoi qu’il en soit, la dynamique a bien profité à l’export. Selon le département de la Pêche maritime, le volume des expéditions des produits de la mer a enregistré une hausse de 7% sur les neuf premiers mois de 2021 en comparaison avec la même période de l’année précédente. «Environ 570.000 tonnes ont été exportées pour une valeur marchande de 15,3 milliards de DH», précise le département dans un communiqué diffusé en début de semaine.

Fait marquant, les conserveurs, qui redoutaient une crise de leur activité à l’export, devraient finalement réaliser des résultats probants.

Déjà, «sur les neuf premiers mois de 2021, les exportations de la conserve de sardine ont augmenté de 6% à 116.850 tonnes par rapport à la même période de 2020», relève le communiqué du département de la pêche maritime. Ceci, alors que le chiffre d’affaires a progressé de 5% à 3,6 milliards de DH. L’explication tient notamment à la hausse des ventes des conserves de la sardine sur les marchés africain et américain.

De leur côté, les exportations des mollusques congelés (dont le poulpe) ont réalisé un bond de 28% à 83.075 tonnes, pour un chiffre d’affaires de 5,1 milliards DH, constate la même source. La bonne tenue des exportations s’explique aussi par l’augmentation des ventes d’huile de poisson de 40% à 32.744 tonnes, pour une valeur de 553,3 millions de DH. Et c’est grâce à l’augmentation de la demande des marchés français, hollandais et chinois.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

JAIDA : Communication financière 3ème trimestre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.