Rentrée: Les sociétés savantes de la santé de l'enfant recommandent le présentiel

Les sociétés savantes spécialisées dans la santé de l’enfant, Société Marocaine de Pédiatrie et Société marocaine de pédopsychiatrie ; ainsi que la Société marocaine des sciences médicales, ont organisé le vendredi 4 septembre, un webinaire pour une rentrée scolaire réussie.

Rentrée: Les sociétés savantes de la santé de l'enfant recommandent le présentiel

Le 6 septembre 2020 à 17h15

Modifié 10 avril 2021 à 22h51

Les sociétés savantes spécialisées dans la santé de l’enfant, Société Marocaine de Pédiatrie et Société marocaine de pédopsychiatrie ; ainsi que la Société marocaine des sciences médicales, ont organisé le vendredi 4 septembre, un webinaire pour une rentrée scolaire réussie.

Le webinaire a été organisé en partenariat avec l’Observatoire national des droits de l’enfant et l’agence MAP. Tout en rendant hommage au Roi Mohammed VI pour le suivi constant de cette pandémie; et en louant le rôle de la princesse Lalla Meryem à la tête de l’Observatoire, elles formulent les recommandations suivantes issues du webinaire (vidéo-ci-dessous) du vendredi 4 septembre:

Les sociétés savantes spécialisées dans la santé de l’enfant,

-recommandent un enseignement présentiel avec un respect scrupuleux des mesures et précautions sanitaires préventives qui doivent être assurées en permanence.

-appellent les parents à participer aux côtés des responsables de l’enseignement et de la santé, au suivi de près l’état de l’enfant, en lui prenant la température avant son départ pour l’école, l’emmener chez le médecin à la moindre alerte ; ne pas renvoyer leur enfant à l’école sans autorisation du médecin référent ; et enfin éviter les attroupements devant les établissements scolaires en déposant ou venant chercher leur(s) enfant(s).

-les cadres enseignants et administratifs doivent être formés pour pouvoir sensibiliser les élèves avec un discours adapté à la catégorie d’âge ; les établissements doivent respecter toutes les dispositions de prévention, dont la fourniture de masques aux adultes ainsi qu’aux élèves nécessiteux ; la fourniture de produits désinfectants, d’appareils de mesure de température ; l’aération des locaux et leur désinfection ; appellent les enfants à ne pas échanger les fournitures scolaires ; à mettre et enlever correctement les masques ;à  suspendre les récréations et la cantine ; à éviter les attroupements à l’entrée des écoles.

-les participants ont insisté sur les conséquences du confinement sur les enfants : troubles de l’humeur, troubles du sommeil, déprime, tendances suicidaires chez les adolescents…

-éviter toutes hésitation ou confusion en cas d’apparition de cas au sein d’un établissement. En France, il a été décidé de fermer les classes (et pas les écoles), où apparaissent plus de 3 cas.

-les enfants transmettent moins le virus entre eux. Les enfants sont contaminés par les adultes. Au Maroc, un seul nourrisson (17 mois) est décédé du Covid-19 et ce, en raison de complications provoquées par une autre maladie. En cette période, aucun enfant n’est hospitalisé en soins intensifs ou réanimation.

-saluent le travail effectué par la commission de suivi instaurée au niveau du ministère de la Santé, pour veiller à la bonne santé psychique des enfants au cours de la pandémie et qui comprend des représentants de la Société Marocaine des Sciences Médicales, de la Société Marocaine de Pédiatrie et de la Société Marocaine de pédopsychiatrie. Les travaux de cette commission sont coordonnés par le directeur de la population au sein du ministère de la Santé. Les cas d’enfants ressentant l’impact psychologique de la situation actuelle doivent être signalés par les établissements scolaires à cette commission.

-appellent les parents à respecter le calendrier de vaccination, sans oublier cette année, pour les enfants atteints de maladies chroniques, d’effectuer la vaccination anti grippale.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Zine El Abidine Charafeddine : “Le capital culturel local de Dakhla est immensément riche et nous voulons le montrer et le partager avec tous”(2/2)

Tout le monde connaît aujourd'hui les atouts balnéaires de Dakhla, la perle du Sud. Beaucoup moins soupçonnent son potentiel pour devenir une destination culturelle de premier choix. Dans cette deuxième et dernière partie de notre échange, Zine El Abidine Charafeddine, président de l’Association pour l’animation culturelle et artistique dans les provinces du Sud, évoque les ambitions et les perspectives de développement de Dakhla dans les domaines culturel et touristique.

Laâyoune. L'exception naturelle en trois lieux mémorables (2/2)

Tourisme culturel, patrimonial, historique ou encore, pour les plus experts, archéologique, la province de Laâyoune se prête aussi au tourisme naturaliste. Dans cette immensité désertique aride, l’humidité à certains endroits, le tracé atypique de certains oueds et toutes les retenues d’eau qui parsèment ce territoire ont forgé des paysages où se mêlent le bleu de l’eau et le rouge du sable. Trois lieux en particulier illustrent cette exception naturelle (Suite et fin).

Communication financière

Wafa Gestion: Communication FCP “AZ TAWFIR” Rapport du commissaire Aux Comptes Période du 1er Octobre 2023 au 31 Mars 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.