Démarrage des travaux de construction de trois nouvelles cités des métiers et des compétences

L’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) a lancé les travaux de construction des Cités des métiers et des compétences (CMC) Fès-Meknès, Rabat-Salé-Kénitra et Casablanca-Settat.

Démarrage des travaux de construction de trois nouvelles cités des métiers et des compétences

Le 13 juillet 2021 à 17h31

Modifié 13 juillet 2021 à 18h13

L’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) a lancé les travaux de construction des Cités des métiers et des compétences (CMC) Fès-Meknès, Rabat-Salé-Kénitra et Casablanca-Settat.

Les trois nouvelles cités s’ajoutent aux 9 structures similaires prévues dans les autres régions du Royaume et dont les travaux ont été lancés pour la majeure partie.

Les CMC Fès-Meknès, Rabat-Salé-Kénitra et Casablanca-Settat auront respectivement une capacité d’accueil de 3.140, 4.500 et 5.435 places pédagogiques.

Des antennes dédiées seront rattachées aux trois cités, à savoir l’Institut de formation dans les métiers de l’agroalimentaire de Meknès pour la CMC de Fès ; l’Institut de formation dans les métiers de la santé de Rabat et l’Institut de formation dans les métiers de l’agro-industrie de Kénitra pour la CMC de Rabat ; en plus de l’Institut de formation dans les métiers de la santé, qui sera rattachée à la CMC de Casablanca-Settat.

Ces établissements assureront des formations diplômantes dans les niveaux qualification, technicien et technicien spécialisé, et dispenseront des formations qualifiantes qui représenteront respectivement 22%, 27% et 16% de l’offre globale pour Fès-Meknès, Rabat-Salé-Kénitra et Casablanca-Settat.

Des pôles métiers

Organisée en pôles métiers, l’offre de formation des trois CMC sera déclinée en 82 filières pour Fès-Meknès, dont 50 filières nouvellement créées et 32 restructurées ; 106 filières pour Rabat-Salé-Kénitra réparties en 82 filières créées et 24 restructurées ; et 125 spécialités pour Casablanca-Settat, avec 84 nouvelles filières et 41 restructurées.

La déclinaison des pôles métiers entre les trois CMC se répartit comme suit :

– Fès-Meknès, avec 7 pôles métiers : industrie ; digital & IA, avec une digital factory ; gestion et commerce, avec une entreprise virtuelle de simulation ; tourisme et hôtellerie, avec un hôtel pédagogique ; agriculture, avec une ferme pédagogique ; santé, avec un centre de simulation ; artisanat.

– Rabat-Salé-Kénitra, avec 6 pôles métiers : industrie, avec une mini-chaîne de production ; gestion et commerce, avec une entreprise virtuelle de simulation ; digital et intelligence artificielle, avec une digital factory ; tourisme et hôtellerie, avec un hôtel pédagogique ; agriculture, avec une ferme pédagogique ; services à la personne et à la communauté, avec une crèche d’application.

– Casablanca-Settat, avec 7 pôles métiers : industrie, avec une mini chaine de production ; digital et intelligence artificielle, avec une digital factory ; gestion et commerce, avec une entreprise virtuelle de simulation ; tourisme et hôtellerie, avec un hôtel pédagogique ; agriculture et agro-industrie, avec une ferme pédagogique ; services à la personne et à la communauté, avec une crèche d’application ; artisanat.

Centre de langue, espaces de vie et d’innovation

Chacune des CMC sera dotée d’un centre de langues et Soft Skills, d’un career center, d’espaces d’innovation (Coworking, Fablab, Digital Factory et espace studios pour la production de Mooc dans la CMC Casablanca-Settat), d’un incubateur, d’une médiathèque, de services aux entreprises et à l’entrepreneuriat et d’un centre de conférences.

Les cités seront également pourvues de plusieurs espaces de vie : une maison de stagiaires, une cafétéria, des terrains sportifs et plusieurs espaces de rencontre. « Les trois maisons de stagiaires garantiront une capacité d’hébergement et de restauration de 380 lits et couverts pour Fès-Meknès et de 700 chacune pour Rabat-Salé-Kénitra et Casablanca-Settat », précise l’OFPPT.

La réalisation de la cité de Fès-Meknès, qui sera édifiée sur un terrain de 11 hectares (dont 5 hectares pour une extension future), nécessitera une enveloppe budgétaire de 370 MDH, dont une contribution de la région de 70 MDH.

Pour la CMC de Rabat-Salé-Kénitra, qui s’étendra sur un terrain de 10 hectares situé à Tamesna, le budget d’investissement est estimé à 420 MDH, y compris une contribution de la région de 70 MDH.

Enfin, concernant la cité de Casablanca-Settat, le budget de réalisation s’élèvera à 600 MDH, dont 420 MDH TTC pour les composantes études et construction et 180 MDH HT pour les équipements. Le terrain, situé au niveau de la cité de l’innovation et du savoir à Nouaceur, couvrira une superficie totale de 16 hectares.

Lire aussi: OFPPT: Les premières cités des métiers attendues pour 2021                     

                      Démarrage des travaux de construction des Cités des métiers de Marrakech-Safi et de Drâa-Tafilalet
                 

                    La cité des métiers de Souss-Massa réalisée à 85%

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Sonasid : Résultats financiers du premier semestre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.