χ

Match Raja – AS Vita Club: Le public mécontent, Casa Events s’explique

C’est la colère depuis le jeudi 22 novembre chez les supporters du Raja de Casablanca qui veulent assister au match contre l’AS Vita Club. Plusieurs problèmes ont entaché l’organisation de ce match: ouverture d’un seul guichet, jeudi, pour la vente des tickets; pas de vente en ligne; accusations de brutalité contre les agents d'autorité... Voici les explications de Casa Events & Animation.

Match Raja – AS Vita Club: Le public mécontent, Casa Events s’explique

Le 23 novembre 2018 à 16h12

Modifié 11 avril 2021 à 2h50

C’est la colère depuis le jeudi 22 novembre chez les supporters du Raja de Casablanca qui veulent assister au match contre l’AS Vita Club. Plusieurs problèmes ont entaché l’organisation de ce match: ouverture d’un seul guichet, jeudi, pour la vente des tickets; pas de vente en ligne; accusations de brutalité contre les agents d'autorité... Voici les explications de Casa Events & Animation.

C’est la colère depuis le jeudi 22 novembre chez les supporters du Raja de Casablanca qui veulent assister au match contre l’AS Vita Club. Plusieurs problèmes ont entaché l’organisation de ce match: ouverture d’un seul guichet, jeudi, pour la vente des tickets; pas de vente en ligne; accusations de brutalité contre les agents d'autorité… Voici les explications de Casa Events & Animation.

Jeudi 22 novembre, jour du lancement des ventes, des centaines de personnes étaient agglutinées près du complexe L'Oasis à Casablanca pour acheter des billets de la finale (aller) de la Coupe de la CAF. Le match opposera le RCA à l’AS Vita Club dimanche 25 novembre au Complexe sportif Mohammed V de Casablanca.

C’est la SDL Casa Events & Animation qui se charge de l’organisation de ce match. Des photos et des vidéos publiées sur les réseaux sociaux montrent un mouvement de foule devant le complexe L'Oasis, suite à l’ouverture d’un seul guichet jeudi pour la vente des billets.

 

جمهور الرجاء المغربي أمام منافذ بيع تذاكر مباراة نهائي الكونفدرالية ضد فيتا كلوب pic.twitter.com/pwwnpV84c8

— El-Ahly.com (@ElAhlycom) 22 novembre 2018

 

Ces images rappellent la finale de la Ligue africaine des champions qui avait opposé en 2017 le Wydad à Al Ahly. Des supporters qui se bousculent pour atteindre les guichets ouverts, et d’autres brutalisés par les agents d'autorité… Le match avait été organisé par la Fédération royale marocaine de football.

Dans un communiqué, le Club du Raja présente le programme d’écoulement des billets comme suit:

– Un seul point de vente ouvert jeudi: le complexe L'Oasis;

– Quatre points de vente ouverts vendredi et samedi: le complexe L'Oasis, le complexe sportif Mohammed V, le stade Tessema et le stade Roches Noires.

Médias24 s'est rendu au Complexe L'Oasis ce vendredi 23 novembre. Notre journaliste a constaté que l'ouverture de quatre guichets n'a pas résolu le problèmeMédias24 s'est rendu au Complexe L'Oasis ce vendredi 23 novembre. Notre journaliste a constaté que l'ouverture de quatre guichets n'a pas résolu le problème.

Pour ce match, les billets dont les prix varient de 50 DH (tribune non couverte) à 150 DH (tribune couverte) ne sont pas vendus en ligne.

Et selon les témoignages des supporters, des personnes se bousculent pour acheter un maximum de billets dans l'objectif de les revendre au marché noir. Selon nos sources, les prix des billets ont atteint plus de 1.000 DH jeudi.

Des photos relayées par les supporters du Raja montrent également que la pelouse du Complexe Mohammed V de Casablanca est en très mauvais état.

 

Merci @CEA_CASA@CasaAmenagement, merci fédération @FRMFOFFICIEL. Grâce à votre entretien du gazon et à votre programmation intelligente du match wac-cayb sur la pelouse du stade medV, le Raja jouera sa finale sur de la boue. Merci pour votre soutien au représentant du Marocpic.twitter.com/LJxXHuzp2g

— Raja Club Athletic Supporters (@Raja_Supporters) 22 novembre 2018

 

La pelouse où se jouera la finale de la CAF laissée comme un champ de patate après y avoir programmé le match du wac (au lieu de consacrer cette semaine à l'entretien du gazon), alors que c'était possible de faire jouer le match du wac au stade du rac puisque huis clos. pic.twitter.com/LwNtFfO6p3

— Raja Club Athletic Supporters (@Raja_Supporters) 22 novembre 2018

 

Une demande qui dépasse l'offre

Contacté par Medias 24, Mohammed Jouahri, directeur général de Casa Events nous explique que "la demande est très importante pour ce match. Elle dépasse le nombre des tickets mis en vente et la capacité du complexe Mohammed V, qui est de 45.000 places".

"Normalement, lors des autres matchs, nous organisons des ventes sur deux jours. Pour ce match, le comité du club du Raja a insisté, lors d'une réunion de coordination, pour que la vente des billets commence jeudi 22, mais uniquement au complexe L'Oasis".

"Nous avons tenu à prolonger les ventes jusqu'au samedi 24 novembre et à éviter le concept du 'premier arrivé, premier servi'. Nous avons divisé les 35.000 billets prévus sur les quatre guichets et sur les trois jours de vente. L'objectif est de donner la chance à toute personne d'obtenir des billets. Les gens travaillent et ont besoin de temps pour venir les récupérer".

Lancement prochain de la vente en ligne

Concernant la vente en ligne, M. Jouahri nous annonce qu'"elle n'a pas encore été lancée". "Nous (Casa Events, NDLR) sommes prêts, et le Raja aussi. Il nous reste quelques réglages d'ordre procédural". Le DG prévoit le lancement de la vente en ligne "en décembre pour une bonne quantité de tickets du Raja". 

Il précise toutefois "que Casa Events n'a jusqu'à présent jamais vendu de tickets en ligne (NDLR, la FRMF le fait pour quelques matchs qu'elle organise)". "Nous allons certainement commencer avec le Raja, et le WAC suivra. Nous allons mettre en place une solution, et c'est aux clubs de décider de son utilisation". 

"Au total, environ 35.000 billets sont mis en vente sur les quatre guichets. Il ne faut pas oublier les abonnés du Raja (plus de 6.000), qui disposent d'une carte intelligente, qui leur permet d'assister à tous les matchs du club". 

Quant au marché noir, M. Jouahri souligne que "c'est une pratique qui existe dans le monde entier. Et à chaque événement, Casa Events décline toute responsabilité par rapport aux personnes qui achètent des tickets hors points de vente officiels". 

"Parfois, il y a des falsifications au marché noir. Les billets sont scannés et revendus aux supporters. Aujourd'hui au Complexe Mohammed V, aucun billet falsifié ou scanné ne peut donner accès au stade". 

Qu'en est-il de l'état de la pelouse? "Ce n'est ni la faute de la FRMF, ni celle de Casa Events", selon M. Jouahri. "Il y a une société qui s'occupe de l'entretien de la pelouse", ajoute-t-il, en se gardant de donner plus de détails.

"L'état de la pelouse n'est la faute à personne. C'est dû aux conditions climatiques, et à une programmation très chargée", précise-t-il. 

"Depuis ce matin (vendredi), la société qui s'occupe de la pelouse du complexe Mohammed V a procédé à une nouvelle opération d'entretien. Le terrain sera ainsi prêt le jour du match, dimanche prochain". 

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Cartier Saada : indicateurs financiers Trimestriels

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Khalid Zazou à la Fondation Universitaire Links. ‘ La réforme fiscale , bilan et perspectives ‘