Bourse : comment investir en période de manque de visibilité

| Le 19/7/2021 à 19:45
Il y a quelques semaines, le marché boursier marocain a commencé à baisser suite, en grande partie, à la hausse des cas Covid et aux alertes remontées par les instances sanitaires et gouvernementales.

Les inquiétudes sont de retour. La visibilité et le regain de confiance qui ont été observés il y a quelques mois sont un peu entravés.

Joint par LeBoursier, un analyste chez une société de bourse confirme qu’ « avec l’évolution récente de la situation sanitaire au Maroc et l’hypothèse d’un éventuel confinement ou la mise en place de nouvelle restrictions pèse négativement sur le marché. On n’arrive pas à avoir de la visibilité dans ce contexte ».

En parallèle, « nous avons un élément positif. Cela concerne l’élargissement de la cible vaccinale aux citoyens âgés de 35-39 ans grâce à un nouvel arrivage de vaccins attendus. De plus, la campagne de vaccination a bien évolué ».

En effet, il y a eu un élargissement de la cible aux citoyens âgés de 35-39 ans le 9 juillet dernier grâce à un nouvel arrivage programmé d’au moins 2 millions de doses du vaccin Sinopharm.

Ce lundi 19 juillet 2021, le cumul depuis le démarrage de la campagne a atteint 11.410.509 personnes. En parallèle, 71.410 personnes ont reçu leur deuxième dose du vaccin. Le cumul depuis le début s’établit à 9.692.075 personnes.

« Certes, on a une propagation inquiétante du virus, mais en parallèle la campagne vaccinale avance bien. Avec ce nouvel élargissement de la cible vaccinale, une grande partie de la population est concernée. C’est un élément positif pour la relance économique. On ne peut pas nier que le manque de visibilité persiste, mais la situation est différente en comparaison avec 2020 ; année pendant laquelle on n’avait toujours pas de vaccin », commente notre analyste.

La question qui se pose est de savoir comment investir en bourse dans le contexte actuel ?

« Les investisseurs doivent rester prudents. Pour cela, il vaut mieux miser sur les grosses capitalisations et spécialement les valeurs qui ne vont pas être pénalisées par d’éventuelles nouvelles restrictions sanitaires. Il faut donc voir les secteurs qui se sont bien comportés en 2020 ».

A rappeler qu’en 2020, les valeurs technologiques, pharmaceutiques, minières et de distribution ont signé les plus belles performances en bourse, malgré la forte morosité économique.

« Il faut laisser en suspens les secteurs qui commencent à peine à se redresser et qui ont profité de la levée des restrictions sanitaires au début de cette année, notamment l’immobilier et le tourisme. En tenant compte du fait que la situation économique n’est pas complétement visible à cause de l’évolution de la pandémie, on ne peut pas investir dans ces valeurs. Sauf si les investisseurs visent le long terme. Ils peuvent s’y positionner », souligne notre interlocuteur

lire aussi
  • | Le 28/9/2022 à 15:46

    HPS : les leviers de croissance du groupe déclinés par Brahim Berrada

    Le directeur général de HPS revient sur les bonnes performances du groupe qui a affiché une hausse de 83% de ses bénéfices au S1-2022. Il évoque également la croissance dynamique du secteur, qui bénéficiera au groupe dans les années à venir, ainsi que les trois principaux leviers de développement.
  • | Le 27/9/2022 à 15:19

    La bourse dévisse en réaction à la hausse du taux directeur

    Bank Al-Maghrib a relevé son taux directeur de 1,5% à 2%. Elle prévoit une croissance économique flat cette année à 0,8% et une inflation plus persistante et intense que prévu. Elle devrait s’établir à 6,3% cette année et 2,4% en 2023. Les marchés ont mal réagi à ces annonces et la Bourse de Casablanca a dévissé à la clôture, lâchant 1,21% avec une forte accélération des volumes échangés en fin de séance.
  • | Le 27/9/2022 à 14:41

    LafargeHolcim Maroc : des résultats en baisse rognés par la hausse des cours du petcoke

    Le groupe a pu maintenir son chiffre d’affaires grâce à un effet prix positif, mais les volumes de vente ont baissé. 
  • | Le 26/9/2022 à 15:12

    Managem : grâce à l’intégration complète de Tri-K, l’année 2022 sera exceptionnelle

    Au second semestre, le groupe continuera de bénéficier des cours élevés de certains métaux de base et jouira particulièrement de la hausse de la production de Tri-K dans la production totale. 
  • | Le 22/9/2022 à 14:59

    Label’Vie : de bonnes perspectives en 2022 et des bénéfices en hausse liés à l’OPCI

    Selon la société de recherche BKGR, le distributeur devrait afficher un TCAM de 7,6% sur la période 2022-2031. Et ce, grâce à l’expansion de son réseau et au changement progressif des modes de consommation des Marocains vers la distribution moderne. L’OPCI Terramis et la plus-value constatée cette année amélioreront le résultat net, anticipé en progression de 15,9% à 472 MDH.
  • | Le 21/9/2022 à 15:44

    Matériel informatique : Disway se démarque en bourse, mais ralentie par le marché

    La valeur se démarque des autres valeurs du secteur “matériels, logiciels et services informatiques” en bourse. En revanche, elle fait face à des conditions plus compliquées de marché avec une demande en retrait sur le retail.