150.000 hectares mobilisés par l’Etat pour le projet Xlinks dans la région de Guelmim-Oued Noun

Le Maroc s'engage, sérieusement, dans le projet de construction d'un complexe solaire et éolien pour produire 10,5 gigawatts d'électricité reliés par des câbles sous-marins au réseau britannique. Il mobilisera 150.000 hectares dans la région de Guelmim-Oued Noun.

150.000 hectares mobilisés par l’Etat pour le projet Xlinks dans la région de Guelmim-Oued Noun

Le 1 novembre 2021 à 13h37

Modifié 1 novembre 2021 à 15h27

Le Maroc s'engage, sérieusement, dans le projet de construction d'un complexe solaire et éolien pour produire 10,5 gigawatts d'électricité reliés par des câbles sous-marins au réseau britannique. Il mobilisera 150.000 hectares dans la région de Guelmim-Oued Noun.

Le projet pharaonique de Xlinks, qui ambitionne d’exporter l’énergie verte produite au Maroc vers le Royaume-Uni, semble désormais véritablement sur les rails. La partie relative à la production électrique vient de bénéficier du foncier nécessaire. C’est ce qui ressort du rapport sur le foncier public mobilisé pour l’investissement, accompagnant le projet de loi de Finances de 2022.

On y apprend que sur 158.365 ha de foncier mobilisés pour l’investissement au premier semestre de l’année 2021, 150.000 ha reviennent au projet Xlinks au niveau de la région Guelmim Oued-Noun

Au total, l’Etat a mobilisé du foncier public pour 219 projets au premier semestre de l’année 2021. Le secteur des services en constitue 26,48% (en nombre de projets) ; le tourisme 23,74% ; l’industrie 21,46% ; l’agro-industrie 12,33% ; l’habitat 7,76% ; l’enseignement et la formation 4,11%.

Le secteur de l’énergie ne vient qu’en septième position, avec une part de 1,83% des projets pour lesquels l’Etat a mobilisé du foncier, mais avec 99,58% de la superficie mobilisée. Le projet porté par l’entreprise Xlinks Morocco coûtera 250 milliards de dirhams et créera environ 2.000 emplois, selon le rapport.

Xlinks Morocco est la filiale marocaine de l’entreprise britannique Xlinks. Celle-ci ambitionne de créer un parc solaire et éolien géant au Maroc pour fournir l’électricité à la Grande-Bretagne, à travers quatre câbles de 3.800 km de long chacun, comme l’a expliqué Simon Morrish, le fondateur et PDG de Xlinks, dans une interview accordée à Médias24.

Selon Simon Morrish, le démarrage de la construction est prévu à la fin de l’année 2023. Le processus de levée de fonds est déjà entamé et suscite l’intérêt de plusieurs institutions financières.

En mobilisant rapidement une superficie aussi importante pour ce projet, le Maroc démontre son engagement sérieux pour le faire aboutir. Guelmim-Oued Noun est une région qui offre les conditions naturelles nécessaires, en termes d’exposition au soleil et au vent.

Pour rappel, ce projet prévoit de produire 10,5 gigawatts (GW) d’énergie électrique renouvelable (7 GW d’énergie solaire et 3,5 GW d’énergie éolienne). Il alimentera sept millions de foyers britanniques à partir de 2027.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Ciments du Maroc : Comptes sociaux et consolidés au 31 Décembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.