Sociétés cotées : en 2019, baisse des bénéfices à cause d'IAM et des dividendes à cause du Coronavirus

M. Ett. | Le 2/4/2020 à 17:51

La masse bénéficiaire des sociétés cotées ressort en baisse de 9,8% à cause de Maroc Telecom qui a provisionné la lourde amende de l'ANRT. Compte tenu da la crise sanitaire et économique, plusieurs sociétés ont renoncé à la distribution du dividende au titre de l’exercice 2019.

La période de publication des résultats annuels des sociétés cotées pour l’année 2019 est clôturée. Cette année a connu une faible croissance économique, à cause de la baisse de la valeur ajoutée agricole, et à une lente reprise des activités non agricoles dans un environnement international contraignant.

Les résultats ont été, en plus, influencés par l’instauration de la contribution sociale de solidarité, introduite par la loi de Finances 2019, et l'application de la norme IFRS 9 pour le provisionnement des instruments financiers (entrée en vigueur le 1er janvier 2018).

Mais les sociétés cotées ont pu profiter d’un effet de base favorable. Pour rappel, en 2018, les résultats des sociétés cotées ont été impactés négativement par des éléments exceptionnels, notamment les contrôles fiscaux et le boycott de quelques produits de grande consommation.

Dans ce contexte mitigé, la masse bénéficiaire globale des sociétés cotées pour l’année 2019, hors impact de la forte baisse du RNPG de Maroc Telecom (-55,5%) en raison du provisionnement de la sanction prononcée par le régulateur des télécoms à son encontre ; a timidement augmenté de 1,04% pour s’établir à 24,09 milliards de DH contre 23,84 milliards de DH en 2018, selon les analystes de la société de bourse M.S.IN.

En tenant compte de la contribution de Maroc Telecom a la baisse du RNPG (-3,25 milliards de DH), la masse bénéficiaire pour l’année 2019 ressort en baisse de 10,11%, à 26,70 milliards de DH, contre 29,70 milliards de DH une année auparavant, soit 3 milliards de DH en moins.

Ce sont les Assurances qui ont contribué le plus à l'évolution positive de la masse bénéficiaire, avec un total additionnel de 207 millions de DH, porté en grande partie par Atlanta (+161 MDH).

Elles sont suivies par les Banques dont le RNPG a augmenté d'à peu près 180 millions de DH grâce à la bonne performance d'Attijariwafa bank (+93,87 MDH) et BMCE (+91 MDH). 

Par contre, les secteurs des Telecommmunications et des Mines ont contribué négativement au RNPG global avec des baisses des réalisations respectives de 3,25 milliards de DH et de 532 millions de DH. La contre-performance du secteur des Mines s'explique en grande partie par le déficit de Managem (-427 MDH).

Pour sa part, le chiffre d’affaires global a stagné (+0,61)% pour se situer à 204,82 milliards de DH en dehors (Hors Maroc Telecom). Avec la contribution de Maroc Telecom, le chiffre d’affaires global ressort en stagnation (+0,72%) à 241,34 milliards de DH.

Les banques ont drainé 2,93 milliards de DH de chiffre d'affaires additionnel grâce à Attijariwafa bank (+1,12 MMDH) et BCP (+795,83 MDH). Le secteur de la distribution a également contribué positivement à l'évolution du chiffre d'affaires avec une hausse de 1,08 milliard de DH, tirés en grande partie par Label'Vie (+1,36 MMDH).

Par contre, la contre-performance du secteur des Mines et de l'Immobilier a pesé sur le chiffre d'affaires globales avec des baisses respectives de 3,73 milliards de DH (à cause de Managem : CA en baisse de 3,9 MMDH) et de 1,8 milliards de DH (à cause d'Alliances ; CA en recul de 1,21 MMDH).

A noter que 6 sociétés n’ont pas encore publié leurs résultats 2019, au 3 avril 2020. Il s’agit de :

– S2M ;
– Stroc Industrie ;
– Balima ;
– Timar ;
– Aluminium du Maroc ;
– Centrale Danone. 

Total Maroc a publié ses résultats annuels 2019, jeudi 2 avril, soit après la clôture de la période des publications annuelles. Ses bénéfices ont chuté de 23% en 2019 à cause d'un effet de stock négatif qui a généré une baisse de ses marges. Aucune mention du dividende à distribuer au titre de l'exercice 2019 n'est indiquée au niveau de la communication financière du groupe. 

Les dividendes qui qui ont été annoncés au titre de l’exercice 2019 s'élèvent à près de 18,70 milliards de DH, en baisse de 2,3 milliards de DH (-13%) en comparaison avec les dividendes distribués au titre de l’exercice 2018 (21 milliards de DH).

Suite à la situation sanitaire liée au virus COVID-19, plusieurs sociétés ont décidé de reporter la décision de distribution du dividende au titre de l'année 2019 à un prochain conseil d'administration, notamment Cosumar, Lesieur Cristal, Sothema. D’autres sociétés, comme CTM, Sonasid, Managem, SMI, Unimer, ont annoncé qu’elles ne comptent pas distribuer de dividendes au titre de l’exercice 2019, en raison, entre autre, de la dégradation de leurs résultats. 

7 sociétés ont réduit leur dividende. Il s’agit de : Maroc Telecom, CMT, Taqa Morocco, AFMA, Salafin, SNEP, et Maroc Leasing.

Un analyste avait estimé, dans un précédent papier, que « la décision de ces sociétés qui ont renoncé à la distribution du dividende est raisonnable », tenant compte du contexte global marqué par une crise sanitaire. Un autre a trouvé que « le principe de prudence a prévalu dans une période de manque de cash ».

>>> Lire aussi : Sociétés cotées : Les bénéfices et les dividendes 2019 annoncés jusqu'ici sont en forte baisse

lire aussi
  • | Le 26/9/2022 à 8:53

    Les investisseurs sont partagés quant à l'évolution du taux directeur (AGR)

    D'après des acteurs sondés par Attijari Global Research (AGR) au sujet de l'évolution du taux directeur en marge de la 3e réunion de politique monétaire de Bank Al Maghreb, les avis sont partagés. 49% anticipent un statu-quo et 51% pensent que la banque centrale augmentera le taux directeur.
  • | Le 26/9/2022 à 8:35

    Label'Vie : hausse de 37% du résultat net à fin juin 2022

    L'évolution du réseau du groupe et la bonne performance à niveau constant a permis au groupe d'améliorer sa rentabilité. Les ouvertures de 12 nouveaux points de ventes sont attendus au S2.
  • | Le 26/9/2022 à 8:18

    LafargeHolcim Maroc : baisse de 27% du chiffre d'affaires à fin juin

    Le groupe fait face à une conjoncture de marché défavorable notamment avec la forte hausse du prix des intrants. La hausse de la contribution sociale a également rogné sur le résultat net du groupe. La tendance baissière pourrait se maintenir au S2-2022.
  • | Le 25/9/2022 à 15:38

    Rachat du Crédit du Maroc : Holmarcom se prépare à verser 4 milliards de dirhams au profit du Crédit Agricole

    Cette transaction est en cours de préparation, selon une source sûre. Les banques ont d'ores et déjà commencé à constituer une enveloppe pour couvrir cette sortie de devises qui signera officiellement le passage de témoin entre le groupe bancaire français et le groupe de la famille Bensalah. Le marché prévoit ce versement avant la fin de l'année.
  • | Le 25/9/2022 à 15:25

    Auto Hall : des résultats en baisse attendus, le groupe dispose de bons arguments au S2

    Le contexte global du marché a pesé sur Auto Hall au premier semestre. Avec la perte de pouvoir d’achat des ménages et la crise des semi-conducteurs, le groupe a vu son chiffre d’affaires et sa rentabilité se dégrader. Cependant, ces performances étaient attendues et en ligne avec les prévisions.
  • | Le 25/9/2022 à 15:20

    Assurance : bonne évolution du secteur coté au 1er semestre 2022

    Hausse des primes émises, progression des résultats semestriels, recommandations des analystes… Voici comment évolue le secteur des assurances cotées.