Les divers projets structurants prévus pour la ville d’Essaouira d’ici 2023

Citée des Arts, campus universitaire international, réhabilitation de la médina, écovillage de Sidi Kaouki... Plusieurs projets structurants sont en cours de réalisation ou d'étude dans la ville d'Essaouira. Ils devraient en grande partie aboutir en 2023.

(Archives MAP)

Les divers projets structurants prévus pour la ville d’Essaouira d’ici 2023

Le 31 octobre 2021 à 13h33

Modifié 31 octobre 2021 à 13h33

Citée des Arts, campus universitaire international, réhabilitation de la médina, écovillage de Sidi Kaouki... Plusieurs projets structurants sont en cours de réalisation ou d'étude dans la ville d'Essaouira. Ils devraient en grande partie aboutir en 2023.

La Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM) a organisé, mercredi 27 octobre, la journée économique Maroc-France d’Essaouira. L’objectif de cet événement était de permettre aux opérateurs économiques marocains et français de découvrir les opportunités d’investissement et les potentialités d’affaires de la province.

La programmation a été déclinée à travers cinq principaux secteurs d’activité : industries culturelles et créatives ; agroalimentaire ; pêche et produits du terroir ; gestion des énergies, de l’eau, des déchets, de la mobilité durable, de l’éco-construction et de l’éco-tourisme ; formation et innovation. Chacun de ces secteurs a fait l’objet d’un atelier animé par des experts, et d’une ou plusieurs visites de sites.

Dans le cadre de cet évènement, Yassine Mseffer, directeur général du Centre régional d’investissement (CRI) de la région Marrakech-Safi, a présenté quelques projets structurants en cours de réalisation ou d’étude au sein de la ville d’Essaouira :

– La réhabilitation de la médina, lancée en 2019, devrait être achevée en 2023. Elle repose sur la restauration de la muraille de la médina, de la Sqala, du port et de Bab Marrakech, et sur le traitement des habitations menaçant ruine.

– Concernant le volet culturel, la Citée des arts d’Essaouira, dont la construction a été entamée le 17 janvier 2020, permettra d’offrir des infrastructures de taille aux expressions artistiques, et de renforcer l’identité culturelle de la ville. André Azoulay, conseiller du roi Mohammed VI et natif de la ville d’Essaouira, a annoncé que « la Citée des arts, qui s’étalera sur 4 hectares, sera un espace de création, d’innovation et de formation dans plusieurs disciplines artistiques ». Il a indiqué que le plan de cette citée a été réalisé par l’architecte Oscar Niemeyer avant sa mort à l’âge de 104 ans, et qu’elle est donc sa dernière création.

– Sur le volet éducation, le projet du Campus universitaire international pourra abriter 20.000 étudiants et 10.000 chercheurs pour un budget de 200 millions d’euros. Ce projet vise à redynamiser la ville à travers un pôle académique ouvert à l’Afrique. Ce campus comprendra également des filières axées sur les industries créatives et culturelles. Par ailleurs, Adel El Maliki, gouverneur d’Essaouira, a annoncé qu’un appel d’offres a été lancé pour la création de classes préparatoires sur un terrain de 20 hectares dans la ville d’Essaouira.

Douar Laareb, une zone d’activité économique sur 52 hectares, sera réservée aux activités industrielles, commerciales et de service. Elle comporte 13 hectares contenant 40 lots d’une surface moyenne de 2.500 m², et 10 ha de 5 lots d’une surface moyenne comprise entre 5.000 et 10.000 m².

L’écovillage de Sidi Kaouki, une zone touristique à 30 min d’Essaouira et que Médias24 a eu l’occasion de visiter, compte 50 dépôts de dossiers à la suite d’un appel à projets. Au total, 38 projets ont été présélectionnés. Ces derniers couvrent les secteurs de l’hébergement, de la restauration, de l’animation, de la culture, des sports et des loisirs.

Cet écovillage concentre plus de 328 millions de dirhams (MDH) d’investissements et devrait générer 525 emplois directs. Cette zone offre un potentiel intéressant pour tout investissement touristique, compte tenu de sa proximité avec la plage, laquelle attire de nombreux adeptes de sports nautiques, et avec l’aéroport.

Photo : Projets en cours de réalisation à l’écovillage Sidi Kaouki

Selon le directeur du CRI, la majorité de ces projets devraient aboutir d’ici 2023.

Le tourisme à Essaouira résilient face à la crise sanitaire

André Azoulay, conseiller du roi Mohammed VI, a annoncé qu’à fin octobre 2021, Essaouira compte 527 unités hôtelières. Les deux tiers sont de petites unités (de 1 à 30 chambres). Au total, la ville compte 200 établissement de restauration.

Essaouira abrite également 11 festivals musicaux, soit près d’un festival par mois, selon la même source. « Le festival Gnaoua Jazz attirait 600.000 personnes, mais nous avons dû stabiliser ce chiffre entre 200.000 et 300.000 personnes compte tenu de la capacité d’accueil de la ville », poursuit-il.

« Essaouira est l’un des top 5 des noms les plus connus à l’international », a annoncé André Azoulay, ajoutant que « partout dans le monde, le nom de Mogador est utilisé par plusieurs enseignes. J’ai pu tiré plus de 10.000 marques et enseignes portant ce nom. »

« Essaouira est l’une des destinations qui ont le mieux résisté à la crise sanitaire grâce au tourisme national », a encore souligné André Azoulay, regrettant toutefois le fait que la ville ne soit pas connectée à d’autres villes comme Rabat ou Tanger. En effet, à ce jour, une seule ligne aérienne au départ de Casablanca est disponible à destination d’Essaouira.

De son côté, Adel El Maliki, gouverneur d’Essaouira, a annoncé que la ville a enregistré un taux d’occupation de 40% pendant l’été 2021 grâce au tourisme national. De plus, près de 1.000 lits supplémentaires on été créés pendant la pandémie de Covid-19.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.