χ

Thé vert importé: Pas d'interdiction des importations (Onssa)

Des lots de thé vert importé et commercialisé au Maroc ont été récemment refoulés par les services de contrôle de l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (Onssa). Explications.

Thé vert importé: Pas d'interdiction des importations (Onssa)

Le 1 février 2018 à 13h58

Modifié 1 février 2018 à 13h58

Des lots de thé vert importé et commercialisé au Maroc ont été récemment refoulés par les services de contrôle de l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (Onssa). Explications.

Dans son édition du mercredi 31 janvier, le journal "Akher Saâa" fait état de la "suspension de toutes les importations de thé vert" au Maroc, en raison de la "présence de substances chimiques...".

En réalité, suite aux analyses de contrôle effectuées par les services de l'Office, des lots de thé vert importé ont été jugés non conformes, en raison de la présence de résidus de pesticides non autorisés, nous explique une source de l'Onssa. Ces lots représentent moins de 0,5% des quantités importées en 2017 qui s’élèvent à plus de 60.000 tonnes. Les produits concernés ont été refoulés par les services de contrôle de l'Office.

"A l’importation, le contrôle du thé consiste en un contrôle documentaire, d’identité et physique et un contrôle analytique raisonné portant sur les caractéristiques physico-chimiques du thé, les résidus de pesticides, les contaminants et les matières non autorisées", explique notre source.

En outre, les importateurs du thé doivent disposer d’unités de conditionnement et d’entrepôts de stockage autorisés sur le plan sanitaire par l’Onssa.

Par ailleurs et dans le cadre de la veille sanitaire, l’Office procède régulièrement au renforcement du contrôle analytique à l’importation, en ciblant principalement les produits à large consommation.

Dans ce cadre, l’Onssa a renforcé récemment les contrôles analytiques des thés à l’importation, principalement en ce qui concerne les résidus des pesticides, ajoute la même source. Ces contrôles se basent sur deux volets, à savoir la recherche de la présence des résidus de pesticides non autorisés et le respect de la limite maximale des résidus pour les pesticides autorisés.

Les résultats de ces contrôles montrent que les thés importés et commercialisés sur le marché national sont conformes aux standards internationaux, notamment le Codex Alimentarius.

Le Maroc importe annuellement environ 60.000 tonnes de thé provenant à 99% de la Chine. Ces quantités assurent un approvisionnement normal et régulier du marché marocain.

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Sofac: Communiqué financier

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.