La fin de la première tranche de la zone logistique au sud d’Aït Melloul prévue en 2022

Alors que le chantier de la zone logistique au sud d'Aït Melloul a démarré, d'autres attendent la mobilisation du foncier nécessaire. Plusieurs schémas d'orientation régionaux des zones logistiques ont été validés par ailleurs.

La fin de la première tranche de la zone logistique au sud d’Aït Melloul prévue en 2022

Le 4 novembre 2021 à 17h06

Modifié 4 novembre 2021 à 17h16

Alors que le chantier de la zone logistique au sud d'Aït Melloul a démarré, d'autres attendent la mobilisation du foncier nécessaire. Plusieurs schémas d'orientation régionaux des zones logistiques ont été validés par ailleurs.

Le nouveau ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Abdeljalil, a réalisé un point d’avancement de la Stratégie nationale de développement de la compétitivité logistique lors de la présentation du sous-budget de son ministère en commission parlementaire, ce mardi 2 novembre.

Le ministère du transport et de la logistique a ainsi validé les schémas d’orientation régionaux de 24 zones logistiques, pour une superficie globale de 1.180 hectares distribués au niveau de huit régions comme suit:

– Fès-Meknès : 365 ha

– Marrakech-Safi : 311 ha

– Souss-Massa : 242 ha

– Béni Mellal-Khénifra : 100 ha

– Drâa-Tafilalet : 50 ha

– Dakhla-Oued Eddahab

– Laâyoune-Sakia El Hamra : 41 ha

– Guelmim-Oued Noun : 21 ha

Les schémas d’orientation des zones logistiques dans les régions de Casablanca-Settat et de Rabat-Salé-Kénitra sont en cours de validation au niveau local, tandis que ceux de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et de l’Oriental sont en cours de préparation.

En 2022, il est prévu d’achever les travaux de la première tranche de la zone logistique au sud d’Aït Melloul (Souss-Massa), qui comprend un complexe logistique de nouvelle génération, un complexe d’entrepôts moderne, des bâtiments pour PME-PMI et des espaces de services.

Le projet s’étend sur 45 hectares et coûtera au total pour cette première tranche 350 millions de dirhams, tandis que la durée du chantier est estimée à 18 mois.

Par ailleurs, d’autres zones logistiques attendent de finaliser la mobilisation du foncier. C’est le cas de :

– La zone logistique Ras El Ma à Fès, qui s’étendra sur 32 hectares et qui coûtera 300 millions de dirhams, dont une participation du conseil régional Fès-Meknès à hauteur de 100 millions de dirhams. Le démarrage du chantier est prévu en 2022.

– La zone logistique de Kénitra, qui s’étendra sur 25 hectares et coûtera 250 millions de dirhams.

– La zone logistique Tamansourt à Marrakech, qui s’étendra sur 37 hectares et coûtera 285 millions de dirhams. Les études techniques sont en cours de finalisation.

– La zone logistique Oulad Saleh à Casablanca, qui s’étendra sur 50 hectares et qui coûtera 290 millions de dirhams.

– La zone logistique Béni Mellal, qui s’étendra sur 9 hectares et qui coûtera 50 millions de dirhams. Les études techniques pour la première tranche sont en cours de finalisation.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Ciments du Maroc : Post Conseil d’Administration du 23 mars 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.