Bourse de Casablanca: L’ours prend le dessus!

Mouna Ettazy | Le 22/5/2018 à 14:39

L'atonie règne sur le marché boursier, spécialement depuis le début du mois de mai. Cela s’est répercuté sur le MASI, qui a significativement réduit sa performance annuelle pendant ce mois. Explication.  

La situation actuelle du marché boursier montre que c’est l’ours qui mène la danse.

Entamée depuis fin mars 2018, la baisse de l’indice phare du marché, le MASI, s’est accentuée durant le mois de mai, plus précisément depuis le 7 mai. (Voir graphique ci-dessous)

Evolution du MASI (Mai 2018)

A l’issue de la séance boursière de ce mardi 22 mai, le MASI a cédé 0,31% à 12.550,73 points, ramenant ainsi sa performance annuelle à 1,31%.

Rappelons qu’au cours du premier mois de l’année 2018, le MASI s'est rapproché de ses sommets historiques, juste après l’entrée en vigueur du régime de flexibilisation du dirham, pour atteindre le seuil des 13.000 points. Pendant cette période, le MASI avait atteint une performance annuelle de 5,54%.

Interpellé sur cette tendance baissière, un directeur de recherche et d’analyse d’une société de bourse de la place précise que "les grandes capitalisations de la cote casablancaise ont été touchées par ce mouvement, à savoir Attijariwafa bank, la BCP, Maroc Telecom, les deux cimenteries, [LafargeHolcim et Ciments du Maroc, ndlr], etc.’’

"Certes, cette tendance est difficile à interpréter puisqu’elle n’est pas accompagnée de volumes significatifs, mais elle reste importante", souligne notre interlocuteur.

Une chose est certaine : "la période analysée est marquée par un grand désintérêt des investisseurs pour le marché actions", précise notre interlocuteur.

Ajoutons à cela que la baisse significative de la valeur Addoha a beaucoup pesé sur la performance du MASI, comme nous l’a souligné notre interlocuteur.

>>Lire aussi : Voici l'explication de la dégringolade du cours de Addoha

Selon notre analyste, la baisse de cette immobilière a été accentuée suite à son déclassement de l’indice MSCI Frontier Markets vers le MSCI Frontier Markets Small Cap. 

Notons que cette reclassification -qui a été annoncée le 14 mai 2018- sera effective à partir du 31 mai de l’année en cours. Profitant des quelques jours qui restent avant le déclassement effectif d’Addoha, les investisseurs se précipitent pour se désengager de cette valeur, spécialement les investisseurs étrangers qui traquent les mouvements au niveau du MSCI.

Notre analyste insiste sur le fait qu’il n’y a rien, sur le plan fondamental, qui se passe sur le marché actions, ainsi "rien ne peut donc justifier ce qui se passe actuellement en bourse’’.

Il ajoute: "Les investisseurs institutionnels n’interviennent pas beaucoup pendant cette période. Ils procèdent essentiellement à des reclassements au niveau de leurs portefeuilles".

En somme, "Il s’agit tout simplement d’une période de flottement et de désintérêt, marquée par un mouvement de prise de bénéfice", conclut-il.

Dans la même lignée, un directeur dans une grande banque d’affaires de la place, contacté par nos soins, confirme qu’un mouvement de prise de bénéfice règne sur la cote casablancaise. 

Il souligne aussi que le marché a déjà intégré tous les résultats annuels de l’année 2017, et qu’il a certainement intégré également une partie des projections 2018. "Le marché devient à présent correctement valorisé", estime notre interlocuteur.

D’après lui, "la relance du marché pourrait provenir d’une révision à la hausse des estimations de croissance de la masse bénéficiaire ; d’une révision à la hausse des projections macroéconomiques du pays ; ou d’un nouvel élément exogène qui n'est pas encore intégré dans les cours''.

lire aussi
  • | Le 13/7/2022 à 12:37

    Marsa Maroc : Alpha Mena conserve sa recommandation de vendre le titre

    La valeur affiche une bonne résilience tant d’un point de vue de la profitabilité que du dynamisme d’activité. Mais la hausse des prix des transports et des carburants va peser sur les activités d’import-export du pays. Les chaînes logistiques étant perturbées, les marges opérationnelles du groupe devraient en pâtir. Le titre demeure également cher et traite à 24,4x ses bénéfices contre 16,3x pour ses semblables.
  • | Le 12/7/2022 à 15:45

    Le portefeuille de BKGR surperforme le marché en YTD, mais demeure dans le rouge

    La société de recherche a rappelé l’état des lieux maussade dans lequel se trouve le pays d’un point de vue macroéconomique, mais note qu’un retour à la normale est attendu l’an prochain. Le marché boursier en est affecté, ainsi que son portefeuille qui recule de 5% en YTD. Les performances sont majoritairement assurées par des valeurs défensives.
  • | Le 7/7/2022 à 16:53

    Le marché des capitaux est faiblement utilisé au Maroc

    Bendaoud Tali, Head of Strategy à la Bourse de Casablanca, a fait le point sur l’évolution du marché des capitaux au Maroc, lors d’une conférence tenue ce jeudi 7 juillet, tout en soulignant que le marché reste faiblement utilisé. Khalil Mengad, directeur général d’Immorente Invest, livre ses conseils pour réussir une IPO.
  • | Le 7/7/2022 à 12:44

    Disty Technologies : IPO, accompagnement, potentiel en bourse, les analyses d’Idriss Berrada

    La bourse de Casablanca accueillera dès le 20 juillet, lors de sa première cotation, l’importateur et distributeur de matériel informatique Disty Technologies. L’autorité marocaine du marché des capitaux a visé l’introduction en bourse de l’entreprise le 27 juin dernier. La première de l’année 2022.
  • | Le 6/7/2022 à 16:46

    Maroc Telecom : le cours actuel représente un point d’entrée intéressant

    Le cours de l’opérateur baisse de plus de 16% en YTD. Malgré un contexte règlementaire et concurrentiel compliqué, cette baisse n’est pas imputable aux fondamentaux du groupe, mais davantage à la tendance du marché.
  • | Le 6/7/2022 à 16:22

    Bourse : voici comment les investisseurs doivent se comporter en cette période de manque de visibilité

    Investir avec vigilance, miser sur les secteurs défensifs, profiter des opportunités qui se présentent sur le marché… sont les recommandations d’un analyste de la place aux investisseurs en bourse, afin de bien vivre cette période de baisse du marché et d'absence de visibilité.