Voyager à l’étranger: les conditions pour se rendre dans différents pays d’Europe et d’Amérique

A la veille des congés de fin d’année, de nombreux Marocains envisagent de voyager à l’étranger. Quels sont alors les pays susceptibles de les intéresser ? Ces pays acceptent-ils le pass vaccinal marocain ? Quelles sont les conditions à respecter pour s'y rendre ? Eléments de réponse.

Voyager à l’étranger: les conditions pour se rendre dans différents pays d’Europe et d’Amérique

Le 16 novembre 2021 à 12h22

Modifié 2 décembre 2021 à 10h48

A la veille des congés de fin d’année, de nombreux Marocains envisagent de voyager à l’étranger. Quels sont alors les pays susceptibles de les intéresser ? Ces pays acceptent-ils le pass vaccinal marocain ? Quelles sont les conditions à respecter pour s'y rendre ? Eléments de réponse.

[MISE A JOUR LE 16 NOVEMBRE 2021] Pour quitter le territoire national, les voyageurs seront confrontés à deux étapes : la sortie du Maroc et l’entrée dans un pays étranger. Voici les conditions à respecter lors de chacune d’entre elles.

Quitter le territoire national : les conditions exigées par le Maroc

Pour quitter le territoire marocain, le gouvernement exige désormais la présentation du pass vaccinal OU d’une autorisation d’exemption de la vaccination.

Selon l’Office national des aéroports (ONDA), le pass vaccinal marocain est considéré valide par les autorités marocaines deux semaines après la dernière dose du vaccin, soit la 2e dose pour les vaccins Sinopharm, AstraZeneca et Pfizer, ou la seule et unique dose pour Janssen.

Les voyageurs peuvent toutefois voyager avec le pass vaccinal provisoire, obtenu après l’administration de la première dose, selon la même source. Ce document devient non valable après trois semaines si la deuxième dose n’est pas administrée.

Le pass vaccinal provisoire, disposant d’un code QR, permet donc de voyager à condition que ce dernier soit toujours valide (moins de 28 jours pour AstraZeneca et moins de 21 jours pour Sinopharm et Pfizer) et surtout à condition d’être accepté par le pays de destination.

Dans un article précédent, le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, avait également confié à Médias24 que le pass vaccinal deviendra invalide 6 mois après la seconde dose. Nous n’avons pas pu confirmer si cette mesure est entrée en vigueur.

Les personnes pouvant quitter le territoire national, à ce jour, sont donc :

– Les personnes disposant d’un pass vaccinal prouvant l’injection de deux doses de Sinopharm, AstraZeneca ou Pfizer, ou d’une seule et unique dose de Janssen, il y a moins de 6 mois. Ce document n’est valide que 14 jours après la dernière dose ;

– OU celles ayant effectué la troisième dose de rappel ;

– OU celles disposant d’un pass vaccinal provisoire de moins de 3 semaines ;

– OU celles disposant d’une autorisation exemptant de la vaccination.

Notons toutefois que les MRE et les touristes de passage au Maroc peuvent retourner chez eux sans pass vaccinal ni autorisation préalable, à condition de se conformer aux exigences des pays de destination.

Voyager en Europe : les conditions exigées par les différents pays

L’Union européenne a annoncé en septembre dernier accepter le pass vaccinal marocain, sans toutefois changer les conditions d’accès à son territoire. Les Marocains doivent ainsi se conformer aux conditions de chaque pays européen de destination, notamment en ce qui concerne le vaccin. A titre d’exemple, si Sinopharm est autorisé en Espagne, il ne l’est pas encore en France.

A ce jour, quatre vaccins sont autorisés en Europe par l’Agence européenne des médicaments (EMA), à savoir BioNtech-Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Jansen. Chaque pays européen a toutefois le droit d’autoriser un vaccin ne figurant pas sur cette liste.

Plusieurs pays européens sont susceptibles d’intéresser les voyageurs marocains pour les vacances de fin d’année. Dans cet article, nous allons donner l’exemple de la France, de l’Espagne, de la Belgique et de l’Italie.

> Maroc – France

[MAJ: Cliquez ICI pour consulter les nouvelles conditions exigées par la France aux voyageurs en provenance du Maroc à partir du 4 décembre].

Depuis le 11 octobre dernier, le Maroc est classé pays « Orange » par la France. Cela signifie que la circulation du virus y est active, mais dans des proportions maîtrisées, sans diffusion de variants préoccupants.

Les vaccins actuellement acceptés en France sont Pfizer/BioNTech/Comirnaty, Moderna, AstraZeneca, Vaxzevria, Covishield et Janssen. Sinopharm n’est donc pas encore reconnu par le pays.

Ainsi, les Marocains vaccinés avec les vaccins autorisés en France (AstraZeneca, Covishield et Pfizer disponibles au Maroc) peuvent entrer sur le territoire français en présentant simplement leur pass vaccinal.

En revanche, ceux vaccinés par Sinopharm, soit une bonne partie de la population marocaine, doivent :

  • justifier d’un motif impérieux ;
  • présenter à l’embarquement un test PCR négatif de moins de 72 heures ou un test antigénique de moins de 48 heures ;
  • effectuer un test antigénique (aléatoire) à l’arrivée en France ;
  • respecter un auto-isolement de 7 jours, en plus de la réalisation d’un test PCR de contrôle à l’issue de la période d’isolement.

Cette catégorie de personnes a par ailleurs la possibilité de recevoir une troisième dose d’un vaccin à ARNm (Pfizer ou Moderna) en France. Au Maroc, l’injection de la 3e dose de rappel a démarré le 4 octobre au profit des Marocains ayant terminé leur vaccination contre le Covid-19 pendant une période d’au moins 6 mois. Ainsi, les personnes vaccinées par deux doses de Sinopharm et ayant effectué une troisième dose du vaccin Pfizer (disponible au Maroc), peuvent voyager en France au même titre que ceux vaccinés par les vaccins autorisés par ce pays européen.

Ceux n’ayant pas encore pu effectuer la 3e dose d’un vaccin à ARNm peuvent la recevoir en France, mais le processus est très long pour pouvoir profiter des vacances.

Notons que le schéma vaccinal est dit complet en France :

  • 7 jours après la 2e injection pour les vaccins à double injection ;
  • 28 jours après l’injection pour les vaccins avec une seule injection ;

Il est à rappeler que, dans tous les cas, les citoyens marocains désirant se rendre en France doivent être munis d’un visa en cours de validité, et télécharger un certificat de vaccination français, permettant une lisibilité mutuelle des QR codes.

>> Maroc – Espagne

Contrairement à la France, le vaccin Sinopharm est autorisé en Espagne. Voici les conditions à respecter pour entrer en Espagne depuis le Maroc, selon le gouvernement espagnol :

  • être vacciné par un vaccin autorisé en Espagne, à savoir : AstraZeneca (Vaxzervia), Janssen, Moderna, Pfizer-BioNTech, Serum Institute of India, Sinopharm et Sinovac, et disposer d’un pass de vaccination. Le schéma vaccinal est considéré complet en Espagne 14 jours après la seconde dose ou la dose unique ;
  • tous les passagers entrant en Espagne par voie aérienne ou maritime, doivent remplir un formulaire de contrôle sanitaire (FCS) avant le départ et obtenir leur QR code pour le présenter à l’embarquement et aux contrôles sanitaires à l’arrivée ;
  • les enfants de moins de 12 ans ne sont pas tenus de soumettre ces documents, mais doivent également remplir le FCS pour obtenir un QR code.

>> Maroc – Italie

Le Maroc est encore classé par l’Italie dans la liste E, dite des pays à risque, d’après le ministère italien des Affaires étrangères. Ainsi, les Marocains ne peuvent s’y rendre que pour des raisons professionnelles, de santé, d’étude ou pour une urgence. Les voyages touristiques ne sont donc pas encore autorisés. 

Les conditions à respecter sont les suivantes :

  • remplir un formulaire numérique de localisation (PLF), que les voyageurs peuvent imprimer ou garder sur leur téléphone. Ce document doit être présenté à l’embarquement ;
  • présenter un test PCR négatif, effectué dans les 72 heures précédant l’entrée en Italie ;
  • se soumettre à un isolement de 10 jours à l’adresse indiqué sur le PLF ;
  • effectuer un 2e test PCR ou antigénique complémentaire à la fin de la période d’isolement ;
  • les enfants de 0 à 6 ans sont dispensés des tests PCR ou antigéniques.

>> Maroc – Belgique

Comme en Italie, le Maroc est classé par la Belgique comme étant un pays avec « un code couleur rouge », où les personnes sont soumises à un risque élevé d’infection, indique le gouvernement belge sur son portail.

Les citoyens marocains ne peuvent donc s’y rendre que pour des raisons essentielles ou s’ils possèdent un certificat de vaccination reconnu et complet. Les personnes jusqu’à 17 ans accomplis, qui voyagent avec un accompagnateur en possession d’un certificat de vaccination, sont également autorisées à accéder au pays.

Le gouvernement belge note par ailleurs que les certificats acceptés sont ceux numériques délivrés par l’UE, ou ceux délivrés dans un pays n’appartenant pas à l’UE mais considérés comme équivalents par la Commission européenne. Le pass vaccinal marocain est donc accepté.

Les vaccins autorisés sont ceux acceptés par l’EMA (BioNtech et Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Jansen), en plus du Covishield.

Voici les conditions à respecter par les citoyens Marocains pour se rendre en Belgique :

  • remplir un formulaire de localisation des passagers (PLF) dans les 48 heures précédant leur arrivée en Belgique, même s’ils sont entièrement vaccinés. Le PLF doit être rempli par toute personne qui se rend, directement ou indirectement, en Belgique, sauf si elle séjourne en Belgique pour moins de 48 heures ou si elle a été à l’étranger pendant moins de 48 heures ;
  • présenter un certificat de vaccination prouvant la vaccination complète contre le Covid-19, soit 2 semaines après la dernière dose ;
  • effectuer un test PCR le premier ou le deuxième jour à l’arrivée en Belgique ;
  • se mettre en quarantaine jusqu’au résultat négatif du test ;
  • refaire un autre test le 7e jour.

Voyager en Amérique du Nord : les conditions exigées par les Etats-Unis et le Canada

>> Maroc – Etats-Unis

Selon le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), le Maroc est classé au « niveau 3 » par les Etats-Unis, correspondant à un risque élevé de contamination au Covid.

Depuis le 8 novembre 2021, les conditions à respecter par les voyageurs étrangers à destination des USA, notamment les Marocains, ont été mises à jour. Elles se présentent comme suit :

  • être entièrement vacciné et fournir une preuve du statut vaccinal (pass vaccinal), avant de monter à bord d’un avion ;
  • présenter un test PCR négatif effectué trois jours avant l’embarquement ;
  • pour les voyageurs non vaccinés, un résultat de test Covid négatif, effectué un jour avant le voyage ;
  • les enfants de moins de 2 ans sont exemptés du test PCR.

Par ailleurs, tous les voyageurs par avion à destination des Etats-Unis sont tenus de fournir leurs coordonnées aux compagnies aériennes avant d’embarquer, afin que celles-ci puissent les contacter en cas d’exposition au virus à bord de l’avion.

Le CDC recommande aux personnes vaccinées d’effectuer un second test 3 à 5 jours après leur arrivée et de s’auto-isoler en cas d’apparition de symptômes du Covid.

Pour celles non vaccinées, le CDC recommande de s’auto-isoler durant 7 jours, même si le test PCR effectué 3 à 5 jours après leur arrivée est négatif. S’ils n’effectuent pas de test à l’arrivée, il est préférable qu’ils restent en quarantaine durant 10 jours.

Rappelons par ailleurs que les vaccins acceptés aux USA sont ceux autorisés par la FDA et l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les quatre vaccins administrés au Maroc sont autorisés par l’OMS, ce qui signifie que le pass vaccinal marocain est accepté aux USA.

>> Maroc – Canada 

Les Marocains peuvent de nouveau voyager au Canada depuis le 29 octobre dernier. De nombreuses conditions sont toutefois à respecter pour s’y rendre. Pour les personnes entièrement vaccinées :

  • présenter un PCR négatif effectué 72 heures avant le départ prévu ;
  • renseigner leurs informations sur ArriveCAN, que ce soit au moyen de l’application mobile ou du site web ;
  • effectuer un test de dépistage rapide (aléatoire) à l’arrivée.

Notons qu’un voyageur est considéré entièrement vacciné par le gouvernement canadien lorsqu’il a reçu :

  • au moins 2 doses de vaccins acceptés par le gouvernement canadien (Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca-Covishield, Janssen), ou un mélange de deux vaccins acceptés, ou au moins une dose du vaccin Janssen/Johnson & Johnson. Le vaccin Sinopharm n’est pas encore autorisé par ce pays ;
  • sa deuxième dose au moins 14 jours complets avant son entrée au Canada.

[MAJ: A partir du 30 novembre 2021, Sinopharm, Sinovac et Covaxin seront autorités au Canada.]

Les conditions exigées pour se rendre en Turquie

La Turquie a mis à jour, lundi 6 septembre dernier, les conditions d’entrée sur son territoire depuis le Maroc. Désormais, les passagers âgés de 12 ans et plus qui entreront sur le territoire turc doivent présenter au moins un des documents suivants avant l’embarquement :

  • un certificat de vaccination attestant qu’ils ont été vaccinés au moins 14 jours avant l’entrée en Turquie, OU ;
  • un test PCR négatif effectué moins de 72 heures avant l’entrée en Turquie, OU ;
  • un test rapide négatif d’antigène effectué moins de 48 heures avant l’entrée en Turquie ;
  • remplir le formulaire d’entrée en Turquie dans les 72 dernières heures avant l’heure de départ du vol.

Les conditions exigées pour se rendre en Tunisie

Vu sa proximité avec le Maroc, la Tunisie peut également intéresser les Marocains pour un court séjour durant les vacances de fin d’année. Le pays a toutefois renforcé les conditions d’accès sur son territoire.

Selon le ministère tunisien des Affaires étrangères, à partir du 27 octobre 2021, tous les voyageurs de plus de 12 ans se rendant en Tunisie doivent :

  • présenter un test PCR négatif, portant un QR code, réalisé moins de 72 heures avant l’embarquement ;
  • remplir avant l’embarquement les informations obligatoires demandées sur le site https://app.e7mi.tn/travelers/add, puis imprimer et signer les documents générés par l’application, qui seront remis aux services sanitaires tunisiens à l’arrivée. Dans le cas de l’impossibilité d’accéder et de remplir ce formulaire électronique par certains passagers en raison de difficultés techniques liées à l’application, il est autorisé d’embarquer les passagers concernés, à condition que le transporteur aérien intègre les informations du voyage de ces passagers dans l’application E7mi.tn.
  • des tests antigéniques aléatoires seront réalisés à l’arrivée, les personnes positives devront appliquer la quarantaine obligatoire.

Notons que les voyageurs sont considérés par la Tunisie comme étant complètement vaccinés 14 semaines après leur dernière dose.

Les voyageurs non vaccinés ou présentant un schéma vaccinal incomplet ou n’ayant reçu qu’une seule dose de vaccin (pour les vaccins à deux injections) entrant en Tunisie doivent :

  • se soumettre à un confinement obligatoire de 7 jours à partir de leur arrivée en Tunisie, à leurs frais, dans l’un des centres de confinements définis par les autorités tunisiennes et présenter à l’embarquement la preuve de réservation et de paiement (voucher), qui doit inclure : les frais de transfert depuis l’aéroport, les frais d’hébergement pendant toute la durée de leur confinement obligatoire et les frais du test PCR à réaliser dans les dernières 24 heures du confinement obligatoire ;
  • réaliser un test PCR au cours des dernières 24 heures du confinement obligatoire, à leurs frais (tarif indicatif : entre 170 et 209 dinars tunisiens, soit entre 57 et 70 euros). Si le résultat du test PCR est négatif, les voyageurs pourront sortir de confinement, tout en s’engageant à respecter les mesures sanitaires préventives. Si le test est positif, le voyageur concerné sera transféré dans un centre d’isolement sanitaire pour les cas positifs.

Notons que les mineurs (moins de 18 ans) voyageant seuls et les mineurs accompagnant des personnes vaccinées contre le Covid-19 sont exemptés de confinement obligatoire.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG Bank – Communiqué des résultats au 30 juin 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.